Le Tro Breiz, entre mémoire et histoire

-- Histoire de Bretagne --

Présentation de livre de GENDRY Mickael
Porte-parole: Mickael Gendry

Publié le 8/07/21 11:52 -- mis à jour le 08/07/21 11:52
52992_1.jpg

Résumé : Le Tro Breiz puise son origine dans le culte des Sept-Saints, né à la fin de la querelle métropolitaine entre Dol et Tours dans la seconde moitié du XIIe siècle. L’étude des sources confirme que le culte des Sept-Saints s’appliquait en Bretagne aux sept évêques considérés comme fondateurs de l’ancienne province ecclésiastique de Dol. Le rapatriement des reliques à la fin du XIIe siècle et surtout au XIIIe siècle entraîne le développement d’un pèlerinage au siège de chaque évêché, puis d’un circuit qui n’a pas eu le résultat escompté, et d’une strate dévotionnelle secondaire dédiée au culte collectif des Sept-Saints. La création du pèlerinage des Sept-Saints est liée à la restauration du pouvoir de l’Église et des évêques, engagée depuis la réforme grégorienne au XIe siècle, et à la volonté d’encadrer les pratiques dévotionnelles des laïcs. Il s’inscrit aussi dans la lutte d’influence entre le pouvoir ducal, depuis Pierre Mauclerc, et l’épiscopat breton. Remis au goût du jour en 1994, le Tro Breiz draine aujourd’hui des foules plus importantes qu’elles ne le furent au Moyen Âge.

Résumé en anglais : Tro Breiz originates from the cult of the Sept-Saints (the cult of Seven Saints), which was born in the second half of the 12th century, at the end of the metropolitan dispute between the cities of Dol and Tour. Studying sources confirms the cult of the Sept-Saints in Brittany took place in the seven bishops considered as the founders of the former ecclesiastical province of Dol. The repatriation of the relics at the end of the 12th century and mostly during the 13th century resulted in the growth of a pilgrimage to the siege of each of the seven bishoprics, and of a walking tour which was not a great success, and lastly of a secondary devotional layer dedicated to the joint cult of the Sept-Saints. The creation of the Sept-Saints pilgrimage is linked to the re-establishment of the Church’s and Bishops’ power, which started with the 11th century Gregorian reform, with the will to supervise laity’s devotional activities. It is also in keeping with the power struggle between the Ducal power and the Breton episcopate since the days of Pierre Mauclerc. Since 1994, the Tro Breiz revival has probably attracted much bigger crowds than it ever did in the Middle Ages.

Référence papier

Mickaël Gendry, « Le Tro Breiz, entre mémoire et histoire », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 128-2 | 2021, 47-73.

Référence électronique

Mickaël Gendry, « Le Tro Breiz, entre mémoire et histoire », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 128-2 | 2021, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 08 juillet 2021. URL :

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Mickaël Gendry est professeur d’histoire de l’enseignement secondaire, spécialisé dans l’étude du patrimoine et l’Histoire de la Bretagne Ouvrages : - "L’Église, un héritage de Rome. Principes et méthodes de l’architecture chrétienne", 2009 ; "Genèse et développement d’un bourg castral", 2012 ; "De l’Armorique à la Bretagne", 2016 ; "La Bretagne racontée à ma fille", 2018 ; "Histoire de l'Armorique et de la Bretagne" 2018 avec V. Béchec ; " Petite Histoire de Bretagne", 2019 réédition d'un manuel de 1911, préface avec V. Béchec ; "L’immunité du monastère de Saint-Méen et de l’île de Malo", CeRAA ; "Les minihis en Bretagne. La grande Troménie de Locronan", ABPO ; "Minihis et troménies", "Les sources hagiographiques, enjeu des origines de la Bretagne", Britannia Monastica n°21 ; "Le Tro Breiz, entre mémoire et Histoire", ABPO, juin 2021 ; La Bretagne mystérieuse. Contes et légendes de Bretagne, La Geste éditions, avril 2021 ; Rues de Quintin, édition Stéphane Batigne, avril 2021 ; Locronan, terre sacrée, édition Yorann Embanner [à paraître]
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.