Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Chronique -
Législatives 2012 à Guingamp. Michel Balbot les Métamorphoses
L'association Blanc c'est exprimé, soucieuse de son caractère d'association civique « non partisane » a toujours tenu, depuis 1989, à ne s'engager lors des campagnes électorales que sur le seul
Gérard Gautier pour Blanc c exprimé le 21/05/12 10:23

L'association Blanc c'est exprimé, soucieuse de son caractère d'association civique « non partisane », a toujours tenu, depuis 1989, à ne s'engager lors des campagnes électorales que sur le seul terrain de la promotion pour une plus grande participation et de la reconquête de la véritable expression démocratique qu'est le vote.


L'association, qui se veut transversale, ne s'est jamais immiscée sur le plan politique, pour tel ou tel candidat ou pour tel ou tel parti.

Pour autant, au moment de lancer ma campagne concernant les législatives de 2012, je me dois, en ma qualité d'ancien vice-président du Conseil Culturel et de l'Institut Culturel de Bretagne militant pour la réunification de la Bretagne, la défense de la langue bretonne, le développement de son économie et l'équilibre de son Territoire, de faire état d'une information qui m'a profondément choqué.

D'où la présente réaction qu'elle provoque.

Il s'agit de la présence de Michel Balbot dans la circonscription de Guingamp.

Étant pour une Démocratie durable, cette candidature est pour moi tout un symbole de ce que je dénonce depuis des années : l'opportunisme, le manque de cohérence dans les engagements et de respect des électeurs. Ce qui n'est pas de nature à « redonner confiance » aux citoyens.

« Celui qui ne sait pas est un sot. Celui qui sait et ne dit rien est un criminel » dit le proverbe chinois.

Je sais, donc je dis.

Le courrier ci-dessous, que j'ai adressé en 2003 à Michel Balbot, démontre qu'il s'agit pour moi, dans le cas présent, de la « valeur » de l'Homme plutôt que son étiquette.


Monsieur Michel BALBOT

Conseiller régional de Bretagne

Mairie

22110 Mellionnec


Monsieur Le Conseiller Régional,

Dans le cadre de la préparation du scrutin de 2004 vous venez de faire alliance pour présenter une liste ayant l'objectif de défendre les intérêts de la Bretagne cela sur tous les plans, culturels, économiques, sociaux… Cela est fort louable et je n'y trouve rien à redire.

Pour autant je me pose la question de savoir dans quelle mesure vous allez pouvoir concilier un certain nombre de vos positions personnelles – qui me semblent importantes du fait de votre niveau de responsabilités - et celles de votre parti dans le cadre de cet accord pour défendre «réellement» les intérêts de notre Région ?

Ayant déposé, lors de la session du Conseil régional de mai 1995, un vœu concernant la signature de la charte des langues régionales et/ou minoritaires, vous l'avez rejeté avec la commission permanente à laquelle vous apparteniez ?

Vous avez, toujours au Conseil régional, voté contre, à titre personnel, une proposition touchant à l'aménagement de la RN 164 ?

J'ai été acteur sur le terrain de la mise en œuvre du projet initié par Yves Rocher pour la création d'une zone partiellement défiscalisée en Centre Bretagne. Vous aviez été associé dés l'origine et aviez adhéré en votre qualité de président du Galcob, à ce projet qui ouvrait de réelles perspectives d'avenir pour tout le Centre-Bretagne. (1)

Ce dernier avait d'ailleurs été retenu par la Région lors de la venue de Josselin de Rohan à Carhaix, dans les propositions faites pour le contrat de plan État-Région. Or vous n'avez pas, malgré l'adhésion rencontrée auprès de la quasi totalité des maires des communes concernées, fait montre d'un grand déterminisme et eu le volontarisme souhaitable pour assurer le suivi de ce dossier et le mener à bien.

Lors de la dernière manifestation des associations " anti-aéroport de Notre-Dame des Landes " (2) – projet structurant auquel la majorité des Bretons est favorable - la présence, affirmée par des banderoles, de votre parti était notoirement affichée ?

Il y a quelques jours, lors du débat concernant le prochain budget de la Région, un vœu a été présenté, réaffirmant l'attachement des élus bretons à la gratuité d'usage des voies express en Bretagne,(3)vous ne vous êtes pas associé à ce vœu alors que cela est fondamental pour l'avenir même de notre Région ?

Il me semble important de connaître votre position par rapport à ces différents points cela de manière à permettre aux électeurs bretons de se déterminer en toutes connaissances de cause.

Je vous remercie de votre diligence et reste, quant à moi, à votre entière disposition.

Cordialement


Gérard Gautier

Saint-Brieuc le 28 novembre 2003


NOTA Cette lettre n'a jamais reçu de réponse de l'intéressé.


(1) – L'association Bretagne XXIe Siècle avait été créée à l'initiative de Yves Rocher, de Joseph Martray, de Guy Plunier et de moi-même. Le modèle de délibération que j'ai présenté à chaque municipalité et fait voter à l'identique par 97 conseils municipaux sur les 112 du Galcob, concernant cette demande avait été élaborée de manière étroite avec Michel Balbot, qui en était le président. Il s'agissait de mener à bien un dossier de « défiscalisation partielle » ayant pour objectif de créer, en fait, pour la Bretagne centrale « une Zone franche rurale ». (voir le site)

Michel Balbot a fait signer, en relation avec le maire de Plouray, Michel Morvant, RPR une autre délibération à… 15 municipalités ?

(2) – en dehors de toutes notions économiques, pourtant évidentes, le seul aspect du transfert de l’aéroport de Nantes sur le plan de la sécurité de la population ne peut échapper à personne et justifie cette opération, même si elle peut être aménagée. Pour avoir connu atterrissages et décollages à l’aéroport de Hong Kong avant qu’il soit transféré, entre autres, pour cette raison, sur l'île de Lantau, je maintiens cette position.

(3) – La position du CES en 2003 est éclairante (voir le site)

Les électeurs sont maintenant informés.

Il leur appartient de juger et de voter en toute connaissance de cause.

Voir aussi :
L’association Blanc C’Est Exprimé a fait, depuis 1989, de très nombreuses propositions pour permettre une meilleure expression de la démocratie, rénover la vie politique et redonner une crédibilité et une légitimité aux élus dans notre Pays.
Voir tous les articles de Blanc c exprimé
Vos 2 commentaires
Michel BALBOT Le Lundi 21 mai 2012 11:39
Sacré Gérard Blanc!
Ce n'est pas parce qu'on écrit une série de contre vérité que l'on a raison.
Un exemple: j'ai toujours été partisan de l'achèvement des travaux sur la RN164. Pour cela je me suis battu en particulier au sein de mon parti qui a accepté au fil du temps la réalité du besoin de cet équipement et qui a fait campagne depuis 1998 pour son achèvement.
J'ai aussi défendu dès 2002, alors que cela semblait une utopie la mise en oeuvre d'infrastructures de fibre optique, affirmant l'avenir de tels outils pour le développement et le désenclavement du COB.
Sur mon engagement concernant la signature de la Charte Européennes des langues régionales, nul ne peut le mettre en doute.
Sur l'aéroport NDL, oui nous avons, cher Gérard un point de vue différent.
Quand à cette proposition de zone franche en COB, je reconnais qu'elle n'était pas politiquement ma tasse de thé, mais en quand tant que président du Pays COB j'ai laissé le débat se dérouler et vous avez eu l'occasion de défendre votre proposition et elle a eu un succès non négligeable. Merci pour cet hommage à mon sens de l'exercice de la démocratie locale.
D'autre part une action nous rapproche depuis longtemps, c'est la reconnaissance du vote blanc que je porte et que mon parti applique en interne depuis 1984.
J'ai aussi souvenir de ta lutte concernant la recherche des responsabilités dans l'incendie du Parlement de Bretagne. Peu de gens t'on soutenu, j'en faisais partie.
Avec mes amitiés
Michel BALBOT
(0) 

Gérard GAUTIER Le Lundi 21 mai 2012 13:50
Michel,
Il vous appartient aujourd'hui d' apporter la preuve à ce que vous appelez des "contre vérités."
Ce que, d'ailleurs vous n'avez pas fait, ce que je vous rappelle, après l'envoi du courrier qui est présenté dans ce texte.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons