Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
free press
free press
- Editorial -
Le SPIL refuse pour la seconde fois l'Agence Bretagne Presse

Le syndicat de la presse indépendante d'information en ligne https://www.spiil.org ou SPIL vient de refuser pour la seconde fois que l'Agence Bretagne Presse devienne membre. La raison invoquée ? la part aggrégateur de communiqués, extérieur donc à la rédaction, est trop importante.

Philippe Argouarch pour ABP le 26/10/18 14:14

Le syndicat de la presse indépendante d'information en ligne (voir le site) ou SPIL vient de refuser pour la seconde fois que l'Agence Bretagne Presse devienne membre. La raison invoquée ? la part aggrégateur de communiqués, extérieur donc à la rédaction, est trop importante. Une raison absurde qui fait que des feuilles de choux en ligne qui ne publient qu'un article par semaine, et le SPIL en a comme membres, peuvent rejoindre ce syndicat mais qu'un webmédia régional bien établi, qui existe depuis 15 ans et dont la rédaction à publié 20 000 articles ne le peut pas car il y a trop de communiqués de presse. Il y en a eu 20 000 aussi, mais "Google actualités" passe tous nos articles sous le label "communiqué". Cet éditorial sera classé "communiqué" par le moteur de recherche ! Le SPIL sait très bien qu'un internaute de peut surfer tous les sites du monde associatif breton et que concentrer ces annonces sur un site ou une newsletter est une solution à un vrai problème de dispersion de l'information.

La carte (voir le site) de la répartition géographique des membres est lourde de significations de la prédominance parisienne de ce soi-disant syndicat. La Bretagne n'y a aucun membre même si la carte le prétend. Nous sommes trop communautaristes ? pas vraiment ou alors c'est du racisme car il ont comme membre un site musulman prosélytiste (voir le site)

La vérité est tout autre, nous n'avons pas la même conception de la liberté de la presse. La revendication principale du SPIL est d'obtenir pour la presse en ligne les mêmes subventions que pour la presse écrite, alors qu'ABP préconise la remise à zéro. Plus de subventions du tout. Pour le SPIL, une presse subventionnée est une presse indépendante ! Drôle de conception de l'indépendance. Pouvoir critiquer un gouvernement de gauche quand on est de droite, ou un gouvernement de droite quand on est de gauche, ce qu'autorise heureusement une presse subventionnée, n'est pas la liberté de la presse. La liberté de la presse c'est aussi pouvoir remettre en cause les institutions, les fondements de la Ve République ou la République tout court, et même l'État.

Voir aussi :
mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 3 commentaires
  Boned ruz
  le Vendredi 26 octobre 2018 20:07
Faire soi-même... ha pa 'z eo diaes memestra... faire soi même pour tout en Bretagne... mediaoù , yezhoù... e fin an toull e teuio war wel muioc'h a zieubidigezh...La place d' APB est peut-être justement en dehors de ce qui est convenu... N'est-ce pas Roparz Hemon qui disait déjà cela " faire soi-même " comme on l'entend aujourd'hui de plus en plus en Bretagne... Ret eo kengredekaat hag e vo posupl!
(0) 
  Luigi Barsagli
  le Samedi 27 octobre 2018 11:07
Je partage votre dernier paragraphe, mais du coup je ne comprends pas trop les deux premiers et surtout, pourquoi vouloir adhérer à la SPIL ?
Ce besoin de reconnaissance et de brevet en respectabilité est assez agaçant.
(0) 
  aime jean
  le Lundi 29 octobre 2018 11:17
Entièrement d'accord avec Luigi Barsagli !
Faisons nous mêmes , par nous mêmes, avec nos propres moyens
comme tu as su le faire jusqu'à présent
Bravo Philippe Argourch
(0) 
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 4 ?