Le thon Arok ou l'achat militant du thon autrement
Enquete de Philippe Argouarch

Publié le 13/04/09 7:29 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La conserverie Cobreco de Douarnenez a lancé, jeudi dernier, Arok; sa nouvelle recette de thon au naturel en boîte.

Le thon en conserve a une réputation d'être sec. Pas le thon arok ou le "thon autrement" de l'entreprise Sobreco. Le thon albacore Arok bénéficie d'un nouveau procédé de cuisson/stérilisation effectué après la mise en boîte, fruit de 3 ans de recherche.

La boite a été lancée officiellement en présence de la presse, des employés, du directeur général M. Ziegler, de Jean-Marie Le Gall de Savelor et de Produit en Bretagne, et du député-maire de Douarnenez Phillippe Paul.

Citant le grand frère de Pouldreuzic, le paté Hénaff, le directeur a déclaré vouloir suivre la filière de produits de qualité sur un marché mondialisé. "Acheter Arok est un geste militant" a déclaré le directeur qui veut "rester produire ici".

Sobreco c'est 26 millions de boites de conserves produites chaque année et 150 emplois. C'est aussi, 30 millions d'euros de chiffre d'affaire. C'est la première conserverie de thon au naturel en France et une des 3 dernières conserverie de poisson à Douarnenez qui en a eu jusqu'a 43 à la grande époque de la sardine. La société est spécialisée sur deux types de produits : conserves de mollusques (moules, calamars, encornet...et noix de Saint-Jacques) et conserves de thon albacore.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2531 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.