Les socialistes redécouvrent les Bonnets rouges

-- Politique --

Communiqué de presse de Christian Troadec
Porte-parole: Christian Troadec

Publié le 19/12/16 15:00 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Tous coiffés d’un bonnet rouge !

Mais quelle mouche a donc piqué les militants du PS, en pleine préparation des primaires de leur parti, de s’affubler de ce couvre-chef ?

Volonté de coller à cette période festive de fin d’année, qui voit des Père Noël affables et débonnaires déambuler au hasard des rues et des centres commerciaux ? Ou plutôt souci de récupérer la symbolique d’un mouvement, qui, en 2013 et 2014, avait rassemblé des dizaines de milliers de personnes à Quimper et Carhaix, venues de tous les horizons professionnels, voire politiques ?

Visiblement, tout semble bon à prendre pour tenter de recoller les morceaux d’un parti en plein naufrage et qui étale depuis des mois ses dissensions sur la place publique. Alors, un bonnet rouge, symbole d’un mouvement qui avait su fédérer les Bretons, entre eux, pourquoi pas ?

Mais cette démarche montre au moins une chose, à savoir l’absence totale de conscience politique de ces militants, quand on sait avec quelle brutalité ils avaient vilipendé et condamné le mouvement de 2013… A commencer d’ailleurs par le premier d’entre eux, le député socialiste du Finistère, Richard Ferrand, qui avait été à l’époque jusqu’à organiser des contre-manifestations ! Risible si ce n’était si triste…

Christian Troadec, maire de Carhaix, conseiller départemental du Finistère

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1582 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 0 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.