Le PS divisé sur le référendum en Alsace

-- Politique --

Le 7 avril, dans une semaine, les Alsaciens se prononceront, lors d'un référendum, pour ou contre une collectivité unique regroupant départements et région.

L'UMP, l'UDI, le Modem, EELV appellent à voter OUI. Le Front national, Debout la République, le Front de Gauche et le Parti Communiste appellent à voter NON. Cependant dans chaque parti il y a des dissidences.

Mais pour le PS c'est plus compliqué : le PS du Haut-Rhin appelle à voter OUI, alors que le PS du Bas-Rhin se partage entre le NON et l'abstention. Sur les panneaux officiels devant les bureaux de votes, il y aura donc deux affiches distinctes pour le PS. Celle du «PS 68 et élus indépendants – Alsace» qui appelle à voter OUI) et celle de l'«Intergroupe élus socialistes et républicains d'Alsace»– pour qui c'est NON ou l'abstention.

La division géographique ne fait que refléter une division idéologique bien plus profonde entre les socialistes jacobins et les partisans de régions fortes et simplifiées plus adaptées à l'Europe. Elle semble suivre les lignes de la division qui existe de longue date sur l'Europe et qui s'est manifestée par exemple lors du referendum sur le traité européen.

Cet article a fait l'objet de 1348 lectures.
mailbox imprimer
la rédaction de l'abp

Vos commentaires :

Jean-Loup LE CUFF
Lundi 8 avril 2013

Les Alsaciens sont comme les Corses! Ils adorent le "diviser pour mieux régner" des jacobins... un peu masos tout de même... Et nous les Bretons, on nous le propose pas ce référendum?

Pierre CAMARET
Mardi 9 avril 2013

Je suis extremement decu .Je pensais que l'Alsace pouvait etre un exemple .Biensur ce qui etait propose n était pasans critique . Mis je me souviens dans ma vie professionnelle d'avoir accepte un contrat ......mais avec la vision de l'ameliorer avec le temps .

Je l'ecrivais , il semble que le lit douillet du jacobinisme(et ses derives) soit pour certains plus attractif que le combat de chaque jour ,pour sa Region .Desole je suis un Chevalier Blanc , et travaille a "l'ancienne".

Louis Le Bars
Mardi 9 avril 2013

@Jean-Loup Le Cuff...les alsaciens ont voté OUI assez majoritairement avec une participation équivalente à une Législative partielle.

Dans la Haut-Rhin, c'est COLMAR, la Préfecture qui fait clairement pencher la balance, car même à MULHOUSE, ancienne république indépendante, frontalière de la Suisse, le OUI arrive en tête.

Il ne faut pas faire dire n'importe quoi à ce réferendum. Contrairement à ce qui est dit, je pense que le "tous pourri" n'a pas pris en Alsace et qu'au contraire on a vu une majorité nette des alsaciens voter pour le Oui (56 % de mémoire). Mais on voit aussi la force de la défense des petits privilèges car c'est bien la ville-préfecture de Colmar, située au centre de l'Alsace pourtant, qui a tout fait capoter avec un NON massif. Et ça c'est à retenir pour la Bretagne. En Loire-Atlantique, la question de la Préfecture régionale pourrait faire tout capoter, c'est quasi-sur comme 2 et 2 font 4.

A mon sens, la priorité devrait être de doter la Région Bretagne d'un statut particulier...on pourrait même demander la création de nouveaux Conseils Généraux, avec un découpage moins artificiel, mais ayant moins de pouvoirs que les actuels. Cela pourrait être paradoxalement populaire dans l'opinion. La réunification ne pourra gagner par référendum que si la Région Bretagne se distingue par son statut et apparait attractive et unie.

ABP est bien silencieux depuis dimanche...

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 3 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.