-- Economie --

Le Réseau Produit en Bretagne soutient ARKEA dans son combat pour le maintien des centres de décision et des emplois en Bretagne

Communiqué de presse de Produit en Bretagne (porte parole Loïc Hénaff) publié le 18/01/18 10:42

Produit en Bretagne
Produit en Bretagne

Pour faire suite aux annonces récentes, le Réseau Produit en Bretagne apporte son soutien au Crédit Mutuel Arkéa. Le maintien des emplois et des centres de décision du groupe en Bretagne est essentiel à la dynamique économique de la Bretagne. Elle appelle toutes les Bretonnes et tous les Bretons à soutenir cet acteur majeur du territoire.

Le Crédit Mutuel de Bretagne a été depuis ses origines un des plus grands artisans de la réussite et de l’essor de la région. Avec les fédérations du Massif Central et du Sud-Ouest, le Crédit Mutuel Arkéa poursuit ce travail. Héritière de toute notre tradition mutualiste, la banque est aussi devenue un grand champion européen du digital et de la finance qui rayonne hors de nos frontières (Fortuneo, Suravenir, Financo, Leetchi, Monext…). C’est une grande réussite économique. Elle est par son ancrage local, son soutien à la vie du territoire et ses 9000 emplois directs bien plus qu’une entreprise. Sans le Crédit Mutuel Arkéa et son soutien actif au capital des entreprises de notre région (Océania, Sermeta, Paprec, Armor, Le Graët, Jean Hénaff …), de grandes histoires auraient-elles connu de telles croissances ? Parmi nos adhérents, elle est de ceux qui œuvrent pour une « Bretagne belle, prospère, solidaire et ouverte sur le monde. ».

La réussite actuelle du Crédit Mutuel Arkéa compte dans la dynamique de notre région. Nous tenons à tirer la sonnette d’alarme. Si cette dynamique venait à être freinée et si pour des raisons économiques et de rationalisation l’influence locale du Crédit Mutuel Arkéa venait à se réduire, c’est toute la région et notamment la pointe bretonne qui souffriront durablement.

Nous appelons toutes les Bretonnes et les Bretons, les entreprises et leurs salariés, les élus, les associations, à afficher leur volonté de maintien des emplois et des centres de décision du groupe en Bretagne.

mailbox imprimer
logo

Produit en Bretagne est née, en 1993, d’une volonté partagée de quelques décideurs bretons d’agir en faveur de leur environnement économique, culturel, naturel…
C’est aujourd’hui une signature de décideurs engagés dans leur territoire. Cet engagement se traduit par un effet réseau, un progrès continu des entreprises et de l’association.

Vos commentaires :

Naon-e-dad
Jeudi 18 janvier 2018

Si séparation complète il doit y avoir , qu'est-ce qui empêcherait le Credit Mutuel Arkea de continuer en s'appelant par exemple Banque Mutuelle Arkea? Et en reprenant un logo d'inspiration graphique britto-celtique?

La Banque ou Etablissement de Crédit (je suppose - peut-être à tort? - que ce distinguo juridique n' a pas d'impact invisible qui échapperait au simple citoyen?) pourrait affronter victorieusement son avenir. Je vois deux raisons d'encouragement en ce sens:

. les Bretons sont très généralement réputés plutôt loyaux (c'est une réflexion qui n'est pas si rare provenant de gens extérieurs à la région)

. la position bien ancrée et reconnue, comme opérateur historique, de cette entreprise

Pour ce qui concerne les activités spécifiquement informatiques, en concurrence européenne voire plus large encore, cet aspect géographique n'est sans doute pas déterminant. Brest ou Strasbourg, quelle différence?

Hag ar bilhederezhioù e brezhoneg? Ezhomm hon eus deusoute. N'eus ket an arc'hant nemetken. Ar blijadur ivez a zo pouezus. Ha penaos ober hepto?

CHRISTIAN DUQUESNE
Jeudi 18 janvier 2018

Dommage que vous passiez par pertes et profits l'engament de milliers d'hommes et femmes qui ont donné corps au Crédit Mutuel dans l'Ouest depuis 60 ans. Si l'objectif est de créer une nouvelle "banque régionale" ,bon courage car il semble vous échapper que ce n'est pas dans le sens de l'histoire, les exigences prudentielles et le rating des agences de notation deviendraient vos prochains sujets de réflexion.

Les parts sociales sont un sujet sensible au niveau des fonds propres des banques mutualistes, êtes vous sûrs que cette nouvelle banque pourra se se priver de fonds propres "durs"?

Les clients (sociétaires est périmé n'est ce pas?) vont-ils rester insensibles aux sollicitations qui ne manqueront pas de se multiplier (réseau mutualiste actuel concurrent et pourquoi pas Crédit Mutuel "résistant" ou venu d'ailleurs ??)

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 7 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.