-- Festivals --

Les Fêtes d’Arvor 2019 de Vannes / Gwened ont explosé les compteurs

Record d'affluence pour cette édition 2019
Record d'affluence pour cette édition 2019

On ne le sait pas plus que ça, mais les Fêtes d’Arvor sont les plus anciennes Fêtes de Bretagne, un événement de deux jours couronné par le sacre de la Reine d’Arvor le 15 août sur les marches de l’Hôtel de Ville. Les Fêtes d’Arvor se sont vues offrir une renaissance en cette année 2019. Ce grand rassemblement à Vannes consacré à la culture bretonne, à l’agenda digne d’un marathon sur deux jours, heure par heure, a déroulé tout ce que le Morbihan peut faire de mieux en terme de culture bretonne.

48606_2.jpgDevant l'Hôtel de Ville

Organisé par le Comité des Fêtes de la ville, les rues de Vannes ont vibré les 14 et 15 Août, tant en terme de conférences, la présentation des candidates à l’élection Reine d’Arvor, les Festoù Noz, les concerts et animations, les spectacles des Cercles et Bagadoù, celui des champions de Bretagne, (3 bagadoù Morbihannais sur les 5 comptés en 1ère catégorie) ou encore le Triomphe des sonneurs, la proclamation et le Couronnement de la Reine d’Arvor, plus un défilé de 1000 artistes. Un Feu d’artifice sur les remparts, gratuit évidemment, comme tout le programme lors de ces journées.

Patrick Mahé, nouveau président du comité des fêtes de Vannes, a su délégué pendant les derniers mois et fédérer une réflexion pour donner un souffle nouveau à cet événement. En effet c’est la première fois qu’une commission composée de Kendalc’h, Sonerion (ex-BAS), et War’l leur, travaillent ensemble en amont sur une programmation. Le président qui voit déjà Gwened comme « capitale des arts de la rue à travers les cercles celtiques », prépare dorénavant l’édition 2020, qui chevauchera le FIL de Lorient, au pic de l’été en terme de fréquentation touristique. Un village breton est en réflexion, renforcer les liens avec les villes jumelées avec Vannes également. Et améliorer la logistique.

En effet, suite à ce nouveau positionnement, un développement est plus que probable car la fréquentation n’a jamais été aussi élevée que cette fois ci, avec plus de 40 000 personnes le 15 août, dont 1400 personnes à la Basilique pour la messe et les chants en breton. Le nombre de prétendantes à la couronne de la reine d’Arvor était aussi en adéquation avec le regain d’intérêt que cette édition a suscité, soit 7. Des partenaires privés ont répondu présents, dont EDF, faut-il y voir une relation avec l’explosion des compteurs en terme de fréquentation ?

Voir aussi :

mailbox imprimer

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.