Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Conference -
Le Trading des technologies : un enjeu majeur pour les entreprises bretonnes

Le « trading » des technologies est à l'affiche de la prochaine rencontre thématique à l'Institut de Locarn le vendredi 2 mars prochain. Au cœur de l'avantage compétitif des entreprises, la mise sur le marché et l'acquisition de technologies émergentes représentent un enjeu économique considérable pour notre Région. ...

Jean-Raymond Fayat pour Institut de Locarn le 2/03/07 9:57

Le « trading » des technologies est à l'affiche de la prochaine rencontre thématique à l'Institut de Locarn le vendredi 2 mars prochain. Au cœur de l'avantage compétitif des entreprises, la mise sur le marché et l'acquisition de technologies émergentes représentent un enjeu économique considérable pour notre Région. De nouveaux modèles horizontaux d'innovation accélérée et de commercialisation des technologies seront présentés à travers les expériences de 2 Bretons, Olivier Balavoine et Alain Baritault, experts de l'innovation technologique expatriés aux Etats-Unis. La Rencontre se poursuivra par la tenue d'une table ronde sur le thème « Menaces, opportunités et enjeux du trading des technologies pour la Bretagne » regroupant les intervenants Olivier Balavoine et Alain Baritault, Joseph Le Bihan, président du Comité Stratégique de l'Institut de Locarn, James Leighton, directeur de Bretagne Innovation, Jean Berthelot, délégué ECRIN Bretagne, en charge du rapprochement des laboratoires de recherche et des entreprises. Alain Cadix, directeur de l'Agence Régionale de Développement Economique, conclura la séance.

Contact : Jean-Raymond Fayat, Analyste, Institut de Locarn J r.fayat [at] institut-locarn.com 02.96.57.42.43

Voir aussi :
mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1606 lectures.
L'Institut de Locarn est le résultat de la nécessité ressentie face aux enjeux considérables de l'époque nouvelle. Ce nouveau monde est, en particulier, synonyme d'unification de l'Europe. Toutefois la concentration du pouvoir à l'échelon européen a été corrigée au traité de Maastricht par l'introduction du principe de subsidiarité : tout ce qui n'est pas délégué par les États à l'Europe reste de la compétence de ceux-ci. Le même principe doit être appliqué dans les relations entre la France et ses Régions. L'échelon national ne doit traiter que ce qui ne peut être mieux réalisé au niveau régional. La remontée de certains pouvoirs à l'échelon européen sur un vaste territoire doit obligatoirement s'accompagner d'une politique de décentralisation et de proximité au niveau des régions. Dan
Voir tous les articles de Institut de Locarn
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 8 ?