Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Les Amitiés kurdes de Bretagne reçues par la future maire de Diyarbakir
Les Amitiés kurdes de Bretagne (AKB) ont envoyé pour la 20° fois une délégation au Kurdistan de Turquie avec comme objectif de participer aux fêtes du Newroz, le nouvel an
André Métayer pour Amitiés kurdes de Bretagne le 27/03/14 16:42

Les Amitiés kurdes de Bretagne (AKB) ont envoyé pour la 20° fois une délégation au Kurdistan de Turquie avec comme objectif de participer aux fêtes du Newroz, le nouvel an kurde (21 mars) et d'observer le déroulement des opérations de votes des élections municipales (30 mars). Entre ces deux dates, elle a pris rendez-vous avec des responsables politiques, syndicaux, associatifs, mais aussi avec les habitants d'un quartier populaire de Yenisehir, (arrondissement de Diyarbakir), "Ben U Sen", avec lequel elle s'est liée d'affection : la magie de la photo renversant les barrières de la langue, l'association "AKB" a établi le contact à partir d'ateliers ouverts aux enfants du quartier. Un entretien approfondi avec Selim Kurbanoglu, maire Yenisehir, et candidat à sa succession, a permis de présenter un projet d'édition d'un livre, avant tout de photos, sur la vie de ce bidonville, pauvre mais solidaire, avec une vraie vie de quartier. La délégation, conduite par Marie-Brigitte Duigou, Vice présidente d'AKB, a été également reçue par Madame Gultan Kisanak, députée de Diyarbakir, co-présidente du parti kurde BDP et candidate à la mairie métropolitaine de Diyarbakir pour succéder comme maire à Osman Baydemir, qui, après deux mandatures à Diyarbakir, ne peut se représenter dans cette ville. Pour autant il se présente à Urfa envoyé par le BDP pour gagner la mairie métropolitaine de cette ville quatre fois millénaire peuplée de plus d'un million d'habitants et connue des chrétiens et des musulmans pour être le lieu de naissance d'Abraham.

Pour Diyarbakir, Rennes a une place à part

La ville de Rennes n'est pas une inconnue pour Gültan Kisanak : elle n'avait que 18 ans en 1979 quand les bus rennais sont arrivés à Diyarbakir mais elle s'en est immédiatement souvenue quand Mme Duigou lui a rappelé les liens anciens entre les deux villes : "Sur ces 4 bus il était écrit 'KURDISTAN', ce qui nous a valu quelques soucis", dit-elle en riant, mais d'ajouter sérieusement "pour nous les amis, c'est très important ; la société kurde est très sociale et solidaire, c'est ce qui fait sa fierté. Les liens de coopération entre villes sont essentiels et il y a une place à part pour les amitiés fortes et anciennes comme celles qui perdurent entre Rennes et Diyarbakir".

C'est la première fois qu'une femme sera maire de la métropole, avec une liste où l'alternance homme/femme" sera respectée. Elle exercera cette fonction en coprésidence avec Firat Anli. La politique du BDP (parti pro kurde) en faveur de la parité s'exprime, en effet, à travers la coprésidence dans toutes les instances du parti depuis 8 ans et, à partir de dimanche, dans toutes les assemblées locales qu'il dirige.

Vers Hakkari

La délégation poursuit son périple en se dirigeant vers la région d'Hakkari, située dans la zone frontalière turco-irako-iranienne, et non loin du Kurdistan syrien, située donc au c½ur du Kurdistan réel. Elle rencontrera des responsables politiques et associatifs et sera attentive aux opérations de votes qui se dérouleront, comme en France, ce dimanche 30 mars.

André Métayer

Photo F. Legeait (AKB)

Voir aussi :
logo
Amitiés kurdes de Bretagne est une association loi 1901 chargée de faire connaitre les luttes du peuple kurde. Elle a été créée en 1994.
Voir tous les articles de Amitiés kurdes de Bretagne
L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons