Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Présentation de livre -
Les éditions new-yorkaises Norton publient un livre monumental sur le paquebot Normandie où les Bretons trouvent leur juste place
Jacques-Yves Le Touze pour ABP le 12/10/07 16:44

L'historien maritime new-yorkais, John Maxtone-Graham, déjà l'auteur d'une œuvre importante sur le monde des transatlantiques, du Titanic au Queen Mary 2, offre aux lecteurs américains et britanniques une somme sur le liner Normandie. 66 ans après sa fin tragique dans le port de New-York, ce paquebot de légende provoque toujours une fascination chez les Américains, à la l'image de l'attraction qu'il exerce sur John Maxtone-Graham dont les travaux font autorité dans les milieux maritimes d'Outre Atlantique.

Ce beau livre, riche de 200 photographies et illustrations, est une ode à la mémoire du plus majestueux des liners jamais construits. John Maxtone-Graham, né dans le New-Jersey en 1929 d'une mère américaine et d'un père écossais, met en valeur tout au long de son livre la place des Bretons et de la Bretagne dans la vie du SS Normandie. Le rôle des Bretons, depuis les ouvriers et ingénieurs de Saint-Nazaire qui l'ont construit jusqu'aux marins qui l'ont fait naviguer, est constamment rappelé du premier chapitre aux dernières pages de ce livre, salué dès sa sortie en librairie par les spécialistes américains.

En raison de ses racines écossaises, John Maxtone-Graham ne pouvait qu'être touché par la place des Écossais dans la création de notre premier chantier naval moderne par l'ingénieur John Scott de Greenock, en 1862, sur la presqu'île de Penhoët. Dans la concurrence que se livrèrent la Cunard et la Compagnie Générale Transatlantique par liners interposés, l'auteur remarque que l'élève breton a dépassé dans les années 1930 le maître de la Clyde avec Normandie, techniquement supérieur à son homologue Queen Mary.

John Maxtone-Graham ne manque pas de signaler une évidence souvent ignorée par les spécialistes français, à savoir que Normandie, s'il est indiscutablement français par sa décoration intérieure, est fondamentalement breton par son architecture navale, domaine dans lequel le savoir-faire breton est une référence internationale dans le milieu très fermé des armateurs.

Espérons une rapide édition en français du travail de l'historien new-yorkais pour les nombreux amoureux de ce paquebot de légende de ce côté–ci de l'Atlantique.

Hubert Chémereau

Normandie, by John Maxtone-Graham, 260 pages, illustré par W.W. Norton,

Londres, 2007.

Cet article a fait l'objet de 2650 lectures.
logo
Démocrate, Lorientais, Breton, Européen, curieux du monde, de ses cultures, engagé pour la démocratie , la construction d'une Europe fédérale, l'émancipation de la Bretagne pour lui redonner toute sa place au sein des nations européennes..... Voilà, n'hésitez pas à commenter, à critiquer, à applaudir, à suggérer ! Voir aussi mon blog (voir le site)
Voir tous les articles de de Jacques-Yves Le Touze
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons