Sans méconnaître son remarquable travail au service de la langue bretonne, la présence de Lena Louarn sur la liste Le Drian dans le Finistère pose la question de l'incompatibilité des deux fonctions. En effet en tant que Présidente de Ofis ar Brezhoneg, Lena Louarn se doit de respecter une neutralité. Cet organisme est en effet soutenu par différents courants politiques et associations. Or à notre connaissance, l'assemblée générale de Ofis ar Brezhoneg n'a pas été consultée sur cette candidature.

En conséquence l'honnêteté intellectuelle dont elle a jusqu'à ce jour fait preuve doit l'amener soit à se démettre de sa fonction de présidente de Ofis ar Brezhoneg, soit à renoncer à être présente sur la liste finistérienne de Jean-Yves Le Drian.

Le Bureau de l'AFB-EKB

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 2814 lectures.
mailbox imprimer
logo

Construire une Bretagne harmonieuse, réunifiée. Favoriser la prise de conscience identitaire et politique de la population.

Vos commentaires :

Paol E
Mardi 31 août 2010

Pourquoi choisir? Cette présence sur la liste n'est que le strapontin qu'il lui manquait pour conserver la présidence de l'EPPC Ofis ar Brezhoneg.

Le Cozic
Mardi 31 août 2010

En même temps Lena Louarn a des fonctions importantes représente un gage de qualité pour l'avancée de la langue Bretonne...

arnaud courjal
Mardi 31 août 2010

Messieurs

pourquoi n'aurais t'elle pas le droit de s'investir politiquement , ce qui est dommage c'est que ce soit sur une liste nationale française , quand les bretonnes et bretons cesserons t ils d 'être naïf

A Courjal

Christian Guillemot
Mardi 31 août 2010

Mais qui êtes vous donc et que connaissez vous de son travail pour oser proposer la démission de Léna de l'Ofis ar Brezhoneg ? come on !!!!!!

Christian Guillemot

Christian Guillemot.

Gwenael Emelyanoff
Mardi 31 août 2010

Choisir entre deux fonctions? Sans doute, mais pour le moment Lena est candidate, ce qui n´est pas une fonction. Attendons qu´elle soit élue pour lui demander de faire un choix!

Michael Paul
Mardi 31 août 2010

Entièrement d'accord avec ce communiqué, si Mme Louarn veut s'investir en politique (ce que je respecte) elle doit démissionner de son poste de présidente de l'office de la langue bretonne qui est une organisation indépendante des partis politiques. De plus je regrette profondément de voir des personnalités sincères dans leur engagement vis à vis de la langue bretonne se fourvoyer dans la collaboration avec des partis français qui sont responsables de l'éradication de notre identité propre ! Depuis le temps que PS et droite française nous font de belles promesses à chaque campagne électorale, le miroir aux alouettes ne devrait plus fonctionner. Enfin, n'aurait-il pas mieux valu que Mme Louarn s'engage auprès de Mr Troadec et de son mouvement d'union ?

Léon-Paul Creton
Mardi 31 août 2010

Il faut appeler « un chat, ur c'hazh »

Comme tout Breton qui souhaite l'émancipation politique, économique, culturelle de la Bretagne et de ses habitants, j'ai à chaque fois applaudi lorsque qu'un acquis était obtenu dans chacun des domaines et qui pouvait éventuellement nous y conduire. Même si le temps perdu durant les cinquante dernières années ne se rattrapera pas!

Les décennies de développement passées, ne seront donc pas celles qui serviront pour le présent et l'avenir. Les richesses qui n'ont pas été créées et à fortiori celles qui ont disparues, ne serviront donc pas pour demain!

Les rapports politiques comme ils ont été et sont établis depuis toutes ces années ont un prix et des conséquences sur notre présent et nos lendemains ! Les intérêts divers de partis et individuels détournant de « l'essentiel », cet essentiel pourtant perçu, défini et parce que défini et perçu justement, donnait et imposait des niveaux d'actions, de rapports de force que la grande majorité des Bretons n'a pas osé regarder en face ! Qu'ils soient simples citoyens moins informés et moins conscients que militants péremptoires, « engagés et éclairés » (?). Ils n'ont pas su être des "guides clairvoyants" hier, donc pas davantage demain !

