Les nationalistes flamands majoritaires en Flandre
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 15/06/10 18:36 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les résultats des législatives en Belgique ont donné la victoire en Flandre au parti N-VA (La Nouvelle Alliance flamande) avec 28,3 % des suffrages exprimés. Mais, si on totalise tous les votes nationalistes en y incluant le Vlaams Belang – qui a fait 12,7 % – et la liste de Decker avec 3,7 %, on arrive à un total de 45 %. Si on considère aussi que certains libéraux du Open-VLD, le parti libéral flamand qui a fait 14 %, sont aussi séparatistes, on peut considérer que les séparatistes sont majoritaires en Flandre.

A noter qu'il faut une majorité des 2/3 des députés pour changer la constitution de la Belgique, et on en est bien loin, mais que se passera-t-il si la Flandre proclame sa souveraineté et décide d'elle-même de son indépendance par un vote de son parlement régional ou un référendum unilatéral ?

En cas d'un éclatement de la Belgique, la Wallonie pourrait-elle être rattachée à la France ? Entre 53 % et 66 % des Français, selon les sondages, seraient favorables à cette solution. Ce sondage a une importance considérable car il prouverait qu'une majorité des Français rejettent la définition française de la nation, basée sur celle d'Ernest Renan, qui définit principalement la nation comme un projet politique. C'est cette définition qui est au coeur du projet républicain français (certains diront le projet jacobin). Le point commun entre la Wallonie et la France étant la langue et pour beaucoup la culture, les Français seraient au fond des partisans de la bonne vieille définition de nations regroupant un ensemble d'individus partageant la même culture et la même langue.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1108 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 3 commentaires
Jean-Loup LE CUFF
2010-08-31 23:27:40
Si les rattachistes Wallons veulent devenir français en réaction à la volonté Flamande d'indépendance, nous autres Bretons, qui somment las du centralisme ethnocidaire jacobin voulont bien leur céder notre place... L'hexagone se déformerait vers l'est pour notre plus grand bien! ;o)
(0) 
Prigent Michel
2010-08-31 23:27:40
Si "Entre 53 % et 66 % des Français, selon les sondages, seraient favorables.." à l'intégration de la Wallonie à la France, je crains que cette demande en mariage du soupirant français soit fermement repoussée puisque seul 0,21% des électeurs belges se sont prononcés pour cette option.
Quant au leader du N-VA parti "indépendantiste" flamand, grand vainqueur des élections, il a affirmé que "L'UE est idéale pour la Flandre autonome".
En voilà au moins un qui a compris que seule une Europe Fédérale des Régions et/ou des Peuples est la seule alternative pour une Europe puissance mondiale.
(0) 
Bernard Guyader
2010-08-31 23:27:40
Bon dia ...pas sûr que les wallons aient le souhait de baigner dans l'ultra centralisme fr'ançais ... et je leur déconseille vivement ... je crois plutôt que certains francs prennent leur désirs post-coloniaux pour une actualité ... Réécouter la chronique de thomas LeGrand sur france inter hier ... révélateur de l'absence de démocratie à la fr'ançaise ...mais rien d'étonnant de la part de la dernière république sovietique d'europe.B.Guyader
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.