Les Sentiers partagés de Soig Sibéril

-- Musique --

Musique de Philippe Argouarch

Publié le 17/11/21 10:11 -- mis à jour le 17/11/21 10:21
53854_1.jpg
Chez COOP BREIZH

Accompagné de nombreux guitaristes, mais pas que, qui lui apportent des arrangements andalous, gitans, jazz ou classiques, Soig Sibéril n’arrête pas de nous étonner par sa dextérité et sa créativité. Si, selon Steve Jobs, la créativité c’est  connecting things together, Sibéril connecte des styles et des cultures différentes.

Sibéril n’oublie jamais par contre ses racines, en particulier du centre Bretagne. Rares sont les guitaristes qui peuvent jouer de la musique bretonne mais c’est le cas de Soig Sibéril. Son nouvel album finit par Au Pays Fañch, un traditionnel repris en guitare solo.

Le nouvel album sort le 19 novembre chez Coop Breizh. Il est enrichi de la participation de Jean-Félix Lalanne, un ami de longue date, Patrick Marzin, le guitariste de Gwennyn et d’autres guitaristes comme Gwenn Cahue, Samuelito, Jean-Marie Ecay mais aussi de la harpe de Cécile Bonhomme ou du violon de Yohna Lalanne.

La présentation de l’album aura lieu à Paris le 19 novembre au salon Musicora.

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.