Qu'est-ce donc alors un engagement en ces domaines ? Dis-nous Lena !

Ceux qui ont prétendu changer l'avenir l'ont __ volontairement ou non__ canalisé, mal orienté, et n'ont pas produits de véritables effets bénéfiques, si ce n'est que pour quelques uns entre eux… Si l'on veut soulever une charge, je pense qu'il faut au moins exercer « une force » de bas en haut au moins égale au poids à déplacer.

À chaque fois qu' « an Ofis ar brezhoneg » signait la charte avec une collectivité municipale, départementale ou régionale, je me disais que nous avancions un peu __ pas assez rapidement, le temps qui nous restait étant compté__ dans la préservation de notre langue ! Du moins l'espoir qu'elle ne meurt pas s'en trouvait un peu renforcé. Mais…une liste de signature au bas de chartes, ne fait pas l'hirondelle…

À Douarnenez, par exemple, « l'Ofis » et la Municipalité ont signé la fameuse charte en 2005 ! À cette époque dans le bulletin municipal l'Edito/ Pennad-stur était entièrement traduit en breton. En 2008 quelques noms de lieux en breton expliqués uniquement en français.

En 2008 la municipalité passe de gauche à droite, l'Edito reste Pennad-stur mais il n'y a plus de traduction bretonne ; toutes les têtes de rubriques sont traduites : Sports/Sportoù, Culture/Sevenadur, Les Verts/Ar re C'hlas…hag all ! Ha setu tout ! La recherche sur les noms de lieux s'éteindra en Juin 2009…

Qui peut se porter garant que la charte sera respectée et si non, est-ce que l'Ofis s'en occupe ? Et que peut-il faire ?

Bref ! En la matière de Bretagne, du néant de la droite nous sommes passés à l'insignifiant de la gauche, puis repassés au néant de la droite ! Le mépris, les calculs électoraux et les intérêts, calculés peut-être plus que le néant et l'insignifiant !

Les régionales et toutes les autres élections bidons ne seront donc que flux et reflux…Construction sur du sable !!!

Si Lena Louarn __en plus de bien d'autres__ se retrouvait sur la liste du PS français je me demanderais quels enseignements est-on capable de retirer de ce qui s'est passé jusqu'à aujourd'hui en Bretagne. Mais avec elle, beaucoup d'autres auront désormais je pense à expliquer l'absence récurrente de progrès pour notre pays due en partie aux choix politique des uns(es) et des autres.

Ces régionales qui viennent et qui voient une volonté d'union bretonne, marque je l'espère, un espoir malgré ce qui se profile, et devrait signifier un tournant, si cet effort est poursuivi et devient une réelle ambition.

Paul Chérel
Mardi 31 août 2010

Je lis les différents commentaires. Effectivement, nous n'en sommes pas au point du cumul (éventuel) de fonctions en principe et légalement incompatibles. Ce que la majorité des commentateurs oublie toutefois, c'est que l'Ofis n'est plus qu'un nom qui a -certes été porteur- mais est devenu un EPCC, un espace politique et administratif, une mainmise sur la culture en général et sur la langue ( les langues dit-on en incluant un gallo ) en particulier. Ce n'est pas choisir que Léna doit faire, c'est se montrer claivoyante. Tout n''est pas qu'affaire de "gros sous". Paul Chérel

B. Menguy
Mardi 31 août 2010

En réponse à christian Guillemot Qui sommes nous: une organisation politique avec un programme cohérent. Nous notons d'ailleurs avec intérèt que certaines de nos propositions sont maintenant reprises par différentes tètes de liste. -il existe un précédent au cas Louarn, celui de Mr. Delhaye qui , alors qu'il était maire d'une commune morbihannaise, a démissioné de cette fonction quand il a été élu président de l'I.C.B. -nous ne sommes pas, au contraire de certains, des girouettes. -c'est bien parceque nous n'avons aucune confiance en des partis comme le PS ou l'UMP , que nous avons fondé l'AFB-EKB. comme le démontre très bien paul Creton "on" se contente bien trop de poser de simples rustines sur la question linguistique. Qu'attend Mr. Le Drian pour faire appliquer en Bretagne TOUS les articles de la Charte Européenne pour les langues dites minoritaires ? il serait peut ètre bon aussi de s'interroger sur les motifs qui ont fait écarter Y.B. Thomin de la liste Le Drian. salut.

Claude Guillemain
Mardi 31 août 2010

Après des décennies de tromperie, l'Emsav, ou tout au moins ce qu'il en reste, montre son vrai visage, celui d'un parti politique français spécialiste de la mise en sommeil des Bretons. La présence de Lena Louarn sur la liste Le Drian est un non évènement. Aujourd'hui, regardons la réalité en face, seule Bernadette Malgorn peut redonner à la Bretagne et aux Bretons ce qu'on leur a ôté pendant cinquante ans, leur liberté.

Claude Guillemain Breizh 2004

iffig cochevelou
Mardi 31 août 2010

En lisant le commentaire de Claude Guillemain , je me rends compte que certains n'ont rien compris à la signification du mot "Liberté", ce n'est pas pour cela que je cautionne la liste du Parti Socialiste Je ne sais pas si un jour les Bretons seront capable de sortir de leur état d'éternels colonisés !

Tangi Manac'h
Mardi 31 août 2010

Merci, Claude Guillemain, de ne pas insulter les gens qui ne partagent pas vos opinions. On peut faire le choix raisonné d'un autre candidat que Mme Malgorn sans être "endormi". Je ne pense pas que Breizh 2004 ait contribué à réveiller qui que ce soit, sinon les préposés aux communiqués...

Prigent Michel
Mardi 31 août 2010

Certes, on peut s'interroger sur les réelles motivations de la candidature de Léna Louarn sur la liste du PS menée par JY Le Drian, opportunisme politique ou conviction de gauche.

J'ose croire cependant qu'elle ne reniera en rien son engagement et sa compétence à défendre les intérêts culturels des bretons et poursuivra au sein du CR de B4 l'œuvre entreprise par JP Thomin mystérieusement écarté de la liste socialiste.

En toute hypothèse je lui fais plus confiance en matière de défense de la culture bretonne qu'à Sylvie Robert un tantinet "parisianiste".

De toute façon, ce n'est pas l'alternative B Malgorn proposée par C Guillemain qui me paraît la plus crédible. Elle est absolument incongrue, voire risible surtout lorsqu'il accuse l'Emsav d'avoir privé pendant 50 ans, la Bretagne de sa liberté !!!Souffrez que je me gausse !

Cette "alternative" est presque aussi peu fiable que celle présentée par la liste inattendue de "Nous t'aimerons Bretagne" (certainement pour parodier celle de C Troadec et du PB dénommée "Nous te ferons Bretagne" !) menée par Daniel Thénadey.

Et c'est là qu'inévitablement apparaît le nième épisode de "Pépone et Don Camillo" dans cette ville de Carhaix en proie à des antagonismes d'intérêt politique et de personnes qui confines à la haine inextinguible.

Il faut savoir que le chef de file de "Nous t'aimerons Bretagne" a été remplacé, fin 2008, à la direction de l'Espace Glenmor de Carhaix par un jeune et talentueux nouveau directeur qui contribua au succès des Vieilles Charrues.

Cette liste au-delà de son aspect de règlement de compte personnel est l'illustration de la "guerre de 100 ans" que livre la gauche jacobino conservatrice à la gauche ouverte et moderne de C.Troadec.

