Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Les minorités autochtones de France, atout ou handicap ?
Présentation du débat du 17 mai 18 :00 Lieu Unique, Nantes. : « Les minorités autochtones de France, atout ou handicap ? » « Qu’est-ce qu’une minorité ? Une frilosité, un repli, un recours au passé par peur de l’ouverture de la mondialisation ? Plutôt l’inverse
Philippe Argouarch pour ABP le 7/05/04 15:14

Présentation du débat du 17 mai 18 :00 Lieu Unique, Nantes. :

« Les minorités autochtones de France, atout ou handicap ? »

« Qu’est-ce qu’une minorité ? Une frilosité, un repli, un recours au passé par peur de l’ouverture de la mondialisation ? Plutôt l’inverse ? Sur quelle(s) citoyenneté(s) se fondera l’Europe des 450 millions d’âmes ? Les « petits Etats » entrent, pas décidés à perdre leur âme, et les régions "historiques", cohérentes et matures, Bavière, Ecosse, Flandre, Catalogne, Bretagne, en pointe au plan économique, mettent en avant leur culture, longtemps niée par des Etats dominateurs. Contradictions ?

Les droits des « petites cultures » sont reconnus par l’Union Européenne, le Conseil de l’Europe, l’O.N.U, l’UNESCO. Souvent avec deux langues, deux histoires, une manière bien à elles manière d’être solidaires, elles ont une personnalité duale. Plus européens que la moyenne, Bretons, Savoyards, Alsaciens, Catalans ou Basques, au nom du dynamisme qu’ils portent en eux, demandent l’application du principe de subsidiarité.

Hélas, la France se démarque de l’Europe et pratique une conception discriminatoire de la société. Seule parmi 25, elle dit ne pas pouvoir pas signer le textes d’un « droit des minorités » reconnu par tous comme « droit humain international ». Les problèmes, il est vrai, sont parfois ardus : anciennes frontières à transcender, décentralisation culturelle, pouvoirs économiques, jeu des partis. Ces régions, alliées aux "petits" Etats, maintenant plus nombreux que les grands, peuvent-elles contribuer à l'émergence de la citoyenneté d'une Nation européenne et appliquant sa devise IN VARIETATE CONCORDIA ? *

*Unité dans la diversité, devise de l’Union..

Animé par Jean-Louis JOSSIC, chanteur des Tri Yann et Conseiller municipal de la Ville de Nantes avec

- Yves PLASSERAUD, président du Groupement pour les droits des minorités (GDM), association française affiliée au Minority Rights Group (MRG) de Londres, avec statut consultatif auprès des Nations unies, de l'Union Européenne et du Conseil de l'Europe

- Alain FENET, Professeur de Droit Public à la Faculté de Droit de Nantes

- Yves LAINE, économiste, ancien Directeur au Port Atlantique de Nantes Saint-Nazaire et Brittany Ferries, Président de la Section Droits et institutions de l’Institut Culturel de Bretagne

Le soir même, à 20 H 30 à la Cité des Congrès une Conférence-débat réunira une partie des intervenants des débats de 18 heures pour échanger sur le thème

Quel est le rôle de la société civile dans la lutte contre les discriminations ? Comment agir sur les pouvoirs publics ?

Animée par Xavier COSSÉ, rédacteur en chef de France 3 – Estuaire, cette rencontre intégrera des rapporteurs des différents débats de 18 heures dont Yves PLASSERAUD.

logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons