Deizioù : Le costume breton dans tous ses états, conférence par Yann Guesdon et Romuald Hervé, animée par Lucien Gourong
Agenda de Emglev Bro An Oriant

Publié le 24/01/17 12:42 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
Date de l'évènement : le 04/03/2017 à 14 h à Lorient/An Oriant
41648_3.jpg
Lucien Gourong

À l’Océanis de Ploemeur

Samedi 4 mars à 14 h 30

Gratuit, dans la limite des places disponibles.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Depuis bientôt dix ans, le succès du cycle de nos conférences contées consacrées à la culture bretonne ne s’est pas démenti. Nous avions pour objectif au départ de vulgariser l’ensemble des connaissances concernant les racines d’une véritable identité bretonne à travers ces conférences que nous avions baptisées « Les fondamentaux de la Culture bretonne ».

Le pari a été tenu et gagné.

Cette année, c’est quelques pages de l’histoire du costume breton et bien sûr de son symbole le plus identifiant, la coiffe, que nous allons découvrir avec Yann Guesdon et Romuald Hervé.

Yann Guesdon, qui a écrit deux ouvrages remarquables sur ce sujet, est devenu un passionné de l’histoire des costumes de Bretagne depuis qu’il a vu voilà plus trente ans brûler dans un centre Emmaüs des dizaines de ces vêtements portés par nos ancêtres.

Cette découverte, en dehors du déchirement du coeur qu’elle lui causa, est à l’origine d’une entreprise de sauvegarde qui ne s’est pas démentie depuis.

Libraire, journaliste, écrivain, chroniqueur (Armen et Le Chasse Marée), il brossera à partir du pays de Lorient et le Morbihan une histoire dans le temps et l’espace des modes costumières de Bretagne.

Quant à Romuald Hervé, originaire du Pays d’Auray, passionné depuis sa jeunesse par ce costume que portait sa grand-mère lors de son mariage, après un bac pro « couture », il a suivi un master de stylisme à Paris.

Aujourd’hui, installé à Auray, il restaure, reproduit, fabrique des costumes bretons, disparus ou non.

Ces deux passionnés nous prouveront, à travers leurs interventions, qu’il n’y a aucune ringardise, aucun passéisme à aimer aujourd’hui, fût-ce même qu’en appréciant leurs atours dans les manifestations folkloriques, ces vêtements qui ont fait la fierté des Bretons des siècles passés. Sans négliger pour autant la création contemporaine qui donne de nouvelles lettres de noblesse à l’art de l’habillement armoricain.

Texte de Lucien Gourong, conteur, écrivain.

Organisé par la ville de Ploemeur et Emglev Bro an Oriant

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
La culture bretonne au Pays de Lorient
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.