-- Cultures --

Les Feux de la Rencontre 2012

Communiqué de presse de MAB, Musée Archipel Breton (porte parole Jean-Loup Le Cuff) publié le 2/06/12 15:41

Les Feux de la Rencontre 2012 auront lieu le samedi 16 juin et le dimanche 17 juin 2012, pour la huitième année consécutive, sur la Lande de la Rencontre, entre Mézières-sur-Couesnon et Saint-Aubin du Cormier (à 300 m du Mémorial aux Bretons), sur l'épicentre du champ de la bataille européenne et franco-bretonne du 28 juillet 1488, dite de Saint-Aubin du Cormier. Là se trouvaient les troupes bretonnes et alliées, juste avant l'engagement du combat.

26203_1.jpgLe groupe Delirium Vital un panaché musical Rock surprenant et plein d’énergie !

Cette manifestation conviviale « Les Feux de la Rencontre » est organisée par l'association MAB, Musée Archipel Breton, sur ce terrain des landes d'Uzel (4ha 25a) acquis par la sci Koad Sav Pell, où un parc de sculptures-mémorial est en cours de construction. Ce week-end « porte-ouverte » est l'occasion de montrer l'évolution des travaux, et de se rencontrer autour de ce projet sur l'histoire de la Bretagne.

Pour animer cette rencontre, chaque année les musiciens, groupes traditionnels, sonneurs et chanteurs, sont les bienvenus pour faire danser le public autour du feu et des pierres levées, en scène ouverte. Cette année le trio Loudjak, Nico le Bouèsou et Serge Charles (accordéons diatoniques), Thierry Laparlière (cornemuse) et d'autres assureront la partie traditionnelle du week-end, avec le samedi soir vers 22 h 30, le groupe Delirium Vital, un panaché musical Rock surprenant et plein d'énergie !

Tous les ans divers talents nous rejoignent aussi pour des démonstrations de leurs arts, selon leurs disponibilités dans une ambiance conviviale, entre jeux bretons et tirage de joncs. Christophe Mérose va peindre in situ une danse bretonne en fresque colorée à l'intérieur du cercle de pierres levées… Deux amis potiers céramistes, Pierre Leroy-Terquem et Guillaume Clermont devraient nous rejoindre pour des démonstrations de cuissons Raku !

Cette année nous avons le plaisir d'accueillir pour la première fois l'association poétique de Combourg, « des rives », pour plusieurs performances: le samedi 16 juin barbotage et maculage de pierres levées avec atelier de haiku, puis le dimanche 17 juin, jour de la fête nationale en Islande, rannoú - séries de 12 - en équipes sur le thème de l'Islande vue de l'Ille-et-Vilaine, planking et déclamation en séries sur le site, au pied des arbres ou en cadran. Avec la participation de Patrick Simon-Dorr qui donnera lecture de ses textes...

Le samedi, l'accueil du public se fait à partir de 18 h jusqu'à la nuit, et le dimanche de 14 h jusqu'à la nuit. Restauration sur place avec possibilité de camper. L'entrée est gratuite.

Contact tel : 06 86 54 32 73, courriel : mabkuff [at] hotmail.fr

(Ceux qui voudraient adhérer pour nous soutenir, peuvent envoyer leur chèque d'adhésion de 30 €, accompagné de leur coordonnées, à MAB, 25 Bel-Air, 35140 Gosné. Ils recevront une lettre d'info de 30 pages, trois fois par an, sur nos activités et sur l'histoire et l'actualité de la Bretagne.)

Ken ar c'hentañ ha trugarez deoc'h!


Pour MAB, Jean-Loup Le Cuff

Plan d'accés sur Google Map: (voir le site)

Autre info:

Une randonnée pédestre autour du champ de bataille est également organisée par un ami! Rendez vous à 11h30 le dimanche 17 juin sur le parking de la stèle commémorative de la bataille de St Aubin du Cormier (route de Sens de Bretagne). 17 km pour 4h30 de marche, avant retour dans «Les Feux de la Rencontre»... Plus d'info ici: (voir le site)

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1535 lectures.
mailbox imprimer
en 2000 et 2001, notre collectif de défense mémoire et dignité s’est opposé avec succès au projet profanateur de site départemental d’enfouissement d’ordures ménagères sur la partie nord/ nord-est du champ de l’importante bataille européenne et franco-bretonne de 1488, qui entraîna la perte d’indépendance de la bretagne. (là reposent environ 8 000 hommes de dix nationalités différentes, anglais, germains, français, espagnols, italiens, flamands, suisses, basques, gascons et de nombreux bretons…). cette affaire a mis en lumière méconnaissance et irrespect pour l'’histoire bretonne, qui n’est toujours pas enseignée dans les écoles des cinq départements de bretagne. aujourd'hui, en pleine construction européenne, et avant que ne repoussent les ronces de l'’oubli sur notre histoi

Vos commentaires :

Michel Cagniart
Lundi 4 juin 2012

Super et vivant! Jean-Loup!

De mieux en mieux! évolutif!!

Chapeau bas, camrade breton!

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 2 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.