Les ailes et le sang de Yves Lainé
Présentation de livre de Philippe Argouarch

Publié le 23/10/06 7:55 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

« Les Ailes et le sang » est le premier ouvrage de ce qui pourrait être une trilogie à base familiale. Trois frères quittent la France pour travailler outre-manche. L’un d’eux, Yves sera le héros d’une histoire d’amour avec Laura Jones. Puis, toujours proches, ils essaieront de se sortir de situations difficiles causées par la guerre et la société. La trame est surtout la grande guerre, particulièrement les débuts de l’aviation militaire. Les lieux sont divers. Parti de Nantes en 1911, le lecteur suit nos héros au Pays de Galles, où le Breton fait connaissance de Laura et laisse une petite fille non reconnue, puis en Afrique du Nord en 1913, et dès août 1914 sur les fronts de l’Ouest (Marne, Verdun, Champagne) ou de l’Est (escadrille de Salonique, IIIe Armée Serbe). Retour sur le front français et épilogue. Cinq des six frères Kervadec ont participé aux combats, quatre y ont laissé leur vie.


Une grande part de l’ouvrage est dédiée à l’aviation militaire. Le « plus-lourd-que-l’air-à-moteur » est né en 1903 avec les frères Wright. 2003 devrait donc fêter donc ce centenaire. Yves Kervadec, qui passe son brevet début 1915 est donc un des premiers pilotes de ce qui n’est pas encore une armée de l’air. Son carnet de vol retrouvé est le fil d’Ariane du récit de son parcours.

Editeur "Cheminements", collection : "Les gens d'ici".

L'auteur, Yves Lainé a 69 ans. Il est Breton, marin, cadre retraité, et neveu des héros du livre.

Yves Lainé a publié sur des sujets d’économie, de géographie, de marine et de politique.

Les deux principaux ouvrages sont :

« Europe rends-nous la mer ! », essai d’économie maritime. Ed. CELIB, Rennes, 1976,

« L’ambition de Bretagne d’un Nantais » Essai géopolitique. Ed. Le Petit Véhicule, Nantes, 2002.

On peut aussi citer l’adaptation en français du conte d’Ebbe Bierbaum, « Le pêcheur et la petite sirène. Ed. GP Rouge et Or, 1979.

Cadre retraité d’une compagnie maritime, Yves Lainé s’est trouvé un peu lassé des ouvrages économiques qui, selon lui, laissent peu de place à l’expression du sentiment, à l’imagination, à la recherche de l’homme, l’harmonie, la poésie, la forme.

ABP/PFA

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2610 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.