Les 60 ans du Parti de la Nation Occitane (PNO), Partit de la Nacion Occitana
Annonce de Le Coadic

Publié le 19/06/19 23:06 -- mis à jour le 19/06/19 23:06

À Rodez, le 19 juillet 2019, en marge de l’Estivada, le Parti de la Nation Occitane (PNO) fêtera le 60ème anniversaire de sa création par François Fontan (1929-1979) à Nice.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

En 1959, quand Fontan créa le PNO dont le but était l’indépendance de l’Occitanie et la création d’un État occitan, cette idée sembla délirante et utopique aux occitans qui pour la plupart d’entre eux ignoraient l’existence même de l’Occitanie.

Cependant il y eut une poignée de femmes et d’hommes pour y croire. Fontan s’appuyant sur le triptyque “ une langue, un peuple, un État” soutint les arabes et les berbères qui luttaient, contre le pouvoir colonial français en Algérie.

Et aujourd’hui ? Les mots occitans et Occitanie sont banalisés. Depuis la réforme territoriale de 2015, la partie centrale du pays s’appelle « Région Occitanie ». Si cela met une partie de l’Occitanie sur la carte du monde, ça démobilise les occitans des autres régions qui se sentent exclus.

L’Occitanie est découpée et incluse dans trois États : La France, l’Italie et l’Espagne. Les régions occitanes de l’État français n’ont guère de pouvoirs.

Dans l’État espagnol, grâce au pouvoir autonome catalan de Barcelone, le Conseil Général d’Aran a un gouvernement et des institutions autonomes et la reconnaissance de la langue occitane est effective.

Le Parti de la Nation Occitane joue son rôle dans le combat démocratique et pacifique pour la libération de l’Occitanie. Il veut l’indépendance, morceau par morceau et la réunification dans le cadre d’une République Fédérale et d’un État membre de l’Union Européenne et de l’ONU.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Yves-François LE COADIC Youenn-Fañch AR C'HOADIG
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.