Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
Les parents de Merville reçus ce matin à la Préfecture : mépris et déception
Sur proposition de M. Merlin, chef de cabinet, qui nous avait personellement contacté en fin de semaine dernière, une délégation de parents, accompagnée de Mme Le Feuvre, directrice de l’école, et de M. Syz, adjoint au maire de Lorient, s’est rendue ce matin à la Préfecture de Vannes. Le résultat est plus que décevant.
Pierrick Le Feuvre pour Collectif de parents Ecole maternelle Merville Lorient le 5/10/05 19:00

Sur proposition de M. Merlin, chef de cabinet, qui nous avait personellement contacté en fin de semaine dernière, une délégation de parents, accompagnée de Mme Le Feuvre, directrice de l’école, et de M. Syz, adjoint au maire de Lorient, s’est rendue ce matin à la Préfecture de Vannes. Le résultat est plus que décevant.

LORIENT (Bretagne-France) - 5/10/2005 - 17 heures. A notre grande surprise et sans explication ni excuse de M. Merlin qui nous avait assuré de son intérêt pour notre dossier qu’il jugeait "symbolique", notre délégation a été reçue, dans une salle glaciale, par un jeune subordonné qui semblait découvrir le dossier et s’est contenté d’enregistrer nos demandes "qui seront transmises au ministre".

Difficile dans ces conditions de discuter sérieusement du non respect de l’avenant au Contrat de Plan Etat-Région quand il faut d'abord en expliquer le contenu à son interlocuteur. Impossible de parler de la Charte Européenne sur les Langues Minoritaires avec quelqu'un qui semblait en ignorer l’existence jusqu'à ce matin. Inutile enfin d'évoquer les dysfonctionnements de l’Inspection Académique avec quelqu'un qui, tout en hochant de la tête, "se refuse à commenter".

Le jeune subordonné de M. Merlin a donc écouté nos doléances... pour préparer le dossier à transmettre au Ministre qui nous répondra... quand il le pourra, ou le voudra ! Merci de vous être déplacé !

Assez du mépris de l’Etat ! Notre demande est légitime.

Aujourd’hui, cela fait 34 jours que nos 20 enfants attendent la création d’un demi-poste d’enseignant breton dans leur école. Notre demande s’inscrit dans le strict respect par l’Etat des engagements qu’il a signé. Que l’Etat respecte sa signature !

Après la mauvaise foi puis les menaces de l’Inspection d’Académie (voir nos comuniqués précédents), après avoir refusé de nous recevoir mercredi dernier, la Préfecture n’a donc rien à nous dire... sauf qu’elle transmettra au Ministre.

Un seul point à retenir à l'issue de cet entretien : seul M. Gilles de Robien, Ministre de l’Education Nationale, peut débloquer la situation.

Le refus de créer un demi-poste à Merville n’est pas un cas isolé

Situation bloquée dans notre école, refus d’ouvrir des classes bilingues dans d’autres communes de Bretagne (Pont L’Abbé, Daoulas, Saint-Etienne de Montluc...), problèmes de remplacements non résolus (Rennes, Redon...), nombeuses restrictions pour le breton dans le 2nd degré, quasi-absence d’informations aux parents sur la possibilité d’inscrire leurs enfants dans une classe bilingue, c’est bien une volonté politique des Pouvoirs Publics et de l’Etat qui se confirme : ne pas donner au breton la place auquel il a droit dans less écoles publiques des cinq départements bretons.

Parce que, au delà de notre propre école, nous voulons que réussisse le Plan pour le Développement du Breton (20 000 élèves en 2010 !), voté à l’unanimité par le Conseil régional en décembre dernier, nous appelons

- tous les conseillers régionaux qui nous ont assuré de leur soutien (M. Jean-Yves le Drian, Président du Conseil Régional, et les groupes UDF, Verts, PCF, UDB), à interpeller, au nom du Conseil Régional de Bretagne, le Ministre de l’Education, M. Gilles de Robien,

- tous les députés bretons à interpeller sans délai le Ministre de l’Edcucation, M. Gilles de Robien, notamment lors des questions au Gouvernement à l'Assemblée nationale,

- tous les citoyens épris de justice, de Bretagne et d'ailleur, à continuer de signer notre lettre de protestation au Ministre de l’Education, M. Gilles de Robien (voir sur notre site internet)

- toutes les association bretonnes, et aù delà, à se mobiliser et à relayer cette information.

D’autres informations et initiatives suivront qui seront communiquées par voie de presse et sur internet dans les prochaines heures.

Collectif des parents de l'école maternelle publique de Merville LORIENT (Bretagne-France) - 5/10/2005 - 17 heures

Protestez auprès de M. Gilles de Robien, ministre de l'Education Nationale. Un modèle de mail est disponible sur notre site : (voir le site)

SIgnez, continuez de signer notre pétition de soutien en ligne (avec les pétitions papier qui nous sont retournées, nous avons dépassé les 1 000 signataires) : - (voir le site)

Des outils sont à votre disposition pour vous aider à nous soutenir : - (voir le site)

Créez un lien de votre site vers le nôtre. Des bandeaux sont à votre disposition. - l'animation journalière (Flash) : (voir le site) - le bandeau du deRobienthon : (voir le site)

Collectif de parents pour l'ouverture d'une classe bilingue à l'école maternelle de Lorient Merville
Voir tous les articles de Collectif de parents Ecole maternelle Merville Lorient
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons