Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Logo du site Alpha Biotech. Entreprise sise en Loire-Atlantique.
Logo du site Alpha Biotech. Entreprise sise en Loire-Atlantique.
Logo de la page “Spiruline” du site. L'innovation phytomarine.
Logo de la page “Spiruline” du site. L'innovation phytomarine.
Algues entre Molenez et Ledenez vras.
Algues entre Molenez et Ledenez vras.
Goémonier à Molenez.
Goémonier à Molenez.
Molenez. Vers les fours à soude.
Molenez. Vers les fours à soude.
- Dépêche -
Les bienfaits des micro-algues, les dernières recherches scientifiques. Conférence
Les micro-algues. Le laboratoire Alpha Biotech fête ses 15 ans d'activité, et propose une conférence à Nantes. Première entreprise de production de micro-algues en France. Créée en 1993, elle est installée au cœur des marais salants de Guérande,
Maryvonne Cadiou pour ABP le 20/10/08 11:10

Conférence à Nantes. Les micro-algues

Le laboratoire Alpha Biotech fête ses 15 ans d'activité, et propose une conférence à Nantes : « Spiruline et Phycocyanine, les bienfaits des micro-algues, les dernières recherches scientifiques ».


L'utilisation des algues se développe de plus en plus. Leurs qualités d'engrais sont connues depuis longtemps. De nouveaux débouchés sont trouvés, alimentation, produits de beautés...

Les temps ont bien changé depuis que les goémoniers bretons récoltaient les algues à la main et en mer, passant une partie de l'année isolés dans les îles de l'archipel de Molène, comme Trielen, Kemenes, Balaneg, Beniguet..., où se trouve le plus grand champ d'algues d'Europe, dans des conditions de vie rudes mais “normales” pour l'époque... que l'on qualifierait de “plus que précaires” de nos jours.

Cette activité est attestée en Léon depuis le XVIe siècle. Les goémoniers mettaient les algues à sécher puis les faisaient brûler à petit feu dans des “fours à soude” creusés dans la terre et tapissés de larges galets ou même de grosses pierres plates, au plus près des lieux de leurs récoltes. Les laboratoires pharmaceutiques leur achetaient ensuite les “pains de soude”.

Voir le superbe livre de Pierre Arzel, chercheur à l'Ifremer, Les Goémoniers qui rappelle l'importance de ce métier sur la côte du Léon. (voir le site) par exemple aussi.

Il y a encore un demi siècle, on pratiquait donc la “cueillette” artisanale, locale des algues. La prise en compte du risque d'épuisement des ressources, les progrès techniques industriels, l'attrait de la facilité de “récolte” pour une meilleure productivité, ont permis de passer à la culture. Toute une industrie florissante s'est développée à partir des algues.

Si, maintenant encore, les goémoniers des îles et de la côte du Léon en récoltent toujours, c'est à petite échelle comme engrais pour leurs potagers et pour, comme à Molène, fumer aux algues, la fameuse saucisse de Molène.

Chacun peut consommer des algues. De la Dulse ou “laitue de mer”, de l'Arame, de l'Ao-Nori ou “persil de la mer”, importées du Japon ou produites en Bretagne. Mais ce ne sont pas des “micro-algues”.

Alpha Biotech est la première entreprise de production de micro-algues en France. Créée en 1993, elle est installée au cœur des marais salants de Guérande, à Assérac. Elle cultive, première en France, de la Spiruline depuis 1996. La culture se fait dans des bassins, dans un milieu enrichi à l'eau de mer.


Conférence :
Mardi 28 octobre à 20 h 30
Salle de la Manufacture des Tabacs
10 bis bd Stalingrad, Nantes
Tram 1, arrêt Manufacture.


Alpha Biotech,
Le Frostidié,
44410 Assérac. France
tél. : 02 40 01 79 11
fax : 02 40 01 73 22
courriel : alpha.biotech [at] wanadoo.fr

(voir le site)

De plus, le laboratoire propose des visites de ses établissements « pour découvrir et déguster cet extraordinaire aliment, la Spiruline », tous les jours du 25 au 31 octobre.
Réservation et inscription au 02 40 01 79 11.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1940 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 2 commentaires
Michel Prigent Le Mardi 31 août 2010 23:27
Copie de mon courriel envoyé à Biotech :
Monsieur,
Je ne doute pas un instant des vertus thérapeutiques et nutritives de votre nouveau produit dénommé "Spiruline"... "très digeste..., s'assimilant facilement...". Comme beaucoup de Bretons de Loire-Atlantique, nous aurions espéré que cet "élixir" "cultivé en Bretagne" dans les marais salants de Guérande, soit pourvu d'une vertu curative contre les méfaits de la "Ligériose", maladie endémique inoculée par le décret de Pétain le 30 juin 1941, et consciencieusement entretenue par les élus politiques des "Pays de la Loire" en particulier, depuis lors. Hélas, à entendre les propos d'un responsable de votre établissement ces derniers jours sur la radio Loire Océan, vantant le rôle de la "région" des PdL dans vos recherches, il semble que votre nouvelle "potion magique" Spiruline soit impuissante à enrayer le fléau de la "Ligériose". C'est bien dommage. Je ne peux que vous encourager à poursuivre vos recherches sur de nouveaux "Produits en Bretagne" susceptibles d'éradiquer le virus ligérien. Tous les Bretons, dont moi-même, vous en seront reconnaissants. Bien à vous. Michel Prigent
(0) 

Corinne Rotach Le Mardi 31 août 2010 23:27
Bonjour, j'ai écouté Radio France Loire Océan lundi matin et je vois votre article. Je me permets de vous donner copie du message que j'ai envoyé hier à l'entreprise Biotech par le contact mail.
Objet : Émission lundi 20 octobre 2008
Madame, monsieur,
J'ai entendu un responsable de l'entreprise Biotech hier matin sur Radio France Loire Océan. Vous avez été très clair dans vos explications quant à la vie des algues.
En revanche je n'ai pas trop compris de quoi vous parliez quand vous faisiez plus qu'allusion aux Pays de la Loire ? ? ?
Je ne savais pas que la Loire passait à Asserac ! À défaut de connaître votre géographie, je vous recommande un stage de remise à niveau en histoire. Ces stages sont fort à la mode en ce moment dans l'Éducation nationale. Votre marge de progression ne peut qu'augurer une baisse de votre révisionnisme historique.
Corinne Rotach
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons