-- La réunification --

Le Télégramme vire-t-il vers la Bretagne Historique ?

Communiqué de presse de OMEB (porte parole Gilles Delahaye) publié le 28/12/18 20:19

Carte du Télégramme du 27 décembre avec boutons B4 et B5
Carte du Télégramme du 27 décembre avec boutons B4 et B5

Certes, une fois n'est pas coutume, mais la surprise est majeure pour les lecteurs du quotidien Le Télégramme, qui, en ouvrant leur journal ce vendredi 28 décembre, ont découvert en page trois, une carte de Bretagne intégrale à cinq départements à peine tronquée et couvrant la moitié de la page. La carte montre l'évolution démographique par commune. La version numérique est simplifiée (voir le site) mais une autre carte numérique du 27 décembre offre des boutons B4 et B5 pour charger les deux cartes (voir le site)

Pour ces chiffres de l'évolution démographique fournis par l'INSEE, le quotidien donne à la fois la population de la région administrative (3,3 millions d'habitants) et celui de la Bretagne historique (4,6 millions d'habitants).

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1756 lectures.
mailbox imprimer
logo

L'Observatoire des Médias en Bretagne est basé à Rennes. Il est composé d'un collectif de plusieurs journalistes.

Vos commentaires :

Jakez Lhéritier
Samedi 29 decembre 2018

de St Nazer ,nous sommes acheteurs d'autres quotidiens et d'autres hebdomadaires que ceux du groupe Ouest France, en situation de monopôle (OF,PO, Echo de la Presqu'ile,etc) et avec trop de publicités,dans leurs pages.

Nous avons quelquefois demandé (sans succès) au Télégramme de proposer une édition pour la Loire Atlantique en Bretagne.

Nous sommes avec nos familles ,concernés par les actualités sur toute la Bretagne en commençant par les domaines maritime,agricole,culturel..

Le Télégramme va t il changer de stratégie ?Espérons cela

Maryvonne Cadiou
Samedi 29 decembre 2018

@ Jakez aussi

Je rappelle une tentative du TLG en 2010 avec un onglet Nantes à côté de ceux des 4 autres départements bretons. (voir le site) . Je me souviens aussi des ''étripements'' presque sanglants avec ce Patrick Chevin (du Brésil) et hors sujet - sauf celui de son/ses obsessions...

Je ne sais plus comment j'ai appris que l'initiative n'a pas continué à cause d'un manque de fonds pour payer un correspondant TLG à Nantes.

Patrick Lecat
Samedi 29 decembre 2018

Il y a quelques années le Télégramme avait encore une rubrique "Nantes" à défaut de Loire-Atlantique mais elle avait été supprimée.

Ce retour en grâce de la Loire-Atlantique s'il se confirme serait de nature à bouleverser le paysage médiatique de notre département en introduisant une plus grande liberté de parole et bien sûr une ouverture sur les actualités des autres départements bretons.

P. Argouarch
Dimanche 30 decembre 2018

une deuxième carte B5 ce dimanche 30 décembre : (voir le site)

P Le Guern
Lundi 31 decembre 2018

Le Télégramme craint-il à son tour de voir un blocage de ses sites de production (comme cela vient d'arriver pour Ouest-France). Si nous avons besoin de la presse, ce type de blocage pourrait constituer aussi un moyen de pression pour les revendications bretonnes.

Luigi Barsagli
Mercredi 16 janvier 2019

Cela n'a pas duré longtemps, le Télégramme est vite revenu aux fondamentaux B4 : (voir le site)

Je me demande d'ailleurs si votre article ne les a pas incité à revenir à B4. Il n'y a d'une part aucune "gloire" à rédiger un article sur la démographie à l'échelle B5 (ce n'est pas un exploit...surtout après la dernière pétition), et d'autre part ils ont du avoir peur en lisant vos félicitations.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 9 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.