Les socialistes et la réunification: La cacophonie continue
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 29/04/09 18:26 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

On savait que la ville de Brest était un bastion jacobin et socialiste. Elle vient de le montrer encore une fois. Geneviève Henri (centriste) et Catherine Huguen (UMP) ont proposé hier un voeu pour la réunification de la Bretagne . Il a été rejeté en bloc par la majorité socialiste et communiste. L'UDB et les VERTS ont voté pour. A noter que la municipalité de Quimper, aussi a majorité socialiste, a voté pour il y a seulement quelques jours.

Le texte de la motion rejetée :

« Aucun gouvernement, ni de droite, ni de gauche, n’a voulu écouter les voix qui s’élèvent depuis plusieurs dizaines d’années et qui se sont régulièrement exprimées à Nantes, et ailleurs, dans des manifestations, ou par des voeux votés par de nombreuses communes, départements y compris la Loire Atlantique, et par la région, pour rattachement de la Loire Atlantique à la Bretagne..

Le rapport Balladur sur la réforme des collectivités territoriales offre aujourd’hui à la Bretagne la possibilité de devenir une grande région à l’échelle européenne.

On sait que les ce sont les grandes régions ayant une forte identité culturelle sur laquelle elles s’appuient qui s’en sortent le mieux économiquement. Notre métropole, en lien étroit avec Rennes et Nantes, a tout à gagner d’une Bretagne forte dans le cadre de l’Europe...

Nous, élus de Brest Métropole Océane, demandons au gouvernement d’organiser une consultation auprès des populations concernées de Bretagne et de Loire Atlantique concernées pour permettre la réunification administrative de la Bretagne. »

