Le site de l'Agence Bretagne Presse attaqué par des Syriens pro-Assad
Communiqué de presse de Philippe Argouarch

Publié le 5/04/13 0:28 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Depuis le 2 avril, le site de l'Agence Bretagne Presse fait l'objet d'attaques répétées.

A 22 heures, hier soir, les hackers se réclamant du groupe syrien pro-Assad MAF Battalion avaient réussi à insérer leur propre page d'accueil (voir notre copie d'écran) et effacé tous les fichiers. Une fois que ceux-ci aient été remis en ligne, l'attaque a été renouvelée le 4 au matin.

Cette attaque de la part de Syriens (les hackers se disent Syriens, mais, ce peut être une autre officine et on ne peut avoir de certitude) est, a priori, surprenante, car, l'ABP, site d'actualités régionales, n'est pas tournée vers la politique internationale.

Elle publie, par contre, des communiqués défendant les Kurdes de Turquie ou les Touaregs du Mali, des nations sans Etat régulièrement opprimées par les Etats dans lesquels l'Histoire les a arbitrairement placés.

D'autres sites sont hackés par ce groupe comme celtic dreams (voir le site) aljazirah bank   (voir le site) (voir le site)  (Bhoutan) ou le site turkmène  (voir le site) Sur ce dernier site on trouve même l'adresse du compte Facebook du groupe (fermé, mais visible).

Le site de l'ABP est hébergé aux Etats-Unis, car le support technique et les prix y sont plus intéressants qu'en France.

Serait-il classé comme une émanation du "Grand Satan" dénoncé par l'ami iranien d'Assad? Quoiqu'il en soit, toute atteinte à la liberté de l'information, à laquelle l'ABP veut contribuer de manière effective est inadmissible.

Un cheval de Troie ayant été introduit, la remise en place de la sauvegarde a pris plusieurs heure et l'Agence Bretagne Presse est revenue en ligne en fin d'après-midi.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1013 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
P. Argouarch
2013-04-17 11:56:47
Le numéro ip du ou des hackers est 178.253.115.63 pour ceux qui savent faire un whois.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.