Les Kurdes d'Irak deviennent quasi indépendants
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 11/03/04 0:24 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les kurdes d'Irak deviennent quasi indépendants

La nouvelle constitution qui vient d'être signée a Bagdad accorde plus de droits aux 3 provinces kurdes de l'Irak que le Québec a au Canada. Le système fédéral serait en fait calqué sur le système canadien. Les Kurdes ont même obtenu le droit de veto par referendum sur la constitution. En fait les kurdes peuvent voter par referendum pour leur indépendance. 2 millions d'entre eux (sur 4 millions) ont en fait déjà signé une pétition pour l'’ indépendance mais d'après la constitution il faudrait un référendum qui passe par 2/3 des votes.

La langue kurde devient une langue officielle de l'Irak

Si les forces armées kurdes devront accepter l'autorité du commandement militaire irakien, le gouvernement du Kurdistan irakien conserve le droit de lever l'impôt et de décider des taxes. Il contrôlera les douanes. Il aura sa propre police.

Les revenues du pétrole seront cependant la propriété de tout l'Irak mais le plus grand champ pétrolifère sera de nouveau au Kurdistan. Avec Mosul et Kirkuk réintégrés dans le Kurdistan la population des provinces kurdes a été réajustée à 25 % des Irakiens (Le statut définitif de Kirkuk ne sera déterminé qu'après une élection locale).

ABP

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.