Les Bretons sont massivement sur Facebook, mais boudent Twitter
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 2/02/13 20:18 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Au cours d'une conférence "Vous et le Web" qui s'est tenue jeudi dernier à Guipavas dans les nouveaux locaux de l'entreprise EVERNET (développement de site internet pour PC, tablettes et mobiles), Sébastien Le Corfec a confirmé que la moitié des Bretons sur Internet avaient un compte Facebook. Les Bretons aiment Facebook, mais boudent Twitter. D'après Sébastien Le Corfec, ce sont surtout les Parisiens qui utilisent Twitter (Paris au 4ème rang des villes). Il est vrai que FACEBOOK offre plus de possibilités, mais TWITTER arriverait avec un partage de vidéos en 2013.

Pour les particuliers, être présent sur deux ou plusieurs réseaux sociaux à la fois est trop "chronophage" pour reprendre une expression entendue plusieurs fois au cours des tables-rondes ou des exposés. Pour les entreprises, il faut simplement être présent sur le plus de réseaux sociaux possible. Le pionnier dans ce domaine semble être (d'après EVERNET) À l'aise BREIZH, une startup de Morlaix qui a 98 100 fans sur Facebook.

2012 a été l'année SOLOMO (social, local,mobile), mais, 2013 devrait voir l'arrivée des paiements par mobile avec le PASSBOOK d'Apple, et les autres PSC (paiements sans contacts). En 2013, il y aura davantage d'internautes à surfer sur des tablettes que sur des ordinateurs. Arrivée aussi en 2013, mais déjà annoncée depuis longtemps, de l'Internet des objets qui vous permettront par exemple de monitorer votre alimentation, le nombre de pas ou de coups de fourchettes effectués chaque jour et autres paramètres du quotidien, le tout passant via le "cloud" sur vos écrans.

-

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.