Les Bretons sont-ils des Lapins crétins ?

-- Politique --

Chronique
Par Christian Rogel

Publié le 7/11/12 16:31 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Il existe des hommes politiques qui n'hésitent pas à verser dans le «people». La recette est simple : amalgamer une série de faits presque tous vrais et leur donner une coloration catastrophiste.

Un bon exemple en est Jacques Cheminade, candidat à éclipses de l'élection présidentielle, qui a, depuis des années, détecté un complot féodal et celtique en Bretagne.

Les comploteurs sont faciles à reconnaître : ils admirent l'Empire britannique et son lieu de perdition anti-français, la City de Londres, et ils sont les mousquetaires de la grande distribution (en fait, il n'a pas fait ce jeu de mot, car, il est trop sérieux ;-) ).

Jacques Cheminade est un amateur de jeux vidéo, mais, seulement, s'ils sont politiquement corrects : pas de violence et pas de régionalisme.

En visite au salon «Paris Games Week», le 31 octobre dernier, sur l'invitation du magazine hyper-branché, «Les Inrockuptibles», qui déteste moins le «people» qu'il n'y paraît, il a donné son avis de stand en stand.

Arrivé devant celui d'Ubisoft, il a dénoncé leurs idées politiques qui seraient exprimées dans une des versions du jeu vidéo d'«Assassin's Creed».

Voici sa déclaration du 31 octobre 2012, pieusement recueillie par «Les Inrocks» :

«Les frères Guillemot (Yves, Claude, Michel, Gérard et Christian Guillemot sont les fondateurs d'Ubisoft, ndlr) ce sont des gens qui ont un certain type d'idées politiques, ils sont attachés à l'identité bretonne et sont associés au [Club des Trente]. Leur idéologie régionaliste transparaît à travers les jeux vidéo d'Ubisoft, ils se procurent énormément d'argent grâce à cela. Mondialisme et régionalisme se rejoignent pour remettre en cause l'existence des Etats-nations et ça me paraît dangereux, prévient Cheminade qui n'a visiblement rien perdu de son goût pour les théories complotistes. Ce dernier commentaire est celui des «Inrocks».

Dans «Assassin's Creed,» il est question des Nizarites, une secte politico-religieuse basée en Iran dont la légende dit qu'ils avaient, au 12ème siècle, des tueurs qui assassinaient sous l'influence du haschich.

Ubisoft est vraiment branchée sur l'actualité...

Mais, les cinq frères Guillemot qui ont créé, dans l'Est du Morbihan, le Groupe Guillemot, dont fait partie Ubisoft, seraient, lui paraît-il, branchés sur des drogues bien plus dures que le haschich : d'après Jacques Cheminade, ils voudraient que la Bretagne soit autonome et que la finance y règne sans partage.

Leurs salles de shoot s'appellent Club des Trente, Institut de Locarn, Club de Bretagne.

Leur réseau de fourniture est partout : à la banque Lazard Frères, dans la grande distribution (surtout Intermarché et Leclerc), chez Bolloré, à Produit en Bretagne, dans le pâté Hénaff et les brioches dorées, au Crédit agricole et au Crédit mutuel de Bretagne, peut-être même au Stade rennais.

Ils vont même jusqu'à s'allier avec Cisco Systems (mainmise sur Internet) et les néo-conservateurs américains du Hudson Institute.

Et comment, les Bretons peuvent-ils rester sans réagir face à ces réseaux qui décident de leur avenir en se passant de leur avis?

Jacques Cheminade l'a compris, le jour où il s'est aperçu qu'Ubisoft, pourtant une entreprise bretonne, se moquait de ses compatriotes en éditant le jeu vidéo «Lapins crétins».

Voici le texte exact de sa déclaration du 18 avril 2010, malheureusement passée inaperçue :

«(Yves Guillemot) a produit « Assassin's Creed », histoire en plusieurs épisodes au temps de la guerre des Hachichins, ces assassins qui tuaient en prenant du haschich et qui « défendaient leur pays » (en fait, leurs féodaux) ; ça se passe en Syrie, avec de beaux paysages pour séduire le public français. Il y a un autre jeu, qui se passe dans la Florence de la Renaissance, avec toutes sortes de violences… Et encore un autre, – probablement quand il pense aux Bretons –, qui s'appelle les « Lapins crétins ».

Il était alors en campagne électorale à Ploërmel pour soutenir son candidat à une élection législative partielle.

Il semble qu'être Breton et bâtir un groupe international rende facilement suspect aux yeux de certains. Une PME qui diffuse des produits culturels étrangers, ce doit être plus politiquement correct.

L'Agence Bretagne Presse ouvre un concours :

Dans «Assassin's Creed», quelle est la version qui est régionaliste et pourquoi?

Voici à quoi pourrait ressembler un Lapin crétin breton : (voir le site)

Sources :

- Le «gamer», Jacques Cheminade, démasque des crypto-régionalistes : (voir le site)

- Arrêtons le pillage de la Bretagne par les loups financiers déguisés en blanches hermines (voir le site)

Christian Rogel

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1663 lectures.
mailbox imprimer