Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Conference -
Les grands défis de la Chine et les opportunités pour la Bretagne
Les grands défis de la Chine et les opportunités pour la Bretagne par Alain du Pontavice. Alain du Pontavice est originaire de Bretagne.Après une licence de chinois (mandarin), il rejoint le programme MBA HEC où il est l’étudiant de Joseph Le Bihan.
pour Institut de Locarn le 12/09/06 14:05

Date: Vendredi 29 septembre 2006

Les grands défis de la Chine et les opportunités pour la Bretagne. par Alain du Pontavice

Alain du Pontavice est originaire de Bretagne.Après une licence de chinois (mandarin), il rejoint le programme MBA HEC où il est l’étudiant de Joseph Le Bihan.

Il commence sa carrière professionnelle en 1991 dans le Groupe Dollfus Mieg comme Directeur du Développement avant d’exercer la fonction de chef du groupe en charge de l’Asie : il y met en place deux joint-ventures en Chine et au Vietnam et mène les négociations d’accords commerciaux avec divers partenaires en Asie de l’Est et du Sud.

En 1996 il rejoint le groupe britannique Coats Viyella PU comme Directeur Général Asie, résidant à Shangaï où il créé la première filiale du groupe en Chine : il y développe des réseaux de distribution en Chine et au Japon et crée trois entreprises contrôlées par la firme mère et trois unités de production représentant 500 emplois.

De retour en France pour l’éducation de ses enfants, il crée Pontavice et Partners avec pour objectif de développer les coopérations entre l’Asie et l’Europe, en particulier la Bretagne.

Ce patron d’entreprise a exercé ses activités en Chine pendant plus de dix ans. Il est optimiste quant aux possibilités des entrepreneurs de la région dans ce pays. Conférence : Les défis chinois

Alain du Pontavice nous parlera des « Défis Chinois » qu’il a pu appréhender au cours des vingt dernières années. Et des perspectives pour les opérateurs Bretons en Chine.

Introduction : le monde chinois un monde en devenir

1er thème : une nouvelle « donne » planétaire

  • le dessein chinois dans une nouvelle vision du monde
  • défis ou menaces vus de l’Occident

    2e thème : les grands défis intérieurs de la Chine

  • une économie en mutation permanente
  • les grands chantiers : un nouveau « bond » en avant ?
  • un nouveau modèle politique ?

    3e thème : réussir en Chine

  • le goût de l’export
  • investir en Chine : une nécessité
  • pour un capital humain durable

    Conclusion : opportunités pour la Bretagne : une révolution culturelle indispensable et des opportunités évidentes : comment réussir. Déroulement de l’après-midi

    14 heures 30 : Accueil des participants

    15 heures : Conférence d’Alain du Pontavice ( 3 parties)

    Introduction : le monde chinois un monde en devenir

    Thème 1 : une nouvelle « donne » planétaire

    Thème 2 : les grands défis intérieurs de la Chine

    Pause (vers 17h30)

    Thème 3 : réussir en Chine

    Conclusion : opportunités pour la Bretagne

    19 heures : Conclusion par Alain Glon, Président de l’Institut de Locarn Lieu de la Rencontre

    Institut de Locarn - Kerhunou - 22340 LOCARN

    Tél 02 96 57 42 42 - Fax 02 96 36 63 86 - institut.locarn [at] wanadoo.fr

    Pour s’y rendre

    Depuis Carhaix, prendre la direction Guingamp / Callac (D787) pendant environ 8 km, puis à droite (D 23), puis 1re à gauche après la voie ferrée, puis continuer sur environ 5 km avant de tourner à droite.

    Depuis Callac, prendre direction Carhaix (D 787) pendant 1 km, puis à gauche (D 11) pendant 8,5 km (y compris la traversée de Duault, puis à droite 2km avant Locarn et enfin à gauche. Contact

    Yvon Paugam, Mango communication

    Tel 02 08 30 31 22

    Voir aussi :
    Cet article a fait l'objet de 2156 lectures.
  • L'Institut de Locarn est le résultat de la nécessité ressentie face aux enjeux considérables de l'époque nouvelle. Ce nouveau monde est, en particulier, synonyme d'unification de l'Europe. Toutefois la concentration du pouvoir à l'échelon européen a été corrigée au traité de Maastricht par l'introduction du principe de subsidiarité : tout ce qui n'est pas délégué par les États à l'Europe reste de la compétence de ceux-ci. Le même principe doit être appliqué dans les relations entre la France et ses Régions. L'échelon national ne doit traiter que ce qui ne peut être mieux réalisé au niveau régional. La remontée de certains pouvoirs à l'échelon européen sur un vaste territoire doit obligatoirement s'accompagner d'une politique de décentralisation et de proximité au niveau des régions. Dan
    Voir tous les articles de Institut de Locarn
    Vos 0 commentaires
    Commenter :
    Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
    ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 9) + 2 ?

    ABP

    Publier

    Nous suivre

    2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons