Les noms bretons, des «pseudonymes» ? Pour Ouest France, c'est oui

-- Media et Internet --

Dépêche de OMEB
Porte-parole: Gilles Delahaye

Publié le 8/11/10 12:19 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Pour Ouest France, ce “journal français en Bretagne”, il en est ainsi du nom breton de Charles Le Gall... Gageons que cela ne lui aurait pas fait un immense plaisir... Lui qui avait malheureusement fini par avoir des relations houleuses avec le média TV, voilà le papier et le web qui s'en mêlent...


« Charles Le Gall, connu sous le pseudonyme de Charlez ar Gall... » (voir le site) de Ouest France,



Pseudonyme, définition Petit Robert 1 1988 :

(Vieux). Qui écrit sous un faux nom. Écrivain pseudonyme. (Moderne 1846). Dénomination choisie par une personne pour masquer son identité. Molière, Voltaire sont des pseudonymes (Cf. Noms de guerre). Le pseudonyme et le surnom. « Il était de ceux qui continuaient à désigner Jacques par son ancien pseudonyme littéraire ». (Martin-Du-Gard).


Pour masquer son identité ! Ce n'est pas une erreur. Ouest France aurait bien fait de vérifier le sens de ce mot un tantinet... dépréciatif, dirons-nous, pour ne pas envenimer...

Pour un Breton utiliser un nom breton serait donc une volonté de masquer son identité ?

Biskoazh kemend-all c'hoazh ! Jamais autant encore !



Contraste avec la sobriété du Télégramme, qui lui, est un “journal breton en Bretagne”, « Charles Le Gall, plus connu sous le nom de Charlez ar Gall » : (voir le site)

Ou encore, toujours dans le Télégramme « Charles Le Gall, plus célèbre sous le nom de Charlez ar Gall » : (voir le site)

Le Télégramme n'hésite pas à mettre deux fois son « pseudonyme » dans le titre des articles !

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2158 lectures.
mailbox imprimer