Elle est dans la ligne droite (façon de parler s'agissant de la gauche) des multiples actions menées par l'Archéo gauche à Carhaix contre les intérêts notamment culturels bretons: opposition (réussie) contre l'appellation "Roparz Hémon" envisagée au lycée bilingue de Carhaix, opposition systématique du PS Ferrand au maire de Carhaix, dénigrement permanent de la politique communale de C.Troadec sur un site internet local "animé" par une féroce polémiste qu'on croirait commanditée par la "gauche nationale officielle"....et j'en oublie certainement d'autres, "'étant pas du bourg".

Pour se convaincre du vide et de l'ineptie du programme proposé par "Nous t'aimerons Bretagne", il suffit de reprendre leur "thème" de campagne axée, semble t'il exclusivement sur l'opposition à C.Troadec et au Parti Breton, accusés carrément d'attenter à "la démocratie et à la liberté de chaque breton...par leurs idées et actions populistes, nationalistes et ultralibérales."

Bâtir à l'improviste la liste "Nous t'aimerons Bretagne" suppose l'"agglomération" de tous les opposants de gauche dont les intermittents et artistes friands de subventions avec l'aide logistique du PS.

Le sous-marin de gauche (et de poche) "Nous t'aimerons Bretagne" ne sert à rien d'autre qu'à (essayer) de torpiller "Nous te ferons Bretagne" au profit du navire amiral liste "Parti Socialiste".

Alan Stivell
Mardi 31 août 2010

Je salue et comprends la position de Lena Louarn dans la liste Le Drian. Elle saura certainement y renforcer l'aile pro-bretonne. Autant la présence de pro-bretons est nécessaire, là ou ailleurs, autant il faut, bien sûr, qu'existent une ou des listes de l'Emsav. Je soutiens donc celle dont je me sens le plus proche au premier tour (UDB-Europe-Ecologie-Bretagne), tout en souhaitant un bon score à la liste avec le Parti Breton. Et, au deuxième tour, je voterai pour la réélection de Jean-Yves Le Drian, tout en demandant, avec force, la réalisation des premières exigences bretonnes pendant son nouveau mandat.

Léon-Paul Creton
Mardi 31 août 2010

La naïveté doit être une "qualité" bretonne!

Depuis 1981 nous savons tous,certains un petit peu avant, ce que le socialisme, la gauche française nationale ou régionale peut faire en et pour la Bretagne! Nous en avons vu les pâles effets et nous voyons aujourd'hui qu'à tout moment, tout peut-être remis en question, décentralisation, avancées sociales, services publics, retraites, culture et langue bretonne, aménagement du territoire etc...etc...

Par conséquent mettre même votre notoriété au service du "socialisme régiono-national" n'apportera absolument aucune garantie pour l'avenir.

Votre image et votre musique ne seront donc pas suffisantes pour que le "ravi" que je suis, se laisse entraîner par le rythme de cette partition là au moins.

"Demander à Monsieur Le Drian" cela peut toujours se faire, ça ne mange pas de pain. Voilà des décennies, siècles(?), que bien des Bretons demandent , même avec force... En ces domaines c'est un aveux de faiblesse car : Une demande forte, très très forte même, ça représente combien de divisions? Sans parler des divisions des forces __politiques__ Bretonnes,qui ont toujours contribué et largement suffit pour n'avoir...qu'à "demander"!

Moi qui ai collé, certaines nuits, vos affiches avec l'UDB dans les années 70/80 et autres travaux militants, j'attendrai l'ultime moment pour éventuellement __et peut-être__ suivre vos conseils ...

Je préfère de loin votre musique.

alan stivell
Mardi 31 août 2010

merci pour l'appréciation musicale. Pour ce qui est de la naïveté politique, on verra, après le 2ème tour, si le naïf n'est pas celui qui pense, soit qu'une liste de l'Emsav sera la gagnante(!), soit que le mouvement breton saura, uniquement par lui-même, dans la rue ou ailleurs, imposer les avancées vitales.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 2 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.