Les voeux 2011 franchouillards de Quimper

-- Politique --

Dépêche de OMEB
Porte-parole: Gilles Delahaye

Publié le 5/01/11 18:48 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les Quimpérois ont eu la surprise de découvrir cette affiche il y a quelques jours. Certains ont cru dans les premières secondes que le Front National faisait de la pub en grand format... Puis ils ont vu que c'était la Ville de Quimper.

Au motif d'être républicains, certains montrent la diversité à sens unique : une seule langue, un seul drapeau, une seule vision du monde.

Comment une municipalité dont la majorité est l'exemple même de la pluralité des courants (socialistes, écologistes, autonomistes) et qui, à certains moments, a même fait quelque chose pour la langue bretonne, et dont le Maire a tenu récemment un “beau” discours sur les langues “régionales”, comment peut-elle s'enfoncer dans une telle impasse identitaire ?

Ce panneau ne montrant en définitive que les couleurs de la France, ne peut résumer l'avenir de Kemper.

Où se trouve le drapeau breton ? Où se trouve le drapeau européen ? Où se trouvent les mots que les Bretons échangent entre eux lors des voeux ? Le petit Bloavezh mat qui réchauffe les coeurs ? Nulle part. Les voeux de Kemper seraient-ils idéologiques ?...

Kemper signifie pourtant confluent en breton. La rencontre de deux rivières, la jonction de deux identités de même nature mais distinctes. Aussi une forme de diversité.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 3523 lectures.
mailbox imprimer