Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
le géographe Jean Ollivro
le géographe Jean Ollivro
- Agenda -
Les Pays de Bretagne, racines de notre futur : conférence de Jean Ollivro
Les pays de Bretagne semblent aujourd’hui abandonnés au plan politique. Pourtant ces territoires sont ceux que les gens vivent au plus près et évoquent le plus dans leur quotidien : j'habite près de Nantes, je suis Léonard,... Et si l’affaissement envisagé, voire effectif, de cette entité était en Bretagne l’occasion rêvée d’une magnifique relance ?
jean Champion pour Médiathèque Municipale de Ploufragan le 19/03/23 15:59

Les pays de Bretagne semblent aujourd'hui abandonnés au plan politique.

Pourtant ces territoires sont ceux que les gens évoquent le plus dans leur quotidien : j'habite près de Nantes, à côté de Saint-Brieuc, je suis Léonard,... Inscrits profondément dans l'âme des gens, ils comptent beaucoup dans la vie pratique, regroupent l'essentiel des mobilités, correspondent à des bassins de vie. Ils sont souvent incarnés par des journaux (le Penthièvre, le Trégor...), des clubs d'entreprises, des zones marchandes, de réelles dynamiques associatives et culturelles. Cet échelon est aussi porté par de nombreux Bretons pour lutter contre les déséquilibres de l'aménagement du territoire entre les villes et les campagnes.

Alors, moins de pays? Plus de pays, pour ré-enchanter la vie politique avec des territoires vécus et d'intérêt? Et si l'affaissement envisagé, voire effectif, de cette entité était en Bretagne l'occasion rêvée d'une magnifique relance?

Professeur de géographie à l'université de Rennes-II, auteur de nombreux ouvrages sur la Bretagne, Jean Ollivro préside le « laboratoire d’idées » Bretagne Prospective qui a publié en 2021 l’ouvrage collectif « Les Pays de Bretagne : racines de notre futur ».

Soirée proposée par la médiathèque et l’association Nevez Amzer.

Espace Victor Hugo - Auditorium - Ploufragan

Entrée libre / Réservation conseillée / 02.96.78.89.20 ou mediatheque [at] ploufragan.fr

5  0  
Médiathèque Municipale de Ploufragan (Côtes d'Armor)
Voir tous les articles de Médiathèque Municipale de Ploufragan
Vos 5 commentaires :
Rafig du Pays de Retz Le Lundi 20 mars 2023 13:25
Effectivement la Bretagne existait aussi par ses pays et territoires traditionnels, avec un fonctionnement propre à chacun mais garantissant l'unité de la Bretagne par des liens culturels et politique : tous dépendait du Parlement de Bretagne et avant du même duc.
Mais voilà, encore une fois, nous sommes en République Française et ce n'est pas les bretons qui décident l’organisation de la Bretagne.
Les révolutionnaires, en 1789, ont choisi les départements. Armes administratives de destructions des différents peuples et cultures de France pour asseoir la centralisation et le pouvoir absolu de Paris.
(1) 
De Penn Kaled à Rafig du Pays de RetzLe Mardi 21 mars 2023 21:37
En fait peu de gens le savent , mais l'idée la genèse du découpage de l'hexagone avait commencé sous l'ancien régime ,tout comme il y avait eu une tentative pour soustraire le pays nantais de la Bretagne .La tournure je dis bien la tournure qu'a pris la révolution de1789 n'a fait que valider le centralisme et le verticalisme de la monarchie absolue .De toute façon beaucoup des décisions ont été prises avant le 21 septembre 1792 date la naissance de la république ,donc sous la monarchie malgré que Louis XVI un des moins mauvais rois de France , n'approuvait toutes ces nouvelles lois . Jusqu'à l'avènement de la république contrairement aux dits girondins beaucoup de jacobins étaient royalistes , d'ailleurs au début les républicains étaient très minoritaires .Ce que l'on oublie aussi c'est Bonaparte qui a renforcé le centralisme de part la nominations de préfets .
(3)
De Rafig Suite à Rafig du Pays de RetzLe Lundi 27 mars 2023 13:14
C'est la République Absolue ! un mélange de ce qu'il y a de pire en France : Absolutisme de Louis XIV, l'encadrement militaire de Napoléon 1er et le centralisme de la République de Paris ... avec une justification morale et politique inventée par les républicain jacobins eux-même (sans demander aux peuples de France)
(0)

KLG Le Lundi 20 mars 2023 16:30
Il me semble qu'aujourd'hui, les nouvelles et très grandes intercommunalités se rapprochent beaucoup de ces Pays, sans les noms bien souvent.
En fait, il serait envisageable de créer une Collectivité bretonne fusionnant Conseil Départemental et Régional d'un côté avec une dévolution de l'Etat vers cette nouvelle Collectivité, et de faire des intercommunalités, l'échelon intermédiaire (avec pourquoi pas quelques fusions (Guingamp-Paimol / Lannion etc), avec délagations de certaines compétences du Département notamment.
(0) 

Jean-Louis Pressensé Le Mardi 21 mars 2023 11:47
Si je demande à mes voisins s'ils appartiennent à la communauté de communes de Châteaubriant, ou à l'intercommunalité de Châteaubriant, ils ne comprennent guère ce jargon. Ils sont de leur commune, continuent à se mouvoir (pompiers, tournois, foires commerciales) à l'échelon d'un canton qui a disparu (!), et se disent appartenir au "Pays de Châteaubriant" (ou la Mée pour quelques marginaux...). Mais si je retourne à Redon, où il est le Pays ? découpé entre Morbihan, Loire-Atlantique et Ille-et-Vilaine ? La réflexion sur les pays ne peut donc pas être dissociée de celle sur l'effacement progressif des départements, par remontées sur la Région - ou plutôt le Parlement de Bretagne, rêvons, et d'autre part par délégations aux pays : si au lieu de jaser 'subsidiarité' on réfléchissait vraiment à sa portée ?
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 9 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons