Lemétayer et Le Maire chahutés par les producteurs de lait au SPACE de Rennes
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 16/09/09 2:38 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Lors de l'inauguration du salon international de l'élevage de Rennes (Space) hier, le ministre de l'agriculture Bruno Le Maire et le président de la FNSEA, Jean-Michel Lemétayer, ont été bousculés par environ un millier de producteurs de lait.

Le syndicat majoritaire FNSEA ne soutient pas la grève des producteurs de lait, mouvement organisé par l' APLI (Association des Producteurs de Lait Indépéndant) (voir le site) et EMB (European Milk Board) (voir le site) qui touche de nombreux pays européens comme la Belgique, l'Allemagne, l'Autriche, le Nord de l'Italie, la Galice en Espagne et la Suisse romande.

L'APLI rejette les accords signés en juin dernier par la Fédération nationale laitière, affiliée à la FNSEA, avec les industriels du secteur. En France, au moins 35 000 producteurs feraient la grève du lait depuis le 10 septembre, affirme l'EMB.

Le parlement européen votera demain une motion sur les problèmes des producteurs de lait.

Voir le point presse de Pascal Massol, président de l'APLI, hier au Space (voir le site)

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1113 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.