Le silence de la FRA sur la Catalogne
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 20/11/17 9:02 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
43604_1.png
FRA

L’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) est l’une des agences spécialisées de l’UE. Ces agences ont été créées pour fournir des conseils d’experts aux institutions et aux États membres de l’UE sur divers sujets. La FRA participe aux efforts visant à protéger les droits fondamentaux des personnes qui résident dans l’UE. ABP était présente lorsque Bretagne Réunie les avaient interpellés à propos de la Réunification lors de leur première conférence à Paris en 2008.

Sans même vouloir parler du droit fondamental d'un peuple à pouvoir disposer de son avenir, on ne peut que remarquer leur silence assourdissant au sujet de l'apparition de prisonniers politiques en Espagne et de l'atteinte à deux droits fondamentaux : la liberté de réunion pacifique, et la liberté de parole, toutes les deux bafouées lors des élections du 1er octobre. Ces droits fondamentaux sont au dessus des constitutions.

Les états de l'Union européenne ont adopté la charte des droits fondamentaux en signant le traité de Lisbonne. (voir le site)

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 9 commentaires
yvon OLLIVIER
2017-11-20 13:44:29
la FRA n'est que de l'enfumage destiné à offrir aux institutions européennes, un vernis de respectabilité sur la question des droits fondamentaux. L'union européenne est la création des Etats nations . Ils se tiennent main dans la main. Nous n'avons rien à en attendre.
(0) 
Taberner Salvad
2017-11-20 17:25:33
Surtout que ce n'est pas un affaire classée.
Après les nouvelles élections en Décembre, si les indépendantistes gagnent encore (selon les sondages c'est le cas), des nouvelles répressions, nouveaux prisonniers politiques en prison,....
Si l'Europe ne fait rien, ça va jamais finir, l'Espagne va continuer sont modèle de répression.
(0) 
paul chérel
2017-11-20 17:44:15
Je ne connais (connaissais pas) cette FRA, mais je pense que Yvon Ollivier a parfaitement raison. Je vois cette agence comme un de ces nombreux "machins" à l'image de l'Etat français créant toute cette "flopée" de machins, souvent inutiles mais toujours coûteux, que le général De Gaulle qualifiait de "comités théodule". En principe la plupart servent de boucliers pour pallier l'insuffisance des grands élus dans des domaines qu'ils ne maîtrisent guère. "Fournir des conseils d'experts aux institutions et aux États membres de l'UE sur divers sujets." Tout est là ! Qui sont les fameux EXPERTS ? D'où sortent-ils ? Qui les baptise de ce nom ? La FRA européenne n'aurait-elle pas pour origine une demande française ? Paul Chérel
(0) 
yann ar Borgn
2017-11-20 20:58:31
Le vernis de respectabilité se craquelle...Et les droits fondamentaux des peuples n est manifestement pas leur souci majeur.
(0) 
Jacques
2017-11-20 23:23:43
Tout à fait d'accord avec le commentaire d'Yvon Ollivier.
Reste maintenant à voir si le mouvement breton va effectuer sa mutation pour passer d'un mouvement rêveur (sur des principes usés d'humanisme socialiste à tendance intolérante) vers un mouvement pragmatique (ouvert, ambitieux et qui vit dans le monde réel)...
Car si le mouvement breton ne se "catalanise" pas ou ne "écossise" pas, en clair si le mouvement breton ne se met pas au niveau nécessaire... on le voit bien, c'est fichu....!
Il faut rêver pour avoir un projet mais faut vivre dans le monde réel pour pouvoir réaliser ce projet...!
(0) 
Lheritier Jakez
2017-11-21 10:03:50
Ayant été deux fois(2004,2007) sur Bruxelles pour les dossiers concernant les démantèlements des navires pollués,pollueurs,bourrés d'amiante et autres produits dangereux,,mais qui partent quand meme pour la démolition vers l'Inde,le Bengla Desh,le Pakistan,la Turquie,,peu regardant sur la sécurité et conditions de travail des ouvriers et des familles,
j'ai eu l'occasion de découvrir la "super technocratie" à Bruxelles,en personnels très bien payés,en multitude de bureaux,et ..reproduite sur Strasbourg avec les surcouts pour les déménagements réguliers ,multipliés.
Avec en plus des festivités couteuses et inutiles,sans compter les "bouffes",réceptions etc...!
A quoi servent ces groupes de réflexions,d'études,de lobbies......à employer, en plus des élus,enfants d'élus,des amilles d'élus....
à nous rendre incompréhensible cette organisation de l'Europe!
Pour la Bretagne,et peuples d'Europe:bien d'accord pour structurer d'autres modes de fonctionnements:
Création de réseaux professionnels,de formations,
Un réseau solidarité Bretonne:
une bourse à l'emploi en Bretagne,aides aux logements, aux mutations professionnelles.
Des banques,des assurances et mutuelles,bretonnes,inter celtiques,inter peuples,
Une Table ronde périodique ,et tournante en Bretagne:avec les décideurs,et lanceurs d'initiatives,
Un Conseil Politique :Bretagne 5 plus Bretons du monde
Une structuration politique ouverte aux autres peuples de l'hexagone et d'Europe,
Une stratégie d'UNION,lectorale pour les municipales de 2020 en priorité,et pour les autres à venir:Européennes(2019) et Territoriale (2020)
(0) 
Fañch
2017-11-22 18:17:44
» LE TEMPS N’EST PLUS ou l’on pouvait hispaniser la Catalogne, comme LA TROISIEME REPUBLIQUE a francisé, AVEC SON ARMEE ET SES INSTITUTEURS, la BRETAGNE et le MIDI DE LA FRANCE. »
Arnaud LEPARMENTIER, journal le Monde, 15 novembre 2012, page 28.
Nous reviendrons donc sur tous les points évoqués ci-dessous en temps opportun, en mettant de l’ordre dans les fragments ci-après. Le texte sera complété peu à peu, pour le transformer en un exposé structuré, avec des références assez fournies. Dans sa forme actuelle, il est déjà opérationnel. Ce qui suit est largement une répétition de ce que j’ai publié ailleurs, mais indispensable : notre histoire n’’entre dans les esprits qu’à la manière du clou que l’on enfonce dans une poutre : millimètre par millimètre.
_________________________________________
S’il est un mot qu’’il ne fallait pas utiliser en Bretagne, pour caractériser ce pays, il y a peu d’’années encore, c’est celui de COLONIE : ce terme étant tabou, parce que, contenant en lui-même une condamnation du pays prédateur, quiconque l’’utilisait était taxé de ” nationalisme “, c’est à dire injurié – ce mot ayant à l’époque une connotation très péjorative dans la bouche des insulteurs -, par des individus qui ne connaissent même pas la définition de ce terme, et surtout méconnaissent TOUT des différences fondamentales entre le nationalisme français, agressif, conquérant, meurtrier, et le nationalisme breton, timide, près peu agressif, et qui n’a guère à son actif que quelques broutilles telles la destruction de quelques croûtes picturales au château des rois de France, en 1978, la destruction d’une statue ridicule, de très mauvaise facture à Rennes, en 1932, osant représenter la Duchesse souveraine de Bretagne, notre héroïne nationale, à genoux devant le roi de France, etc….. Sincèrement, je pense que les Français n’ont pas la cervelle en place, pour avoir osé humilier les Bretons, ce peuple fier et libre, dans cette position honteuse, devant ceux qui ont tenté de détruite leur pays et leur identité …. QUI, en dehors de La Borderie, a dressé la liste des châteaux, des remparts, des villes, des monuments, détruits par la France en Bretagne lors des guerres d’’invasion, et bien plus tard ? QUI a osé mettre en parallèle les centaines de milliers de victimes du nationalisme français – les millions, si l’on compte les guerres contre toute l’Europe, et les guerres d’asservissement des peuples d’Outre – mer, dans le monde (Algérie, Vietnam, Madagascar, Allemagne, Italie ……), et les quelques malheureuses victimes du ” nationalisme ” breton ? Sachez qu’’on le fera, et qu’’on comprendra enfin de quoi l’’on parle.
JE VEUX, dans le présent article, avec la détermination la plus ferme, que rien ne pourra fléchir, DETRUIRE DEFINITIVEMENT CE TABOU, afin que les Bretons, sachant ce qu’’ils sont – des colonisés, c’est à dire des quasi – esclaves -, aient le courage de voir leur vrai portrait, et de prendre les moyens de devenir des hommes, moyens dont ils disposent maintenant, puisque leur histoire est réécrite pour l’’essentiel, après destruction méthodique des sottises qui leur ont été enseignées dans les écoles, sous la férule impitoyable de leur voisin de l’’Est.
la suite
blog-louis-melennec.fr/2012/07/02/la-colonisation-de-la-bretagne-de-1532-a-2012-2/
extrait de l’article de Louis Mélennec du 2 juillet 2012.
(0) 
spered dieub
2017-11-23 08:24:16
Jakez vous dites Des banques,des assurances et mutuelles,bretonnes,inter celtiques,inter peuples,
Est ce que le temps ne serait pas venu d'associer l'Angleterre à l'inter celtisme? Je pense que au-delà de certaines réserves compréhensibles par rapport à l'histoire ,c'est un enjeu stratégique pour la Bretagne ,notamment en ce qui concerne les questions de rapport de forces. J'y vois aussi un potentiel du rayonnement de la langue et de la culture bretonne .Les anglais de souche ont aussi des racines qui sont mises à mal paradoxalement de part l'internationalisation de leur langue et culture ,de fait ils pourraient se retrouver partiellement dans la culture brittonique qui est aussi une des bases de leurs racines .
(0) 
Loïc. L
2017-11-24 21:59:47
@spered dieub
Tout à fait d'accord avec votre commentaire. Il s'agit, au moins en partie, de reproduire ce côté de l'histoire de la Bretagne qui a réussi pendant quelques siècles. Quant aux origines, évoquer cela avec des anglais (cultivés au moins) passe parfois très bien car en accord; le peuple anglais s'est formé par les bretons restés plus les angles et saxons.
Que l'Angleterre soit alliée à un interceltisme pourrait vraiment être envisageable.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.