Le professeur de télécom brestois, Michel Briand, au Conseil national du numérique

-- Media et Internet --

Dépêche
Par Christian Rogel

Publié le 19/01/13 18:26 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Michel Briand, directeur-adjoint à la formation de l'École nationale supérieure des télécommunication de Brest-Plouzané et élu Vert de Brest, vient d'être nommé membre du Conseil national du numérique par la ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Économie numérique, Fleur Pellerin.

A propos de sa nomination, il a bien voulu nous donner le commentaire suivant :

«Participer au CNN, c'est l'occasion de faire valoir l'apport du  travail en réseau tel que nous avons pu le développer dans une politique publique du numérique à Brest. (voir le site)

La société du numérique nous confronte à l'abondance et les acteurs du libre ou de Wikipedia ont inventé des méthodologies collaboratives qui permettent à chacun de s'impliquer et d'élargir les biens communs.

La Bretagne est une terre de coopération, mais donner à voir, partager nos contenus, réutiliser  ne sont pas dans nos habitudes. Le numérique c'est aussi un changement culturel qui met en avant celles et ceux qui font.

C'est dans cet esprit  d'une appropriation sociale qui favorise l'innovation sociale ouverte et l'implication de chacun-e que je participe à ce CNN».

L'implication de Michel Briand pour un usage raisonné des technologies de la communication pour faire avancer la démocratie participative est remarquable et il a participé très activement à toutes les initiatives de Brest Métropole Océane dans plusieurs domaines.

Il est conseiller municipal délégué de la Ville de Brest à Internet et à l'expression multimédias et Vice-président de Brest Métropole Océane en charge de l'économie sociale et solidaire et de l'aménagement numérique du territoire.

Il a présidé l'association des villes câblées (AVICCA) quand celle-ci bataillait pour obtenir des règles les plus justes possibles.

Il a été à l'origine de la délibération historique qui a fait de Brest, la première ville à libérer ses données géographiques. (voir notre article)

Il est, évidemment, un des acteurs majeurs de l'ouverture d'une «cantine numérique à Brest». (voir notre article)

Plus généralement, il a cherché à développer plusieurs outils de diffusion des savoirs numériques de type Wiki, auquel chacun peut ajouter sa pierre et ses informations.

On peut citer la revue en ligne a-brest (voir le site) le Wiki-Brest (voir le site) le Forum des usages coopératifs (tous les 2 ans à l'ENST Bretagne), Brest en biens communs, Eco-sol Brest (voir le site)

C'est, sans doute grâce à lui que Brest offre 105 accès publics à l'Internet et aura bientôt un maillage de 14 salles de visioconférence ouvertes aux entreprises et aux associations.

Voir aussi :
mailbox imprimer