Le rapport sur la Refondation de la politique d'intégration : les Bretons ont beaucoup à gagner dans une société multi-culturelle
Article de Philippe Argouarch

Publié le 18/12/13 1:43 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nous publions ici en PDF les rapports sur le multi-culturalisme qui sont l'objet en ce moment d’une hystérie collective de jacobinite aiguë . Le cadre de l'enquête est en ligne sur le site du gouvernement depuis février 2013. Les conclusions intitulées "Refondation de la politique d'intégration : relevé de conclusions des groupes de travail" sont en ligne sur le site du gouvernement depuis le 13 novembre 2013. (voir les PDFs en bas ou (voir le site)

Bien que le rapport porte sur l'immigration récente en France, en particulier venant du continent africain, les conclusions concernent directement la Bretagne car il propose une reconnaissance d'un état de fait : le multi-culturalisme. Il propose un modèle s'inspirant du modèle anglo-saxon.

Un des rapports intitulé "Connaissance et Reconnaissance" recommande de ratifier la charte des langues régionales : "de recourir à de nouvelles manières de faire, tout en reconnaissant et en soutenant le travail déjà engagé. De fait beaucoup de cadres juridiques et éthiques existent, déjà ratifiés ou non ( charte

européenne des langues régionales ou minoritaire)".

Le même rapport reconnait que si la France est «  Une société historiquement multiple fruit d'une histoire complexe", il y a des réticences à se penser et à agir en conséquence." Il affirme « que l'enjeu est celui d'une reconnaissance de la singularité des uns et des autres en considérant que chacun à sa place et doit être pris en compte dans une logique d’égalité." Le rapport rejoint la reconnaissance de l'altérité que préconise Yvon Ollivier dans son livre "La désunion française". Dans le rapport de février 2013, le texte dénonce "l’État, les pouvoirs publics, n’ont, pourtant, aucune légitimité pour reconnaître ou définir les 'bonnes’ cultures'. C 'est ce que je dénonçais dans un article en faveur de la suppression du ministère de la culture invoquant la séparation de la culture et de l'état ( voir l'article ), une sorte de laïcité culturelle.

La note 20 de la page 10 du rapport "Connaissance et Reconnaissance" est tout a fait instructive. Elle explique pourquoi la France n'a pas signé la "Convention internationale des droits des enfants". En effet, l'article 30 affirme le droit des enfants à parler la langue de leur parents . Si la France avait signé, les enfants des Bretons brittophones, les Alsaciens, les Basques auraient eu le droit de parler la langue de leurs parents, langue qui aurait alors du être enseignée à l'école. Les parents auraient pu faire appel à cette convention internationale !

Citant Suzanne Citron plusieurs fois, le rapport rejette une histoire de France monolithique qui ne serait que l'histoire de l'état central. On peut citer ici les noirs américains qui ont droit de choisir en option au collège et à l'université l'histoire de leur migration en Amérique.

Le chapitre 4 est titré : "Reconnaître les langues et cultures comme une compétence et un atout de développement". Les Bretons demandent ça depuis des décades ! "reconnaissance des langues, de toutes les langues, constitue un enjeu des reconnaissance des personnes" affirme le même rapport.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Document PDF rapport__connaissance_reconnaissance.pdf Connaissance et reconnaissance (62 pages). Source : Gouvernement
Document PDF rapport_au_premier_ministre_sur_la_refondation.pdf La Grande nation pour une société inclusive (février 2013). Source : Gouvernement
Document PDF rapport__faire_societe_commune.pdf . Source : Gouvernement
Document PDF rapport__protection_sociale.pdf . Source : Gouvernement
Document PDF rapport_integration_habitat.pdf . Source : Gouvernement

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 2 commentaires
eugène le tollec
2013-12-22 10:21:05
Sans lire...nous n'avons rien à cirer dans le multiculturel rien à envier aux musulmans(je les ai pratiqué pendant plus de 20 ans)...la philosophie islamique ne nous amène rien.
Les idées malades d'un ex président sont une fadaise de gouvernance et d'esprit de gauche "au nom de la diversité et de la mixité (voir l'état social de certaines de nos villes,ex Nantes.).
Ce type de rapport est destructeur.
QUESTION
QUELLE EST CETTE VOLONTÉ"
D'État" À VOULOIR CHANGER NOTRE SOCIÉTÉ?
Je ne suis pas un affreux réactionnaire Conservateur.
J'aime simplement ma culture chrétienne forgée par des siècles de vivre "
chez nous".
Vraiment ,je n'ai rien à attendre de ces nouvelles philosophies républicaines.
(0) 
Emilie Le Berre
2013-12-27 17:51:30
Je ne sais pas si une société multiculturelle est bon pour la Bretagne.
Les sociétés de ce genre sont multiracistes, multiconflictuelles, le tous contre tous. Une façon de maintenir des divisions pour mieux règner.
Le multiculturel est possible aux USA, mais il ne faut pas oublier que cela a commencé par l'extermination des autochtones.
Et les autochtones en Bretagne c'est nous.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.