photo 1
photo 2
photo 3
Exemple de la publicité Diversivie déclinée en grandes affiches cartes postales et autocollants.
photo 4
Un autre des six visuels de la promo pays de Loire.

Bretagne Réunie appelle à rassemblement le jeudi 20 novembre 2008 à 18 heures devant le Conseil Régional des Pays de la Loire.


Voici ce que présente le site internet des assises régionales 2008 :

La Région des Pays de la Loire lance une nouvelle démarche citoyenne dans le but d'élaborer un Agenda 21 régional : c'est à une vaste consultation sur les territoires régionaux que sont conviés tous les habitants des Pays de la Loire autour du thème Développement durable, comment faire ensemble ?


Comme à son habitude, la région Pays de la Loire, à défaut d'être légitime, communique abondamment pour asseoir son existence grâce à ce nouvel épisode événementiel.

Comme on le voit lors de chacune de telles manifestations — événement, actualité, ou encore lettre ouverte au président de la République – l'exécutif régional placarde dans la presse nationale et locale ses publicités pleine page à partir de simples communiqués ou à propos de conférences de presse (démarche poussée à son paroxysme début 2008 avec le jugement condamnant Total pour la marée noire de l'Erika).

L'objet du développement durable, c'est de donner une réponse aux besoins des contemporains sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

Il repose sur trois piliers : l'écologie, l'économie et le social. La région des Pays de la Loire est-elle une région durable ?


Écologie :

Création totalement artificielle, cette région doit miser gros sur les opérations de communication pour se rendre visible – à défaut de gagner le cœur de ses habitants. Cette communication (propagande ?) intense se trouve aux antipodes des préoccupations environnementales, de par sa production massive de support de communication. Des supports de communication essentiellement éphémères mais toujours renouvelés, pour lutter contre l'usure et l'habitude (cf. nouveaux logos et concepts fabriqués, dont l'inégalable « Diversivie »).

Cette communication aux frais des contribuables de la région est même régulièrement dénoncée par l'opposition régionale – qui, une fois dans la majorité, refait ce qu'elle dénonçait auparavant... (un symptôme de la ligériose ?).

La Loire-Atlantique, département maritime, partage les même problématiques qu'une grande région maritime comme la « région Bretagne » (protection du littoral, développement du fret maritime, protection des ressources...). Ces enjeux n'ont pas le même rang dans une région plus continentale.


Économie :

Une région sans identité est une région où la solidarité entre les acteurs des différents territoires est faible. Il en va de même pour les acteurs du développement économique. Le label « Produit en Bretagne » rassemble des créateurs, des producteurs, des distributeurs et des transporteurs sur les 5 départements bretons, dont celui de Loire-Atlantique. La création et le développement de ce label

« Produit en Bretagne » est intimement lié à l'existence d'un vrai territoire, d'une identité, d'une image de marque et de la volonté de ses acteurs de se mettre en réseau pour le développer. Si le label « Produit en Pays de la Loire » n'existe pas, c'est bien que ce territoire n'est qu'un ensemble administratif. Cette région bloque le développement économique de la Loire-Atlantique, car elle l'a isolée de son territoire d'origine, la Bretagne.


Social :

Les habitants de Loire-Atlantique, malgré plusieurs décennies de propagande et de séparation du reste de la Bretagne, et malgré l'uniformisation des modes de vie, continuent de développer un comportement breton (élections, consommation, éducation, santé, religion, culture...).

Ne pas leur permettre de réintégrer la Bretagne revient à ne pas respecter leur identité, leurs droits et leur volonté.

La demande sociale des habitants de Loire Atlantique concernant la réunification est claire : plus des 2/3 des citoyens sont favorables à la réunification d la Bretagne (les 7 enquêtes d'opinion de 1998 à 2006 donnent une moyenne de 69 %). À l'échelle des Pays de la Loire, la réponse est de 56 % pour l'enquête d'opinion du 13 octobre 2002.

Au lieu de respecter les différents territoires qui la composent, la région des Pays de la Loire essaye de substituer à l'identité bretonne des habitants de la Loire-Atlantique, une identité factice « ligérienne » Cette politique d'aliénation identitaire et culturelle de tous les instants n'a pas d'équivalent parmi les pays démocratiques.


Au regard des 3 piliers du développement durable, la région administrative des Pays de la Loire ne remplit pas les critères du développement durable.



Réforme administrative et territoire durable. À l'heure de la réforme territoriale, la réorganisation du nord-ouest de la France pourrait remplacer 6 régions faibles et sans visibilité par 4 régions fortes et identifiées. Cela passe par la suppression de la région administrative des Pays de la Loire.

Ces 4 régions (Normandie, Val de Loire, Bretagne et Poitou-Charentes) respectueuses de leurs territoires et de leurs habitants pourront mettre en œuvre une vraie démarche de développement durable. Plus puissantes et plus homogènes, ces régions pourront mieux défendre leurs intérêts au niveau français et européen. Leur coopération sur de grands projets s'en trouvera également simplifiée par la réduction du nombre des partenaires.

L'existence même de la région administrative des Pays de la Loire n'est donc pas si durable : moins d'un demi-siècle comparé au millénaire de la Bretagne.

Des élus concernés par la disparition de la structure vont sans doute essayer de bloquer ce processus de simplification administrative. Mais parions que l'intérêt général sera plus fort que les intérêts particuliers de quelques décideurs.

Toujours d'après le site internet des assises régionales 2008 : « On ne peut pas faire contre les gens » explique Jacques Auxiette, président de la Région Pays de la Loire. « Il faut faire avec eux, habitants, acteurs, élus locaux, et donc se donner les moyens de les écouter, d'échanger sur les territoires au plus près de leurs préoccupations, de leurs besoins, et de leurs attentes.»

Chiche, monsieur le Président, faites avec les habitants de la Loire-Atlantique et non contre eux : répondez favorablement à la demande de réunification de la Bretagne et appuyez la simplification territoriale de notre pays et la réorganisation régionale du nord-ouest de la France !
------------------------------------------------------
La région des Pays de la Loire organise une série de réunions sur le développement durable :
— jeudi 20 novembre 2008 à 18 h 30, Hôtel de Région : Énergie ;
— lundi 1er décembre 2008 à 18 h 30, Hôtel de Région : Formation :
— jeudi 11 décembre 2008 à 18 h 30, Saint-Nazaire, Centre République : Industrie ;
— jeudi 18 décembre 2008 à 18 h 30, Hôtel de Région : la gouvernance territoriale des Agendas 21 ;
— lundi 22 décembre 2008 à 18 h 30, Rencontre des conseils de développement avec le président du Conseil Régional ;
— 31 janvier 2009 à Nantes : Forum de synthèse.

La Commission Permanente de Bretagne Réunie, en réunion le 15 novembre 2008 à Blain confirme l'appel à un rassemblement le jeudi 20 novembre 2008 à 18 heures devant le Conseil Régional des Pays de la Loire.

Le tract, texte ci-dessus, sera distribué. Prévoir drapeaux et banderoles.

Document PDF 12947_2.pdf Les Pays de la Loire : Développement durable et région durable ?. Source : Bretagne Réunie
Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1116 lectures.
mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan.
L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales.
Bretagne Réunie
BP 49032
44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 3 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.