Les Drumel au friko

-- Cultures --

Dépêche
Par Fanny Chauffin

Publié le 2/02/11 8:53 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Ils sont bien connus des chanteurs de tradition en Bretagne. Plusieurs fois vainqueurs au Kan ar Bobl, les Drumel viennent de Guern où ils chantent en breton comme en français.

C'est tout simplement qu'ils ont répondu à l'invitation de Catherine Pasco lors de la préparation de la création Taol Kurun 2011 : «Deomp d'ar friko/Greomp cher vat», en français : «quand le goût et l'ouïe s'en mêlent».

Car il s'agissait bien d'un friko avec service des plats et musique, chants et danses, avant le velouté de moules safranées ou le potage à l'ail et au basilic. Avant le crumble de potiron ou la choucroute de la mer. Avant le fars gwenn et les pommes au chouchen, préparés par Rose Devaux et son équipe.

Les Drumel ont donc chanté seuls, ou avec les dix chanteuses des Diaoulezed et Triorezed, ou avec les quatre musiciens, dont les trois frères Lorho Pasco à la bombarde et au biniou, à la clarinette et à la flûte traversière... Des intermèdes dansés et des tableaux permettaient aux convives de discuter mais aussi leur ménageaient de nombreuses surprises.

Energie, humour, et surtout transmission. Qui est le plus jeune de la bande ? Il a 20 ans, 78 ans ?

Plaisir largement partagé par les convives,. Chanter et faire chanter était le but poursuivi par la grande organisatrice de la soirée et la coordinatrice de tous les chanteurs et musiciens, Catherine Pasco. Renouer avec une tradition populaire, bien éloignée des soirées télé clé en main, c'est tout simplement ce qui s'est passé, ce soir là à Quimperlé...

Voir aussi :
mailbox imprimer