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2189 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 16 commentaires
Mikael Bodlore-Penlaez
2010-08-31 23:27:40
Brestois moi-même, cette décision m'attriste pour les Nantais, les Bretons et bien évidemment les Brestois... Le vote des opposants brestois à la réunification est une vision étriquée et égoïste de la Bretagne. Estimons qu'il s'agit d'un passage et certainement d'un manque de maturité politique. L'Histoire les rattrappera certainement !
(0) 
Tieri Jamet
2010-08-31 23:27:40
C'est étonnant comme la démocratie peut faire peur... Parce que de quoi s'agit-il ? D'autoriser une consultation des citoyens des cinq départements de la Bretagne historique. Je conseille aux apparatchiks du PS et PC brestois de profiter des beaux jours pour faire le canal de Nantes à Brest (si Paris leur donne l'autorisation, bien sûr...).
(0) 
Jean Yves Mevel
2010-08-31 23:27:40
Ne pas hésiter à envoyer un petit mot acerbe aux personnes concernées quand l'occasion se présente : sénateurs, députés, conseillers régionaux, conseillers généraux, conseillers municipaux, etc...pour leur mettre les points sur les i. Il faut de temps en temps leur rappeler qui ils sont pour qu'ils ne prennent pas trop le goût du pouvoir. Une "charge honorifique" est si vite perdue. Le peuple breton a-t-il oublié sa méfiance des politiques ?
(0) 
Yves-Alain LE GOFF
2010-08-31 23:27:40
Ces élus, Finistériens comme moi, devraient avoir honte de leur mépris envers la légitime volonté de la majorité des Bretons pour la réunification de la Bretagne.
(0) 
Prigent Michel
2010-08-31 23:27:40
Moi-même, natif de la région brestoise, je sais que les "élites élues" de Brest n'ont jamais témoigné, comme dans bien d'autres villes bretonnes (St Malo, Rennes, Nantes...) d'une grande affection pour l'identité bretonne et encore moins pour sa langue, conséquence du formatage efficace des cerveaux par la "supériorité de la culture universelle française" ajoutant au complexe commun du "plouc" celui du "langage des poules".
Mais que cette "schyzophrénie" aille jusqu'à fausser le jugement de nos édiles de Nantes, Rennes, Brest sur la nécessité de constituer des régions puissantes et cohérentes de "stature européenne" comme une Bretagne à 5 départements, là je ne comprends plus.
Ainsi donc, les maires des plus grandes villes bretonnes ne souhaitent pas une Bretagne réunifiée !
Et puisque à part des alibis du genre: "C'est anachronique..C'est pas le moment....Il y a plus important à faire..." ils se refusent à expliciter leurs positions, je vais le faire à leur place.
La "vieille Gauche" PC, PRG, PS est drivé par de vieux apparatchiks appelés aussi "éléphants" qui n'ont pas encore renié la cathéchisme marxiste qu'ils voudraient bien réactiver mais sans savoir comment éviter ses avatars historiques abominables. S'ajoute à celà leur adhésion sans concession aux dogmes édictés par la Révolution de 1789: "France une et indivisible", "centralisme démocratique", "Jacobinisme", "éradication des langues régionales", négation des "minorités nationales" fussent-elles "primitives".
J'incline pourtant à croire que la vraie raison de ce conservatisme institutionel réside surtout dans la "lutte des places" que tient à préserver la Gauche dans ses bastions bretons. Les 200 000 membres du PS sont composée aux 2/3 d'élus pour la pluspart fonctionnaires, les 7 millions de fonctionnaires forment l'essenteil de leurs électeurs et eux aussi ont intérèt à la garantie de l'Etat jacobin mère-poule.
Leur obstination à défendre le statu-quo des situations acquises s'apparente aux efforts désespérés de Brejnev s'employant à tenter de préserver le modèle soviétique de l'effondrement.
A quand un Gorbatchev lucide et sa "glastnosk" à la tête de la Gauche ?
(0) 
Renée Mazé
2010-08-31 23:27:40
Un grand merci de Loire-Atlantique (j'habite Pontchâteau) aux courageux élus/élues de Brest qui ont voté la motion proposée pour la réunification. A ceux-celles de l'UDB, un parti de gauche vraiment breton qui a su se désolidariser des socialistes, à ceux-celles des Verts, un parti de gens sensibles, lucides, aux pieds sur terre et qui ne me semble pas vraiment pourri par le politico à tous crins.
Ceux qui ont voté contre sont français avant d'être bretons, ce qui, en Bretagne, est largement et répétitivement pénalisant pour que les bonnes décisions soient prises en faveur de l'intérêt de la Bretagne avant de l'être pour leurs intérêts personnels ou de partis français...
Nous avons trop de politiciens, ou parachutés ou carriéristes, qui plombent notre Bretagne en lorgnant vers Paris.
Brest deuxième ville de B4, troisième ville de B5. Aurait-elle tant à y perdre au regard de ce que la Bretagne aurait à y gagner ? Quelle vue étriquée...
Comme le malheureux sondage de l'Ifop pour Ouest France du début mars 2009, ce vote de la gauche à Brest est encore un coup de pied de l'âne.
Bravo et merci aussi à la Ville de Quimper ! Quimper est une belle ville modeste-moyenne qui ne se prend pas pour une Métropole. Les élus y sont encore très près du peuple et donc des intérêts de la Bretagne.
Deux villes socialistes qui divergent sur la même grave question. A quelques jours d'intervalle, dans le même département... Quelle image de la futilité et de l'opportunisme de la politique cela ne donne-t-il pas...
(0) 
MAHE Arnaud
2010-08-31 23:27:40
"Souvenir, souvenir... La Bretagne va-t-elle perdre sa Direction régionale des Affaires maritimes qui serait désormais basée à Nantes? La question est venue sur le tapis au conseil de la communauté de Brest où le maire de Plougastel-Daoulas a ramené sa fraise en lançant à la cantonade: «Le seul rapport entre Nantes et la mer, c'est la traite des Noirs!». Vindiou, elle ne va pas être simple, la réunification de la Bretagne!"
Source le Télégramme du 03/05
Divisions divisions. C'est le genre de décisions et de réactions qui n'aident personne...
(0) 
jean appriou
2010-08-31 23:27:40
le fiasco pour le ps, au prochaines élections en BZH!
(0) 
herve leray
2010-08-31 23:27:40
"le seul rapport entre Nantes et la mer la traite des noirs" Ce maire devrait se taire car il ne connait manifestement pas le rapport de Nantes avec la mer. qui s'est construite exclusivement avec la mer . il ne faut pas oublier que le port le plus important de Bretagne était Nantes et l'est encore : port de "Nantes-saint nazaire".
Tout l'imaginaire nantais est maritime. stop à la bêtise mar plij m.le Maire ....
(0) 
Armel Le Sec'h
2010-08-31 23:27:40
L'économique et l'historique sont d'accord: La bourde est flagrante.La Bretagne réunie est un "sine qua non"!! On ne peut s'en passer!!
(0) 
PY Pétillon
2010-08-31 23:27:40
"Quimper est une belle ville modeste-moyenne qui ne se prend pas pour une Métropole. Les élus y sont encore très près du peuple et donc des intérêts de la Bretagne." Il faut pas déconner non plus, le vote ne s'est pas si bien passé que ça dans la belle endormie... Là aussi le PS n'était pas uni ni l'UMP d'ailleurs ! Normal ce sont des partis français, comptant un bon nombre de jacobins au premier rang son maire B Poignant que l'on ne peut pas qualifier de défanseur de B 5 ! Et dans le genre près du peuple on a connu mieux aussi ! La sanction doit venir des urnes, ne pas voter pour les partis français est la sollution. La position de l'UDB va par contre être très dure à tenir... Mais c'est le jeu des alliances, moi je penche pour un front des partis démocratiques breton (PB, UDB, Emgann voir d'autre partis même français non brittophobe) sur un programme commun. Nous aurons tout le loisir de nous déchirer une fois les objectifs communs atteins.
(0) 
Fanch Le Bot
2010-08-31 23:27:40
c'est tout simplement incompréhensible,révoltant,et écoeurant. !!!
(0) 
Pellen Christian
2010-08-31 23:27:40
Une fois de plus c'est la cacophonie chez les socialistes . Une fois de plus des élus en qui on croyait avoir confiance font la démonstration que non , on ne peut plus et une fois de plus ces élus gaspillent une chance historique pour la Bretagne et les Bretons .Quel aveuglement ! Comment ne voient -ils pas ce qui se passe chez nos voisins européens , dans les grandes démocraties ? Cette obstination ,cet entêtement , cette glaciation des idées ne peuvent que leur être préjudiciables . D'ores et déjà leur refus entre dans l'histoire ... Vive les Quimpérois! Vive la Vrai Bretagne avec la Loire-Atlantique!
(0) 
André Corlay
2010-08-31 23:27:40
Les Brestois doivent comprendre que la véritable colonne vertébrale de la Bretagne, la vraie, c'est son "triangle d'or", Brest, Rennes, Nantes, la maritime, la terrestre et l'industrielle, squelette de base parfaitement paré d'un incomparable réseau de villes moyennes qui en fait une des régions les plus cohérentes et équilibrées de France... et d'ailleurs les plus enviées. Handicapée de tous bords (inertie maritime, éloignement terrestre, etc.) Brest ne peut en aucun cas se permettre de s'isoler des 2 autres métropoles en refusant ce tryptique évident. Cela ne ferait qu'accroître son éloignement du barycentre de l'Europe qui ne peut que glisser vers l'Est ! Etre le penn ar bed, c'est merveilleux, mais pas sans inconvénient ! Il ne faut pas écouter ces "gens" (restons polis !) qui prétendent le contraire, car ils ont de toute évidence des instructions occultes venant de "là-haut", ou des intérêts cachés et pernicieux, qui échappent aux électeurs (...sauf s'ils fouillent un peu !) et n'ont rien à voir avec la promotion de la Bretagne et des Bretons. D'un Brestois en retraite à Nantes, pour qui ceci est si évident qu'il n'a rien à ajouter... en restant courtois et correct !
(0) 
Daniel GRIMAUD
2010-08-31 23:27:40
Je suis fatigué d'avoir à toujours me justifier d'être Breton, parce que j'habite en Loire-Atlantique. Je suis fatigué de constater jour après jour la mauvaise foi de la presse régionale qui utilise son influence pour conforter l'existence de la région artificielle des Pays de la Loire Je suis fatigué de constater qu'il faut toujours répéter les mêmes arguments, face à tous ceux qui nient l'évidence, c'est-à-dire que la Bretagne sans la Loire-Atlantique n'est pas la Bretagne. C'est pourquoi j'ai décidé de ne plus voter, à aucune élection, pour un candidat quel que soit le parti dont il se réclame, qui ne déclare pas, sans aucune ambiguïté, pour la réunification rapide de la Bretagne. J'espère que nous serons nombreux dans ce cas!
(0) 
bruno tenk
2010-08-31 23:27:40
Consternant bien sûr, mais pouvons-nous savoir pourquoi ce vote mis à part que l'initiative n'est pas de leur camp?
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.