Les barbouilleurs de Nantes : deux mois de prison avec sursis et 30.000 euros de réparation
Dépêche de Bernard Le Tellier

Publié le 5/03/09 11:29 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les six jeunes militants pour la réunion de la Loire-Atlantique à la Bretagne ont été condamnés aujourd'hui à Nantes à deux mois de prison avec sursis, 100 heures de TIG et à verser 30.000 euros en réparation de dégradations sur des trains régionaux et l'hôtel de région des Pays de la Loire.

Il faut ajouter 900 € en tout à verser, selon l'article 475-1 du code pénal, en remboursement des frais des avocats de la partie civile.

Ils feront appel.

Bernard Le Tellier

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2198 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 8 commentaires
Yves-Alain LE GOFF
2010-08-31 23:27:40
Pitoyable et scandaleux !
C'est la région artificielle des Pays-de-la-Loire et son président Jacques Auxiette qui devraient être condamnés pour dégradation permanente de l'identité bretonne de la Loire-Atlantique et pour blocage antidémocratique de la réunification de la Bretagne.
(0) 
Yann le Dantec
2010-08-31 23:27:40
C'est un véritable scandale ce verdict. Frapper des jeunes au porte monnaie, c'est absolument ignoble.
(0) 
Youenn Pibot
2010-08-31 23:27:40
La justice ne sort vraiment pas grandie de ce verdict, la sncf et les pays de loire non plus. Verdict honteux et disproportionné qui frappe des jeunes au porte-monnaie, bassement... Pitoyable...
(0) 
Emile Granville
2010-08-31 23:27:40
J'adresse un message de soutien aux 6 jeunes Bretons. Le verdict ne tient absoluement pas compte de la plaidoirie de la défense ni du contexte de légitime défense des Bretons de Loire-Atlantique face au matraquage quotidiennement violent de la région Pays de Loire. Ce verdict n'apporte pas l'apaisement, bien au contraire, il suscite de la colère. Le procès en appel doit être l'occasion d'un mobilisation la plus large possible et massive.
(0) 
emile masson
2010-08-31 23:27:40
je propose que les conseillers UDB de nantes et et saint nazaire donnent leurs indemnités pour payer l'amende infligée grace à la plainte du PS leurs amis...ils nous doivent bien ça les légalistes ! !
(0) 
PRIGENT Michel
2010-08-31 23:27:40
Sur France 3 (PdL), jeudi soir, le sinistre Auxiette, comme s'il se réjouissait de la confirmation de la sentence infligée aux jeunes "résistants bretons" ce jeudi 5 mars, n'a pas pu s'empécher de plastroner et de répéter avec force son opposition à la réunification. Et en effet, il a le beau role, la "légalité républicaine", c'est à dire les lois édifiées par les élus qui ont confisqué la démocratie à leur profit, le rend inattaquable. CR de B4 et CG de LA ont voté des voeux, 2/3 des bretons sont pour la réunification...il s'en fout. Notre démocratie, c'est "Causes toujours, j'y suis, j'y reste !". La seule possibilité d'action des citoyens est d'attendre une élection, quelle quelle soit, pour "sanctionner" les élus. La "corporation des élus", tout comme l'Aristocratie de l'Ancien Régime est certainement la seule "communauté d'intérèts" capables de s'exonérer de toute réforme contraignante dans notre pays. Forcément, elle est "juge et partie" !
(0) 
Marcel Texier
2010-08-31 23:27:40
Bien sûr qu'il faut les aider ces jeunes résistants bretons condamnés hier. Pour commencer, il suffit d'envoyer son écot à l'association dont le logo apparaît à droite de l'article en rouge et en vert.
(0) 
PY PETILLON
2010-08-31 23:27:40
Vous semble-t-il déraisonnable de créer un front commun aux prochaines régionales ? Je demande par là aux partis bretons et démocrates (PB, UDB, Emgann, ar Re C'hlas/Les Verts s'ils sont ok et tous bretons désireux de faire avancer notre cause) de s'unir sur un programme commun et de mettre pour une fois leurs "traditionnelles" querelles de coté. Il est grand temps pour nous de nous émanciper de la tutelle française et de ses partis politiques godillots (PS et UMP en tête) qui n'hésite pas à faire condamner de jeunes militants pro-réu au moment même où ses édiles proposent un redécoupage des régions... Par ailleurs, à l'image des gwadloupyens ne pourrait-on pas imaginer la création d'un collectif contre la profitation en BZH (donc regroupant les syndicats, partis politiques progressistes, forces économiques et culturelles) au vue des différents problèmes se développant actuellement en BZH (Réunification, pb de la pêche, environement, axe central, langues de BZH, TV publique bretonne, etc...); en prémice à ce front commun au élections ? L'Etat français et sa justice étant ce qu'ils sont, prenons notre destin en main ! Il n'y a rien à attendre d'eux, ils ne semblent comprendre que l'épreuve de force. Les Antilles l'on compris et la Réunion aussi. A notre tour d'agir pour la justice et la liberté ! NI OMP UNAN.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.