Le Télégramme snobe Martial Ménard

-- Media et Internet --

Chronique de OMEB
Porte-parole: Gilles Delahaye

Publié le 12/09/16 16:40 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Jeudi dernier disparaissait Martial Ménard, personnalité bien connue et reconnue du monde linguistique, culturel et politique breton.

Hommage unanime des mouvements culturels et politiques, des média, dont France 3, France Bleu, Ouest France...

Unanime ? Sauf que jusqu'à ce lundi, jour de l'enterrement de Martial Ménard, toujours rien dans le quotidien de l'ouest breton, Le Télégramme. Rien de rien sauf une mention dans l'édition de Carhaix à travers la publication de l'hommage de Christian Troadec à Martial Ménard, sinon, rien. Silence. Lourd silence. Silence de plomb.

Alors les lecteurs du Télégramme présents sur les réseaux sociaux s'interrogent.... Rien vendredi, ça sera pour demain samedi ! Rien samedi, bizarre mais il y aura un bon article dans Le Télégramme Dimanche ! Rien dimanche, là les lecteurs commencent à s'énerver et certains écrivent ou téléphonent au Télégramme pour s'en étonner.

La réponse qui leur est donnée est la suivante : c'est la rédaction en chef du Télégramme qui a décidé de ne rien faire sur Martial Ménard.....

Alors deux questions se posent :

- Martial Ménard publiait chaque dimanche dans Ouest France une chronique consacrée à la langue bretonne. En tant que collaborateur de Ouest France est-il interdit de parler de lui dans les colonnes du Télégramme ? Si c'est cela, ce serait vraiment très très mesquin, non ?

- ne serait-ce pas plutôt pour des raisons politiques ou vues comme telles par la direction du Télégramme ? du genre, les positions politiques de Martial Ménard indisposent tel ou tel responsable de la direction du Télégramme ? ou bien encore, Martial Ménard se considérant comme l'un des héritiers de Roparz Hemon, serait-il une victime collatérale de la fatwa anti-emsav décrétée il y a quelques années, dizaines d'années plutôt, par l'ancien dirigeant du Télégramme ?

Bref, ce lourd silence autour de Martial Ménard n'est pas digne d'un journal d'informations qui se vante d'être au service de la Bretagne.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 3658 lectures.
mailbox imprimer