Les Bonnets Rouges, un mouvement avant-gardiste

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton
Porte-parole: Sébastien Girard

Publié le 15/03/14 12:22 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
33227_1.jpg

Lancé à la faveur de la promulgation d'une taxe stupide, l'écotaxe et d'un dispositif de collecte encore plus stupide, les portiques de détection, le mouvement des Bonnets Rouges a initié, s'inspirant de ses glorieux aînés, une consultation populaire visant à rédiger les Cahiers de Doléances des Bretons du XXIè siècle.

Samedi 8 mars 2014, était présentée lors d'une après-midi militante et festive, à Morlaix, au parc des expositions, une synthèse de cette démarche démocratique, guère courante dans la république monarchique française.

Les 11 propositions obtenues à l'aide d'analyses originales et rigoureuses des textes recueillis constituent, pour le Parti Breton, une remarquable ébauche d'un programme politique pour une Bretagne souveraine. Propositions économiques et financières côtoient propositions sociales et culturelles.

Le Parti Breton apporte son soutien à la poursuite et l'approfondissement de cette démarche démocratique innovante et à la mobilisation du peuple breton à son sujet.

Yves François Le Coadic

Membre du Conseil National du Parti Breton

Voir aussi :
mailbox imprimer
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.