Les promesses de Jean-Marc Ayrault à Rennes vendredi
Discours de Philippe Argouarch

Publié le 15/12/13 17:35 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nous publions ici l'intégralité du discours du Premier ministre dont l'importance tient aux promesses faites aux Bretons et qui en lui-même peut être considéré comme un pacte. Un texte sur lequel les Bretons pourront revenir et même citer ce qui a été dit et écrit le 13 décembre 2013.

Sur la crise de l'agro-alimentaire

"accompagner les salariés licenciés, pour soutenir les entreprises en mutation, pour financer les dispositifs de ré-industrialisation et accompagner les mutations agricoles. Des solutions d'emploi pérennes et de qualité seront trouvées. Un accompagnement renforcé et prolongé est déjà mis en place, et nous ferons tout pour sécuriser leur situation."

Sur la décentralisation

"Cela passe évidemment par un approfondissement de la décentralisation.

Le deuxième projet de loi porté par Marylise Lebranchu, qui concerne les régions et les départements, doit en être l'occasion. Je suis favorable à ce qu'il aille encore plus loin dans cette direction. J'ai prévu de l'inscrire à l'ordre du jour du Parlement au mois d'avril. Nous avons donc plusieurs mois pour continuer de le renforcer."

Sur la ratification des langues régionales

"Voilà pourquoi la France n'a pas à craindre les identités régionales. Elle a même tout à gagner à laisser s'exprimer dans leur diversité tout ce que les régions portent en elles de culture et de différence. « La France se nomme diversité ... Il faut réaffirmer que la diversité est une force pour la République...Et depuis mai 2012, c'est en tout cas la volonté du chef de l'Etat de rechercher une majorité pour permettre de ratifier la charte des langues régionales. Plusieurs propositions de loi ont été récemment déposées ou sont en voie de l'être....Le moment me paraît donc venu d'avoir ce débat au niveau du Parlement et de renouer le fil de ce processus initié il y a près de 15 ans. Le Gouvernement inscrira à l'ordre du jour prioritaire de l'Assemblée Nationale la proposition de loi constitutionnelle déposée par la majorité avant-hier. Et j'appelle tous ceux qui y sont favorables à se retrouver pour la soutenir, au-delà des clivages partisans. Le Gouvernement vous apportera son soutien. C'est un engagement que nous avons pris, et nous le tiendrons !"

Sur le développement de l'Ouest breton

Le financement de la nationale RN164.

La relocalisation de Ifremer à Brest.

"Mais encore faut-il pour cela mieux nous organiser pour être plus réactifs. J'ai entendu les demandes que vous m'avez faites, et j'ai décidé de renforcer le Pôle Mer à Brest. J'ai décidé de transférer le siège social de l'IFREMER de Paris à Brest. Bien sûr, les personnels seront associés, l'essentiel étant que les décisions stratégiques se prennent dorénavant ici, en Bretagne. Brest doit s'affirmer comme un pôle mondial des sciences et technologies marines."

Rien sur l'écotaxe et rien sur la réunification de la Bretagne.

Philippe Argouarch

Document PDF 12.pdf Discours du Premier ministre. Source : Matignon

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 3 commentaires
Rouari
2013-12-15 19:09:02
LANGUE DE BOIS
"La diversité", qu'ès aco ? C'est comme la "différence" un concept passe-partout, extérieur, qu'on peut appliquer à n'importe quoi, du point de vue de Sirius, ce n'est ni une valeur ni une non-valeur, c'est un terme descriptif vague.
La "diversité" on s'en fout !, c'est de la langue de bois en français dans le texte.
Ce que nous devrions vouloir et exiger c'est notre personnalité et le respect de notre identité. Dans le contexte français, la diversité signifie intégration-assimilation-destruction.
Personelezh, piaouelezh hag anien, diouzh an enbarzh, setu hon gwlad, hon mad pennañ.
Penser avec les mots de l'ennemi, c'est déjà faire son jeu.
Garde ta diversité et respecte nos droits, ministre.
(0) 
marc iliou
2013-12-15 20:06:24
Du baratin et en avril 2014 après les municipales il ne sera probablement plus premier ministre, alors les promesses s'envoleront comme d'habitude et n'engagerons pas son successeur !
(0) 
Gilbert Josse
2013-12-16 09:55:22
Charles Pasqua : "Les promesses n'engagent que ceux qui y croient"...
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.