Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Les Alternatifs, EELV44 et UDB appellent à manifester le 18 juin à Nantes
Une Bretagne unie, dynamique et solidaire répondra aux enjeux du XXIe siècle et aux aspirations de sa population. Cohérence territoriale et institutionnelle, défense de l'emploi et de services publics de qualité
Mona Bras pour UDB le 16/06/11 19:11

Communiqué du 16 juin

Les Alternatifs, Europe-Écologie – Les Verts et l'Union Démocratique Bretonne appellent conjointement les habitants de Loire-Atlantique à manifester le 18 juin à Nantes pour la réunification de la Bretagne

 

Une Bretagne unie, dynamique et solidaire répondra aux enjeux du XXIe siècle et aux aspirations de sa population. Cohérence territoriale et institutionnelle, défense de l'emploi et de services publics de qualité, reconquête de l'environnement et de la vocation maritime, ouverture internationale et relocalisation de l'économie sont des priorités. La réorganisation de l'Ouest de la France autour d'une Bretagne réunie est une nécessité et une exigence démocratique : les découpages administratifs doivent être basés sur les réalités populaires, pas sur les ambitions de tel ou tel.

 

Le monde a changé ! Aujourd'hui Nantes et Rennes ont relancé une vraie coopération, qui s'étend à Brest. Partout en France, la question du redécoupage de régions incohérentes est posée. Se mobiliser pour la réunification de la Bretagne, c'est préparer l'avenir.

(voir le site) de l'UDB

Voir aussi :
Vos 2 commentaires
J Guillaume Le Vendredi 17 juin 2011 10:36
http://www.alternatifs44.com/2011/06/samedi-18-juin-nantes-pour-une-bretagne.html#more
http://www.breizhistance.tv/2011/06/14/appel-commun-le-18-juin-a-nantes-pour-une-bretagne-unie-rebelle-et-solidaire/
Très bizarre la desinformation de l'udb. Les alternatifs appellent à manifester au coté de breizhistance et du npa, tout commes les jeunes d'EELV 35 et 44.
D'ailleurs il n'y a toujours d'appel de EELV 44
(0) 

Youenn-Fañch AR C'HOADIG Le Vendredi 17 juin 2011 12:08
Un petit clin d'oeil à un Général bien connu!
Discours du général de France
Nantes 18 juin 2011
C'est une immense émotion qui remplit mon cœur en voyant devant moi la ville de Nantes bretonne.
Au nom de la France, je vous salue. Je vous salue de tout mon cœur !
Je vais vous confier un secret que vous ne répèterez pas, aujourd'hui, je me trouve dans une atmosphère du même genre que celle de la Libération.
Pourquoi voulez-vous que nous dissimulions l'émotion qui nous étreint tous, hommes et femmes, qui sommes ici, chez nous, à Nantes, en Bretagne.
Non ! nous ne dissimulerons pas cette émotion profonde et sacrée. Il y a là des minutes qui dépassent chacune de nos pauvres vies.
Bretagne ! Bretagne outragée ! Bretagne brisée ! Bretagne mutilée ! mais Bretagne réunie ! réunie par son peuple avec le soutien de l'Europe tout entière.
Aujourd'hui, la Bretagne rentre à Nantes, chez elle.
Elle y rentre affaiblie par sa mutilation, décrétée il y a maintenant 70 ans par les Pétainistes, Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête de l'Etat Français ont conforté cette mutilation. Mutilation sournoise, autoritaire, faite sans consultation populaire. Nos représentants qui, pour quelques portefeuilles ministériels ou quelques sièges de députés, de sénateurs, ont accepté cette mutilation, ont été complices.
Pour autant, l'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non ! Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la Bretagne. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire. Car la Bretagne n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule !
Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance bretonne ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.
Mais, la Bretagne reste à Nantes, bien résolue. Elle y reste, éclairée par l'immense leçon de cette félone tentative de séparation accompagnée de cet insidieux génocide culturel mené par cette république voisine qui se revendique défenseure des droits humains. Elle y reste plus certaine que jamais, de ses devoirs et de ses droits. Je dis d'abord de ses devoirs, et je les résumerai tous en disant que, pour le moment, il s'agit de devoirs d'unité nationale.
Nous autres, qui aurons vécu les plus grandes heures de notre Histoire, nous n'avons pas à vouloir autre chose que de nous montrer, jusqu'à la fin, dignes de la Bretagne.
Vive Nantes, Vive la Bretagne
Vive la Bretagne... libre !
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons