Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
Les parents de Merville reçus mercredi à la Préfecture
En réponse à la lettre que nous avions remis à la Préfecture lors du rassemblement de mercredi dernier à Vannes, nous serons reçus mercredi matin par le Directeur de Cabinet de Mme Allaire. S'agit-il d'une ouverture pour trouver une solution ?
Pierrick Le Feuvre pour Collectif de parents Ecole maternelle Merville Lorient le 3/10/05 18:28

LORIENT (Bretagne, France) - 3/10/2005. En réponse à la lettre que nous avions remis à la Préfecture lors du rassemblement de mercredi dernier à Vannes, nous serons reçus mercedi matin par le Directeur de Cabinet de Mme Allaire. S'agit-il d'une ouverture pour trouver une solution ? Nous l'espérons.

Lors de cette entrevue, nous rapellerons au représentant de l'Etat que notre demande s'inscrit dans le cadre du contrat de Plan Etat Région qui prévoit, pour chaque rentrée scolaire, la création de 24 nouveaux postes d'enseignants en breton en Bretagne. Nous en sommes à 19 pour cette rentrée. L'Etat doit respecter sa signature et nous accorder le demi-poste que nous demandons pour nos 20 enfants.

Nous rapellerons aussi, preuves en main, que la directrice de l'école a parfaitement respecté toutes les procédures administratives pour que la demande parentale soit prise en compte dès cette rentrée. C'est l'Inspection Académique qui n'a pas su (ou pas voulu) anticiper, y compris par sa mauvaise foi quand elle affirmait à la presse que seuls 6 enfants étaient inscrits en février, alors qu'il y en avait déjà 11, pour atteindre 16 en juin, puis 20 le jour de la rentrée

Nous demanderons enfin que ces disfonctionnements des services de l'Etat soient pris en compte pour que, sans délai maintenant, ouvre la classe bilingue attendue par nos enfants, avec la création d'un demi poste d'instituteur breton. Nos enfants ont suffisamment attendus.

Le deROBIENTHON

Plus de 3000 conections sur notre site internet depuis son ouverture le 19 septembre. Plus de 1 000 signataires sur notre pétition, dont plus de 740 en ligne avec de nombreux messages de soutien, venus de toute la France et du monde (de week-end, un message venu d'Argentine et un autre de Louisiane). Entre tous ceux qui, en France et ailleurs, sont victimes des mêmes politiques répressives contre les cultures minoritaires, la solidarité n'est pas un vain mot !

L'enjeu financier pour la création d'un demi poste dans notre école est d'environ 20 000 euros. Nous lançons sur notre site un deROBIENTHON, parodie du véritable TELETHON. Sans doute cela confirmera à ceux qui maintenant nous connaissent que nous conservons notre sens de l'humour ! Cela confirmera aussi, à ceux qui en douteraient, notre détermination. Dans le cas où nous n'obtiendrions pas satisfaction dans les prochains jours, nous envisageons très sérieusement de lancer une réelle souscription pour aller remettre à M. de Robien les 20 000 euros qui semblent lui manquer. Nous lui démontrerons ainsi la détermination des bretons et de ceux qui nous soutiennent.

Continuez à visiter notre site, à signer la pétition en ligne et à envoyer des mails de protestaton au Ministre de l'Education Nationale. Continuez de diffuser cette information autour de vous. Vous êtes notre meilleur soutien.

Accès au site de l'école : (voir le site)

Accès direct au deROBIENTHON : (voir le site)

Collectif des parents de l'école maternelle publique de Lorient Merville

Collectif de parents pour l'ouverture d'une classe bilingue à l'école maternelle de Lorient Merville
Voir tous les articles de Collectif de parents Ecole maternelle Merville Lorient
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons