Le Printemps des Bonnets rouges aura lieu à Nantes, le 31 mai, puis partout en Bretagne
Dépêche

Publié le 29/05/14 21:43 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Après sa réunion du 28 mai, le Collectif « Vivre, décider et travailler en Bretagne » a très partiellement dévoilé ce que sera le « printemps des Bonnets rouges », annoncé en mars dernier aux États-Généraux de Morlaix ( voir l'article ).

Il ne va pas prendre la forme d'une grande manifestation, mais de plusieurs événements avec des thèmes principaux différents et les comités locaux réuniront leurs forces et leur savoir-faire pour l'organisation.

Les revendications économiques et le soutien à l'emploi seront mises en avant, sans laisser de côté la Réunification, qui aurait des effets économiques bénéfiques, en donnant confiance aux habitants de la Bretagne sur leur capacité à influer sur leur destin.

Dans un communiqué mis en ligne le 29 mai au soir, le Collectif annonce que le printemps commencera le 31 mai à Nantes, sous la forme d'une chaîne humaine (16 heures, Cours Saint-Pierre. Recommandation de s'habiller en noir et blanc). Il annonce, aussi, que passé la période électorale, pendant laquelle, ils étaient en retrait, Corinne Nicole et Christian Troadec ont repris leur place de porte-paroles, au côté de Thierry Merret.

Le Collectif dénonce les « positions jacobines ou partisanes » et, en particulier, celles des maires socialistes de Brest, Rennes, Nantes et Saint-Nazaire qui ont proposé que la Bretagne disparaisse en tant que collectivité territoriale, souhaitant la noyer dans un grand Ouest invertébré : « Le Collectif constate que certains élus, maires de grandes villes et parlementaires, veulent être plus bêtement technocratiques que les technocrates eux-mêmes. Ils ne voient pas dans l'écotaxe l'injustice, le déséquilibre des territoires, la détresse humaine, la casse sociale. Ils ne voient dans le découpage territorial qu'un bricolage administratif, au mépris des populations qui y vivent.

Nous ne voulons pas de cette France de chômage, de détresse, d'individualisme, de non-sens. Les Bretons ne veulent pas sombrer avec le paquebot France. »

Et, il ajoute : «Le Collectif « Vivre, décider et travailler en Bretagne » demande aux Bretonnes et aux Bretons de refuser d'obéir à ceux qui veulent une Bretagne morte et une France absurde.

Le printemps des Bonnets Rouges commencera dès le samedi 31 mai à Nantes. Il s'étendra dans les jours qui viennent à toute la Bretagne».

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Les observateurs ont pu croire à une période de flottement ou de déchirements graves, mais les semaines successives de campagnes électorales expliquent le silence du Collectif. Les bons résultats de la liste emmenée aux européennes par Christian Troadec et deux membres du Collectif semblent pouvoir être imputés, en partie, à l'action des Bonnets rouges.

Le projet d'Assemblée de Bretagne des Bonnets rouges, lancé début avril, n'est pas porté par l'ensemble des comités locaux et, en l'absence de texte d'orientation et d'intervention publique, pour le moment, il n'est que virtuel.

Christian Rogel

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 5773 lectures.
Christian Rogel est spécialiste du livre, de la documentation et de la culture bretonne.
Vos 52 commentaires
Emilie Le Berre
2014-05-29 22:55:12
Waow ! Le CPH devient fou sur cette article :-)
(0) 
Yves Kerdec
2014-05-30 01:34:23
"d'individualisme, de non-sens": ce n'est pas de l'individualisme de se replier sur soi, sur sa région? Ce n'est pas du non-sens d'avoir dévasté une région par une exploitation agricole intensive et polluante (malgré les avertissements) et de se retrouver avec une économie en berne faute d'avoir voulu se remettre en cause. Les bonnets rouges sont majoritairement des individualistes forcenés, héritiers d'un poujadisme de bon ton, qui sont la ruine de la Bretagne. Je ne parlerais même pas de l'écotaxe dont le retard d'adoption est une honte écologique.
(0) 
M.Prigent
2014-05-30 05:12:34
Et allez donc !
En 7 lignes, le camarade Yves Kerdec a habillé les Bonnets Rouges pour l'hiver comme on dit.
-Et voilà t'y pas les bretons "repliés sur soi, sur sa région", ben oui, parce que les normands, les poitevins, voire les franchouillards et leur exception culturelle ne le sont pas sans doute.
Peut-être préfère t'il des régions ectoplasmiques comme les PdL "à l'esprit grand ouvert" et pratiquant la "diversivie".
-La Bretagne (B4), à ses yeux est une région "dévastée par son agriculture intensive et polluante", bref quasiment devenue un désert.
-"Economie en berne", pas plus que le reste de la France, voire même plutôt moins si j'en juge par son taux de chômage.
"Faute d'avoir voulue se remettre en cause": certes, des erreurs de gestion et de prospective ont été commises, mais le vrai problème se situe au niveau international avec des pays émergents, Brésil, Chine pratiquant le dumping économico social, comme l'Allemagne d'ailleurs avec sa main d'½uvre des pays de l'Est à 4¤ de l'heure, les grosses enseignes commerciales qui tirent les prix à la production vers le bas.
"Se remettre en cause" pour des exploitants agricoles soumis à des réglementations sanitaires draconiennes, des inquisitions fiscales, des démarches administratives interminables dès lors qu'ils envisagent de créer des énergies douces, éoliennes, panneaux solaires, récupération de méthane alors que beaucoup sont grevés de dettes.
-Les Bonnets Rouges "individualistes forcenés...poujadistes...ruine de la Bretagne".
Parce que les gros syndicats de fonctionnaires en particuliers, subventionnés à 4 Md¤ par les contribuables, ne sont pas "individualistes" !
Ah ben non ! Ils sont seulement corporatistes ! C'est pas pareil !
Ce sont qui les Bonnets Rouges ?
Les Bonnets Rouges, représentent le tiers de la population française, essentiellement productifs, qui ne bénéficient pas de la haute protection de "L'état Providence" soit en raison de leur statut (non fonctionnaires ou assimilés) soit en raison de leurs revenus à la limite des seuils sociaux, soit en raison de leur taille entrepreneuriale réduite qui ne leur permet pas d'utiliser les moyens comptables et juridiques, sans compter les relations dont disposent les grosses sociétés pour capter les aides, subventions et niches fiscales qui se montent à 120 Md¤.
Oui,"Poujadistes" au sens étymologique peuvent s'appeler les agriculteurs, pécheurs, PME, créateurs d'entreprises EURL, des entreprises individuelles, donc forcément "individualistes" !
"Individualistes" aussi, ces petits salariés, aux revenus tangentant le SMIG, et pour qui le licenciement d'un conjoint interdit toute espérance à l'obtention d'un patrimoine, d'une maison ou de son remboursement.
Je ne suis pas surpris qu'artisans, PME, petits salariés se retrouvent cote à cote dans une manif des Bonnets Rouges, ces productifs de base sont les sacrifiés de l'Etat Providence.
Tout le monde ne peut pas être fonctionnaire...forcément "altruiste".
(0) 
SALAUN
2014-05-30 07:42:29
La Bretagne n'est pas repliée sur elle même, mais au contraire ouverte sur le monde et en particulier l'Europe. Les individus qui ont dévoyé ce beau projet son aussi ceux qui haïssent ce pays qui a de la personnalité. Ils ne savent rien faire que détruire ce qu'ils touchent. Ne pensez pas que c'est pour proposer un projet plus pertinent que des Auxiette, Appéré ou Fillon s'opposent à la réunification de la Bretagne. C'est pour assoir leur pouvoir de technocrate. Quant à donner la responsabilité du productivisme aux Bonnets rouges... On nous prend vraiment pour des imbéciles? C'est un débat des années 50-60, pour lequel l'état et la misère ont fait les choix. Aujourd'hui, il y a débat sur l'écotaxe. Le scandale c'est de faire payer le tramway ou le métro des grandes villes par des gens qui n'en verrons jamais la couleur.Ces agglomérations concentrent déjà l'essentiel des richesses. Mais, il faut toujours plus. C'est une honte.
(0) 
SPERED DIEUB
2014-05-30 09:38:45
kasset mat tre, gourc'hemmennou an aoutrou Prigent
Félicitations pour votre réponse monsieur Prigent bien envoyé
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-30 10:05:05
Mr Yves KERDEC , vous allez un peu loin en traitant les Bonnets Rouges de Poujadistes et alors ??? savez vous ce qu'etaient les poujadistes??.
Les Bonnets Rouges sont simplement l'expression du raz le bol du Peuple Breton . Leur formule est simple et limitative Trop c'est Trop . Period.Nous avons atteint les limites du supportable . Maintenant l'epreuve de la Reunification , DANS N'IMPORTE QUEL AUTRE PAYS DU MONDE L"AFFAIRE SERAIT RESOLUE DEPUIS LONGTEMPS ....... non dans le pays de la liberte qui est le notre Mr Yves KERDEC cela serait trop simple , il y a les interets de vos maîtres a proteger .Il y a quand meme une chose qui me rejouit dans tout cela : VOTRE HEXAGONE EST MAL PARTI... il nous a emmerde depuis des siecles et la terre entiere tres souvent . Il y a une justice , tardive mais .....
(0) 
Gwenn R.
2014-05-30 11:36:30
Bonjour
Il se prend vraiment pour Nominoe ce Troadec .
Si les bonnets rouge se mêlent de ça ,c'est mort pour la réunification. Même moi qui suis bretonne penn kil a troad , pour la réunification et la bretagne autonome, ces types me font peur et ils cassent en plus alors le citoyen lambda de L-A qui ne sait pas trop ce que va lui apporter la réunification ... !!!!
J'ai participé à quasi toutes les manifs pour la réunification depuis que je suis à Nantes mais je n'irai avec ces casseurs de bonnets rouges.
GR
(0) 
Ar Vran
2014-05-30 12:19:44
Pour info
Suite à la "résurrection" des bonnets rouges en Bretagne, il est affligeant de voir les réactions sur les différents forums. Mr Kerdec n'est hélas pas le seul car abreuvé de la bien-pensance médiatique française officielle, aucun ne fait l'effort de comprendre. Ces réactions témoignent donc d'une incompréhension flagrante de ce mouvement et pire pour certaines frisent le racisme et à celui qui écrira que ce mouvement est tout sauf justifié même pour les "Bretons".
Je pense que cela en em... beaucoup de voir que ce mouvement n'est pas mort (au contraire!) alors que toute la presse et la bien-pensance officielle avait parié sur un épiphénomène.
Encore une fois la presse aux ordres et les gogos se sont trompés. Et ce n'est pas fini.
RE ZO RE!
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-30 13:06:19
@AR VRAN . Je l'espere que cela n'est pas fini et qu'au contraire , c'est un commencement .
(0) 
Mikael JORD
2014-05-30 13:08:10
A Gwenn R
Madame Vous oubliez une chose majeure.LE GRAND CASSEUR DE LA BRETAGNE c'est bien l'état francais.Il faut répondre à ses provocations DIOUZHTU.Et comme dit,le député Marc Le fur,nous sommes à un tournant de notre histoire.Et le peuple breton sortira vainqueur de cet affrontement,j'en suis persuadé.BEVET BREIZH
(0) 
SPERED DIEUB
2014-05-30 15:06:59
En ce tournant délicat de l'histoire, les défenseurs de la cause bretonne se doivent d'être prudents à différents niveaux , notamment vis à vis de personnes adverses vicieuses et de mauvaise foi qui tenteraient de semer la subversion et la division C'est ce que je ressens dans le contenu de certains commentaires ,comme c'est facile d'utiliser un pseudo breton !!!,
(0) 
Ker itron al lann
2014-05-30 15:24:17
N'êtes vous pas las de votre outrance: " ont proposé que la Bretagne disparaisse en tant que collectivité territoriale, souhaitant la noyer dans un grand Ouest invertébré".
Croyez vous vraiment susciter un mouvement populaire durable en nourrissant simplement la colère.
La formule "Re zo re" a ses limites.
Etes vous nationalistes bretons. Alors affichez la couleur!!!
Je pense que chacun détient une part de vérité et que chacun gagnerait à se comprendre, et déjà à se respecter.
Vous ne pouvez pas balayer du revers de la main les avis de Mr Kerdec et Gwenn R qui sont tout autant bretons que vous!
La vie politique bretonne ne gagnera pas en maturité avec d'incessants effets de muscles, des pneus brûlés, et des tracteurs dans les rues.
La dernière manifestation à Nantes a été un succès, loin de celle désastreuse du 22 février. Pourrait on en tirer une leçon?
Parler de "Déclaration de guerre" n'est pas sérieux Mr Troadec. Avoir un avis impérieux sur tout non plus.
Quant aux élus socialistes, s'il est de bon ton de cracher dessus de nos jours, ce n'est guère faire preuve d'un très grand courage.
Croyez vous que nous appelons tous de nos voeux une Bretagne arrogante et opportunistes?
(0) 
Christian Rogel
2014-05-30 15:40:36
#Ker Itron al Lann
Il n'y a pas d'outrance à se placer d'un côté ou d'un autre : nul besoin d'être nationaliste breton pour souhaiter que la Bretagne ne disparaisse pas d'un point de vue institutionnel, ou, alors, Pierrick Massiot, socialiste, ainsi que son mentor, Le Drian, serait un nationaliste breton? Biskoazh kement-all !
Le débat est, de plus en plus clairement, entre ceux qui prennent des ciseaux en endossant le point de vue de Paris, qui aurait tous les droits,
et ceux qui croient qu'on ne doit pas refaire le coup des départements taillés à la serpe en 1791. C'est la précipitation d'un gouvernement, acculé après des décennies d'atermoiements et incapable de faire naître un consensus qui fait qu'il n'y a que deux solutions : celle du haut et celle du bas. Le haut a de moins en moins d'atouts dans les mains.
(0) 
herve
2014-05-30 18:29:14
« refuser d'obéir », ceci n'est pas anodin ! ou autrement dit désobéissance civile !
question : la grève de l'impôt en fait-elle partie ? note AA+ puis AA puis AA- puis A+ puis A puis A- puis… ouille
(0) 
Jean-Loup LE CUFF
2014-05-30 19:35:47
Le printemps se termine tranquillement, et l'été arrive à grands pas: la deuxième réunion de l'ABBR aura lieu le 21 juin, solstice d'été... Un communiqué l'annoncera dans le détail en temps et en heure!
La première réunion avait eu lieu à Loudéac le 5 avril 2014, et avaient été voté à la quasi unanimité entre autres points:
1/ La constitution de l'Assemblée de Bretagne des Bonnets Rouges: 3 membres élus de chaque comité (référent+adjoint+secrétaire) siègent dans l'Assemblée de Bretagne des Bonnets Rouges et ont le droit de vote.
2/ Création d'une association parallèle pour gérer les fonds financiers, dont le C.C. est constitué d'un membre élu de chaque comité.
3/ Création d'un Intranet pour la communication interne.
D'autres sujets importants seront mis à l'ordre du jour... Toute décision sera votée et le vote sera souverain.
(0) 
Christian Rogel
2014-05-30 20:17:07
S'engager dans cette idée est respectable, mais, le positionnement d'une future ABBR par rapport aux prérogatives du Collectif n'apparaît pas clair. Il n'est pas sûr que tous les comités locaux soient intéressés par un lieu de pouvoir supplémentaire, dont le but, le fonctionnement et surtout le champ d'action n'ont toujours pas été définis. Qui vivra, verra.
(0) 
Ed du
2014-05-30 22:13:44
Je ne sais même pas ce que veut dire "Poujadiste". Cela doit remonter à un temps très lointain!
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-31 01:52:24
Ed du .... disons une cinquantaine d'annees .C'etait pendant la guerre d'Algerie ( rien a voir avec ) .Association Defense Commercants et artisants .Le Dirigeant etait un Papetier( de St Cere ???) Mr POUJADE , il a essaye ensuite de faire de la politique ???? cela n'a pas dure . C'etait un Chef de Groupe , capable de mobiliser , mais pas de diriger . Si mes souvenirs sont précis , le Gouvernement Francais de l'epoque , a acheter la tranquilite en le nommant Directeur de la Societe d'Etat : La TOUR EIFFEL . Appartement de fonction , voiture de fonction , salaires pour X annees .
Le personage etait tres sympathique .Tres engage pour l'Algerie , sa femme etait Pied Noir.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-31 04:18:48
Desole j 'ávais oublie quelque chose d'important .A cette époque , il avait ete approche par JM LEPEN ( Le Pere de la 1ere economiste du Monde --- tu parles )cela n'avait pas colle .
LE PEN JM etait deja l'homme de la Rue , beret de parachutiste , manifestations a la tombe du soldat Inconnu , gifle donnee a Pleven sur les Champs Elysees, des drapeaux tricolores partout . Pas le style de POUJADE ( qui etait lui un malin ,( mais qui n 'ávait aucune ambition de pouvoir )
(0) 
Sebgi35
2014-05-31 11:16:18
Les bonnets ne sont pas des poujadistes comme le dit le premier intervenant mais la manière dont on fait société en Bretagne. La Bretagne est composé en grande majorité de PME familiale qui veulent vivre et se développer. La France défend tous les jours les grosses sociétés inféodées au pouvoir jacobin. Nous voulons en Bretagne le développement de nos PME à la manière allemande. En ce qui concerne l'écotaxe le détonateur pour bon nombres d'acteurs de la société, ce n'est pas la bonne manière d'agir d'autant que notre situation péninsulaire avec nos kilomètres de côtes permettrait dans le cadre du cabotage d'investir dans des ports qui développerait notre économies et d'être moins dépendant de la route, mais dans tout cela la France terrienne n'en a rien à faire car elle trop tournée vers son hinterland et son agriculture de masse qui détruit tous les jours notre agriculture.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-31 11:57:42
Vous savez le principe allemand .
Pour une pays comme la Bretagne , il nous faut garder un nombre important de PME.C'est un facteur de stabilite d'emplois , et correspond a la mentalite du pays ...... mais dans un pays comme la Bretagne , en plus de ces PME , il nous faut des Societes plus importantes et meme je dirai 2 a 3 grandes Societes (elles sont deja la ).
Une grande et tres grande Societe ont plus d'argent donc plus de budget pour un R and D. Il faudra inciter ces grandes Societes d'aillleurs a partir d'un produit nouveau developpe , de creer une filiale pour fabriquer ce produit. Il faudra egalement avoir de l'imagination et creer ( dans certains cas ) des filiales a l'etranger , avec cela est de + en + demande , un partenaire local.
Poujadiste: Cela correspondait a la situation d'une époque .... il y a 50 ans . Je me souviens que POUJADE avait certaines idees Industrielles : Fabrication d'ethanol ( carburant ) a partir de Rutabagas
(0) 
langevin
2014-05-31 12:15:30
La région Centre vient de communiquer officiellement sur sa volonté de fusionner avec les Pays de Loire dans son ensemble.
(voir le site)
Ce qui est certain c'est qu'ils ne veulent pas de la Loire-Atlantique mais ils ne peuvent pas le dire officiellement car Hollande a dit qu'il ne découperait pas les régions.
Il y a donc un bon coup à jouer pour exiger de récupérer la Loire Atlantique dès que la fusion Centre-Pays de Loire sera officielle et je pense que les élus de cette nouvelle région Val de Loire seront content de vous refiler votre département.
A vous de vous battre pour ne récupérer QUE la Loire Atlantique car la Vendée, la Mayenne et le Maine et Loire voudront suivre coût que coûte le 44.
(0) 
SPERED DIEUB
2014-05-31 13:49:31
Oui langevin cela peut être un plan B au cas ou, la réunification ,qui même du point de vue du bon sens et de la cohérence ,ne serait pas actée
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-31 15:17:40
@langevin : "A vous de vous battre pour ne récupérer QUE la Loire Atlantique car la Vendée, la Mayenne et le Maine et Loire voudront suivre coût que coûte le 44."
Très franchement je serais très très étonné que le 49 souhaite se rattacher à la Bretagne, plutôt que de faire partie d'une Région Val-de-Loire! Là franchement pour moi ce serait la 5 ème dimension...
Par ailleurs une Bretagne réunifiée et une grande Région Val-de-Loire à mon avis faciliterait des coopérations beaucoup plus larges qu'actuellement...aujourd'hui entre les villes ça se résume quasiment qu'à B5 + Angers (sous une appellation "Loire-Bretagne" ...). Demain ça irait au-delà avec Tours, Le Mans, Orléans (l'appelation Loire-Bretagne, là, se justifierait par contre)...je verrais aussi bien le Poitou dans ce Val-de-Loire (la région de Loudun est historiquement angevine, Poitiers et Châtellerault sont tournés vers la Touraine, le nord des deux sèvres vers l'Anjou et Cholet), mais bon vu le mode d'emploi qui se dessine, à voir. Le Poitou est lié historiquement à l'Aquitaine et culturellement, économiquement, au Val-de-Loire.
Ce qui est sûr dans tous les cas c'est qu'en réalité dans la moitié Ouest de la France, si l'on regarde les votes, les déclarations, les mouvements d'élus locaux :
- Unanimité en Région Centre entre gauche et droite, et entre villes/départements pour un rapprochement avec les Pays-de-la-Loire. C'est l'endroit où c'est le plus clair...
- Bretagne : se dessine B5 directement ou indirectement. Parlementaires : majorité pour B5. Métropoles = un pseudo-plaidoyer pour une fusion B4-PdlL mais en fait ça se résume qu'à des villes bretonnes !!
Le principal : Conseil Régional de Bretagne = unanimité pour B5 et contre des fusions.
- se dessine une Aquitaine "élargie" autour en réalité de son noyau historique : la Région Aquitaine actuelle + CharenteS (forte unanimité des élus locaux pour un rattachement à l'Aquitaine) + Limousin (l'option Atlantique/Bordeaux/Charentes y est privilégiée)
- Normandie : la réunification semble évidente. L'élargissement au Nord n'est soutenue qu'à Rouen, pour des raisons obscures de centralité géographique...Rouen c'est un peu la grenouille qui veut avaler le boeuf, ils sont complétement satellisés par Paris.
- Poitou : Poitiers partagé entre l'Aquitaine et la Vallée de la Loire. Châtellerault complétement tournée vers la Touraine. Le nord des Deux-Sèvres tourné vers la Vallée de la Loire et le choletais. Niort tiraillée entre Nantes, Bordeaux et le Bassin Parisien. Le Poitou irait très bien dans une région Val-de-Loire avec et l'Anjou.
- Sarthe et Mayenne très silencieuses. Déclarations d'universitaires manceaux pour une orientation vers Tours et Orléans. Maire du Mans s'était prononcé pour une région val-de-Loire avec la Sarthe il y a quelques années (vers 2010). Aux abonnés absents depuis l'annonce de la réforme territoriale.
- Les élus vendéens militent (Auxiette, UMP) pour une méga-région allant d'Angoulême à Brest. Surement d'abord soucieux de l'avenir de leur institution départementale (et de centralité) avant tout le reste. Le maire d'Angers est assez silencieux. Pas de position claire en Anjou. Sont un peu prêts à toutes les fusions; Ils semblent plus soucieux d'éviter le démentèlement des PdlL qu'autre chose, tout comme les élus de la Région PdlL qui sont prêts à s'associer à tout le monde.
La conclusion la plus cohérent de tout cela à mon avis (synthèse) :
- Normandie réunifiée
- Bretagne réunifiée
- Aquitaine avec les Charentes et le Limousin
- Vallée de la Loire avec le Centre, les Pays-de-la-Loire (sauf le 44) et le Poitou (Vienne, Deux-Sèvres)
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-31 17:46:07
@Spered Dieub ... un plan B , encore 50 ans miniumum.Meme les Bretons vont se lasser , encore 2 generations de militants ????
Voyons , j'ai 84 ans le 16/6 + 50 = 134 ... c'est jouable, a condition que la carte d'adhesion B5 soit transmissible par Heritage .
Rien n'est fait .
C'EST MAINTENANT QU'IL FAILLE GAGNER contre les Jean Foutre , les minables , les malhonnetes, les corrompus , les trop nourris
(0) 
langevin
2014-05-31 19:34:12
@le bars
vos réflexions sont exacts sauf que les élus de Maine et Loire droite et gauche confondues, conseil général, CCI, agglo d'Angers, veulent tous suivre Nantes et appellent donc de leur voeux depuis un bon moment une fusion avec la Bretagne au mépris de leur propre histoire on est donc bien dans la 5 ème dimension dans le 49...
Auxiette a confié à Piron, un député du 49, la présidence du comité de suivi de la réforme territoriale afin d'étudier le rapprochement des Pays de la Loire avec Poitou Charentes et surtout avec la Bretagne car la priorité et ils ne s'en cachent pas, est pour ces messieurs, la fusion avec la Bretagne afin de suivre Nantes.
(voir le site)
de même le président du CG 72 a pris la même position dès le départ et les élus de la Mayenne ne voient leur avenir qu'avec Rennes et accessoirement Nantes
Voilà les dernières nouvelles en direct de la feue (je l'espère) région Pays de Loire: le Pays où on marche sur la tête...
(0) 
SPERED DIEUB
2014-05-31 20:03:57
La chronologie de la partition de la Bretagne a démarré cela fait bien longtemps .Dès l'ancien régime il y a eu des tentatives .Sa disparition pure et simple a été actée de part la départementalisation qui était à l'origine , une tentative vite avortée de décentralisation artificielle émanant des jacobins et oui Il y a eu ensuite une tentative de création de régions économiques avec Clémentel ,dans ce cadre la Bretagne disparaissait également ,le Morbihan séparé des trois autres étant associé à la Loire Atlantique !!,le marquis de l'Estourbillon s'était courageusement opposé à cette première magouille on ne le rappelle pas assez souvent ,elle a inspirée Daladier véritable précurseur du décret de Vichy supprimé à la libération .Par contre Pétain loin d'être innocent mais bouc émissaire facile ,lors de cette période et bien qu'il était plutôt centralisateur était pour le respect des limites des anciennes provinces on doit à la vérité de le dire .C'est lors de la création des régions programmes qui a vu une certaine réapparition de la Bretagne que la partition a été actée ,La réforme de 1981 l'a conforté cependant un embryon de pouvoir breton a vu le jour il ne faut pas qu'il disparaisse Pierre la vie n'est pas un long fleuve tranquille vous le savez !!! L'Irlande aussi attend depuis bientôt cent ans Et bien que les moments que nous vivons soient décisifs ,un éventuel nouvel échec devrait décupler notre courage et notre détermination car l'histoire n'est pas écrite d'avance
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-31 22:11:50
@ langevin, pour moi il n'y a quand même pas trop de positions claires de ces élus sur le découpage...quand en est à être prêt à fusionner à la Bretagne, au Poitou-Charentes, au Centre, c'est que l'on a pas trop de projet en définitive hormis celui de maintenir sa baronnie électorale ligérienne.
Le Présidents de département sont en général favorables à d'immenses régions faibles artificielles, ce qui donne sens à leur département. C'est également vrai en Bretagne (Maille, Tourenne). Je remarque quand même le silence complet du Maire du Mans, le Maire d'Angers est très peu actif sur la question aussi j'ai l'impression.
La seule région qui s'exprime pour une fusion avec la région Pays de la Loire actuellement = la Région Centre. En Poitou-Charentes, initiative individuelle de Ségolène Royal. Rien est fait.
(0) 
Burban xavier
2014-05-31 22:29:29
Malaise Breizh!
Quant la Bretagne veut se réunifier "les partisans " sont accusés d'annexionnisme par les tenants des Pays de la Loire ! Quant la Vendée (une région à elle toute seule , c'est bien connu) , le Maine et Loire (L'Anjou) et la Mayenne (une partie du Maine ) veulent rejoindre la Bretagne mais sans le consentement des Breton(ne)s c'est du repli identitaire selon sont -ceux-ci , si les Bretons refusent cette agglomérat .Pour ma part , j'y vois une émancipation voulue par les Bretons !A 5 nous menons un projet pour le présent et l'avenir des +jeunes !
autre argument sans vergogne des tennats des pays de la Loire : Nantes et Rennes sont rivales si la Bretagne est réunifiée(ce que j'espère ) comme 4,5 millions de Bretons , voir bien plus avec la diaspora du moins celle qui demeure en France ! Mais si on crée un Gran' Ouest addition Bretagne et pays de Loire ( Héritage de Vichy ) lisez bien c'est 2 villes travailleront de concert , plus aucun problème ! C'est à crever de rire ! Mr auxiette dites -nous plutot que vous voulez conserver vos prébenbes ainsi que les élus des fameux PDL ! Nous Breton(ne)s voulons "une Bretagne réunifiée " et nous vous laissons votre liberté de vous associer avec d'autres aires géographiques ! Nous sommes contre le mariage forcé et dicté par les appareils issus du centralisme parisien dont vous dépendez ! Oui , la Bretagne réunifiée sera plus forte dans nombre de domaines d'ou l'intéret de le faire par nous-memes ! Je ne vous ai jamais entendu vous plaindre que l'Ile de France concentre 27 à 30°/° de la puissance économique(Pib) de la France ! La Bretagne réunifiée c'est un potentiel au service des Breton(ne)s et de la population qui manifeste une demande démocratique légitime ! Betek an Trec'h!
(0) 
Jean-François ZURAW
2014-05-31 22:40:19
En tout cas, l'intransigeance du gouvernement et de François Hollande sur le non-redécoupage des régions ne me rend pas très optimiste sur la réunification. Bien que les fusions annoncées reviennent peu ou prou à des redécoupages finalement.
Toutes les fuites en provenance des plus hautes sphères de l'État ne sont pas encourageantes.
Ceci malgré toutes les démonstrations d'union de ces dernières semaines, qu'elles soient politiques, économiques ou sociétales.
J'ai de mon côté écrit plusieurs fois au président de la République, au premier ministre et au maire de Brest. J'ai même demandé à Manuel Valls s'il accepterait que Barcelone ne soit pas en Catalogne mais dans une autre région en Espagne. Aura-t-il été sensible à cet argument, lui qui était à Barcelone récemment à y parler catalan notamment ? Rien n'est moins sûr.
Autrement, j'ai également tenté d'envoyer un message à Jean-Yves Le Drian, mais aucun formulaire sur le site du ministère de la Défense ne permet d'envoyer plus de 500 caractères. Chou blanc de ce côté-là.
Si la fusion Centre-PdL se confirme mercredi (alors que la région Centre semble ne pas vouloir de la Loire-Atlantique dans un Val de Loire), Nantes et son département se retrouveront aux confins d'une région qui pourrait finalement leur tourner le dos et sans doute sans réelle politique maritime.
Ou alors les forces bretonnes agissent de manière discrète au contraire des fanfaronnades de Jacques Auxiette ?
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-06-01 01:36:03
VOtre dernier paragraphe : Je prie pour cela , d'une facon normale ( pas democratiquement , mot inexistant dans la langue francaise ).
La France , cela pue .
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-06-01 01:45:15
Mr HOLLANDE est intransigeant lorsque la situation l'autorise a l'etre . Si pour son ego personnel , son reseau,ses interets , la situation eut voulu que la LA rejoigne la Bretagne .... il eut ete le premier sur la barricade avec le drapeau Breton .
La France est un pays de .....l'atmosphere y est irrespirable . J'ai connu ces attitudes dans le Grand Business .Il fallait mieux perdre un contrat , que de l'avoir si ce contrat avantageait le rival ( a l'interieur de la Societe ). France sucks .
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-06-01 04:16:51
Je viens de recevoir un Email de mon petit fils (32 ans ) qui est Italien et vit en Italie . Il me dit que RENZI a de tres bonnes idees ... mais qu il faílle maintenant les concretiser ??
Il connait mes sentiments et lui ai repondu que nous serions prets a echanger Mr HOLLANDE contre Mr RENZI et egalement prets a rajouter :Le Comte de NIce , la Savoie et la Corse a l'echange .Il va reflechir et revenir vers moi .
Mon Petit Fils ( fils d'une de mes filles ,mariee a un Italien ) connait la Bretagne . Il y est venu plusieurs fois lorsquíl etait plus jeune .
(0) 
Jean-François ZURAW
2014-06-01 08:33:42
François Hollande va faire paraitre mardi dans la presse quotidienne régionale une tribune sur la réforme territoriale en présentant normalement le nouveau découpage et le mode de scrutin.
De plus, le JDD d'aujourd'hui a fait paraitre ce qui serait la nouvelle carte des régions. La une indique en effet « Découvrez la France aux 12 régions ».
Si quelqu'un peut le consulter ?
(0) 
Jean-François ZURAW
2014-06-01 08:42:49
Le journal Le Monde en parle. (voir le site)
Je pense que l'article fait une erreur en disant que Jean-Yves Le Drian est opposé à une fusion entre la Loire-Atlantique et la Bretagne. Je pense qu'il faut plutôt lire « Pays de la Loire et la Bretagne ».
Je note en tout cas que finalement c'est bien la fusion Région Bretagne-PdL qui semble avoir été retenue. Ce qui rendra impossible pour la Loire-Atlantique de changer de région comme proposé ultérieurement puisque les deux régions auront été fusionnée.
Je suis déçu.
(0) 
Cap2006
2014-06-01 08:45:41
Après un score électorale des listes militants ouvertement pour la réunification ( moins de 3% en Loire Atlantique, moins de 4% en Ille et Vilaine).... dans une élection qui se prete à l'expression de ce type d'idée...
Après une poignée de manifestant venus d'ailleurs pour une grande part à Nantes hier... alors que tous les militants savent le moment clef...
difficile de croire à un embrasement populaire pour defendre le rattachement de Nantes à la Bretagne.
Pour ma part, je ne demande qu'une organisation d'un referendum, avec une question claire sur un projet d'organisation territoriale clair et chiffré.
Une victoire du oui imposerait une partition de la region Pays de Loire, avec les départements limitrophes qui viendraient volontairement s'appeler Bretagne...
Un rejet viendrait clore le debat, permettant de se concentrer sur autre chose.
(0) 
Louis Le Bars
2014-06-01 09:46:30
(voir le site)
"Concernant la Bretagne, l'exécutif penche pour une union avec les Pays de la Loire, option défendue par le premier ministre, Manuel Valls, le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll et Jean-Marc Ayrault. Mais les Bretons, dont le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian veulent rester seuls, relève le journal. "
La fusion B4/PdlL serait envisagée alors qu'elle n'est pas souhaitée en région Bretagne, que les Pays-de-la-Loire sont prêts à fusionner avec tout le monde et que la Région Centre veut fusionner avec les Pays-de-la-Loire. Incompréhensible !!
"Dans un premier temps, "les regroupements se feront en fusionnant les régions bloc par bloc. Aucun démembrement n'aurait lieu." Dans un second temps "des départements pourront changer de régions. L'exécutif identifie une dizaine de préfectures qui ont vocation à bouger, si possible volontairement", détaille le journal."
Donc si fusion Centre/pdlL = la Bretagne réunifiée est très envisageable, ce que veulent empêcher les ligériens Ayrault, Auxiette, et Le Foll...
Si fusion B4/PdlL = la Bretagne en tant qu'entité démocratique est morte. Ce ne sera plus qu'une relique pour spécialistes en toponymie.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-06-01 09:51:19
Aucune information secrete . Mon jugement et la lecture de la presse en ligne :
Deux etapes :
- Fusion sans decoupage ,
- Ensuite , dans quelques cas bien précis , on decoupe pour "fignoler les fusions "" .
La LA fera parti de la deuxieme etape : Referendum puis fusion avec la Bretagne, si le resultat du referendum est positif.
Nous sommes Dimanche soir ici , je n'ai pa bu ... mais j'ai relu et relu la Presse Francaise et Allemande
(0) 
Jean-François ZURAW
2014-06-01 10:25:52
Je lis dans l'article du JDD que les élus PS Nantais sont vent debout contre une fusion Centre-Pays de la Loire. Forcément, elle les « rejetteraient » aux confins de cette région. Pourquoi dans ce cas ne pas militer pour une Bretagne réunifiée ? Ils ont tout à y gagner en visibilité internationale et en politique maritime notamment.
M'enfin, il y a vraiment quelque chose que je ne comprends pas dans l'histoire. Ou alors ce qu'ils veulent, c'est juste que Nantes reste à tout prix préfecture de région ? Serait-ce à ce point-là ? En 2014, en serions-nous encore à des problèmes d'égo ?
Je dois être trop naïf. :-)
Pathétique.
(0) 
Iffig Cochevelou
2014-06-01 10:39:24
Comme le dit Louis Le Bars B4/PdL = bretagne morte = tout est foutu
Le statu quo a "option" permettrait si les Bretons évoluent de constituer une véritable force politique bretonne qui donnerait peut etre aux Nantais de se raccrocher !
iL ne faut pas se faire d'illusion, et c'est bien ce que vont soutenir les politiques Bretons dont Le Drian (RBI info nce matin )
(0) 
Louis Le Bars
2014-06-01 10:45:09
Franchement si Hollande et Valls fusionnent B4 et PdlL, ils se foutent littéralement de la gueule des bretons. C'est hallucinant.
Les "fignollages" dont vous parlez Pierre Camaret, ce sera pour rajouter les Deux-Sèvres de Mme Royal a la Loire-Machin que le PS du Ligéria est en train de nous inventer.
Je remarque quand même que PACA et Corses ne seraient pas impactés, comme quoi la seule culture minoritaire en France qui est reconnue, c'est celle de la Vendetta.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-06-01 11:36:09
@ Louis Le Bars .Helas oui vous avez raison sur le dernier paragraphe.
Heureux de cela NON , NON , NON mais ces magouilles /compromis font parti de la culture francaise et cela je le sais depuis......6 decennies ( entre nous , cela s'accentue avec le declin )
La formule democratique voudrait que pour les cas litigieux un referendum soit organise avec supervision UE . Cas LA : PDL ou BRETAGNE, cela plairait peut etre a Francois le Normal/Le Juste .
Je n'aime pas dutout Madame ROYALE, c'est une intrigante , pas dutout sympathique ..... et qui n'a rien a faire sur ce sujet - Nous serions entre nous entre hommes , je vous dirai simplement ce que je pense d'elle ..... je m'en approche ...il y a tres tres longtemps un de mes Commandants , dans la Marine , me disait.... Jeune home, c'est toujours la petite tete qui dirige la grosse .La vie m'a demontre qu'il avait raison .
Je reste sur ma position : Un Etat Federal Europeen , La Bretagne B5 nation de cet Etat .
Y LA LUCHA CONTINUA .
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-06-01 11:39:25
Cap2006.
Il n'y a pas que le Gouvernement Jacobin qui prendra sa decision : MOI AUSSI JE PRENDRAI MA DECISION APRES TOUT CE TUMULTE .
(0) 
Jean-François ZURAW
2014-06-01 12:13:04
Commentaire très intéressant d'un habitant du 49 signant Angel 49 (trouvé sur le site du Parisien).
« Pour l'Ouest de la France, la carte est provisoire et la problématique est toujours la même : arriver à démanteler les Pays de la Loire. La Bretagne est d'accord pour prendre uniquement la Loire-Atlantique. Le Centre veut le Maine-et-Loire, la Mayenne et la Sarthe pour créer le Val-de-Loire. Si on fusionne la Bretagne et les Pays-de-la-Loire, les "Bretons historiques" représenteront plus des deux-tiers de la population de cette nouvelle région. Les Angevins, les Lavallois et les Manceaux vont se retrouver complètement marginalisés par l'axe Nantes-Rennes et la forte identité bretonne. Je pense qu'ils demanderont rapidement à rejoindre le Val de Loire avec Orléans et Tours, où ils ne se sentiront pas écrasés. À court terme pour ménager la susceptibilité de Jacques Auxiette et du conseil régional des Pays de la Loire, on fera croire au maintien de cette région dans la fusion avec la Bretagne mais en définitive c'est bien vers la Bretagne historique à cinq départements et le Val-de-Loire d'Orléans à Angers où l'on va. »
(0) 
SPERED DIEUB
2014-06-01 12:28:38
Jean François dans l'hypothèse de cette fusion ,je crains plutôt que la fracture territoriale va s'aggraver et aussi s'étendre vers l'est de la Bretagne c'est à dire une rupture coupure sur une ligne qui irait environ de Saint Malo à Redon L'ouest de la Bretagne va être marginalisé,et mécaniquement éjecté de l'hexagone . Cette nouvelle configuration va entrainer une frustration supplémentaire des bretons ainsi qu'un sentiment d'abandon,c'est ce qui s'est déjà manifesté de par le mouvement des bonnets rouges ,cette rébellion va s'amplifier .Mais elle va désemparer l'emsav historique ,car les aspirations du peuple vont le déconcerter ,il devra s'adapter à cette nouvelle donne et rapidement pour être en phase avec la population qu'il est censé vouloir défendre
(0) 
Louis Le Bars
2014-06-01 12:35:04
@ Jean-François Zuraw, vous y croyez, vous, à votre scénario ? Soyons sérieux, il y a pas le moindre début d'une once de Démocratie et de débat dans ce projet, alors ce qui n'a pas été fait avant de long en large et en travers ,ne sera pas fait après. Ils vont pas fusionner deux régions pour que tous les département se barrent ensuite.
Je rappelle quand même que la Région Centre veut fusionner avec les Pays-de-la-Loire et que la Région Bretagne est contre toute fusion. Les Pays-de-la-Loire eux envisagés toutes les fusions possibles...la conclusion est donc simple à tirer.
Franchement je crois que tout ce binz va profondément et durablement diviser la Bretagne et les bretons. Les élus de Loire-Atlantique et d'Ille-et-Vilaine jouent contre la Bretagne, c'est systématique et depuis longtemps maintenant.
Les journaux aujourd'hui indiquent que les Régions Centre et Poitou-Charentes seraient fusionnées. Outre le fait qu'un enfant de 5 ans ferait des assemblages plus cohérents, comment voulez-vous une région "Val-de-Loire" ensuite ??? Impossible !
C
ette région Centre-Poitou non-viable devra ensuite fusionner soit avec le Grand-Ouest, soit avec l'Aquitaine-Limousin, une fuite en avant sans fin ahurissante. Hollande et Valls veulent la peau des Régions.
Je ne sais pas à quoi ils jouent... les 300 000 corses, ça fait pas beaucoup d'électeurs.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-06-01 12:43:24
C'est reconfortant .......... mais c'est Presque ce que l'on disait en 1946/1947 . Cela ne durera pas .
C'est aujourdhui qu'il faille montrer notre mauvaise volonte , notre tete dure .
Raz le bol de la France .
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-06-01 12:48:11
Mais Nom de DIeu , pourquoi faire plaisir a AUXIETTE ? rien a cirer de cet individu ... ou alors il connait des secrets d'Etat qui sont encombrants pour les Socialistes ???? je te tiens , tu me tiens .... air connu.
Mon Beau Frere Alsacien qui est decede il y a quelques jours , disait : un poil de C... tire plus fort qu'une paire de boeuf ,Il le disait en dialecte alsacien . Cela avait plus de saveur .
(0) 
Jean-François ZURAW
2014-06-01 12:56:22
Autre point. Je note que l'article du JDD mentionne que « l'exécutif a identifié une dizaine de préfectures qui ont ­vocation à bouger, si possible volontairement. »
Je vois bien les deux départements charentais se rapprocher de la région Aquitaine-Limousin, peut-être également le département de l'Oise aller vers l'Île-de-France, mais quels pourraient être les sept autres ?
Cela fait beaucoup je trouve.
(0) 
Jean-François ZURAW
2014-06-01 13:57:31
@SPERED DIEUB et @Louis Le Bars : je ne faisais que présenter un commentaire d'un internaute du 49 que je trouvais intéressant de son point de vue, rien de plus. Je n'ai jamais dit que je croyais à ce scénario qui me semble effectivement totalement irréaliste.
(0) 
Louis Le Bars
2014-06-01 14:30:38
"Je vois bien les deux départements charentais se rapprocher de la région Aquitaine-Limousin, peut-être également le département de l'Oise aller vers l'Île-de-France, mais quels pourraient être les sept autres ?"
A peu près tous les départements de la région Centre-Poitou-Charentes pourraient demander à se barrer, ça en fait déjà 10...en priorité Charentes vers l'Aquitaine, Eure-et-Loir vers l'Ile-de-France, Loiret également si Orléans perd son statut, Deux-Sèvres vers l'Ouest etc... ensuite le Gard et l'Hérault vers PACA, la Lozère vers Rhone-Alpes-Auvergne...
(0) 
Jean-François ZURAW
2014-06-01 16:59:30
Il est quand même triste de voir que quelques personnes comme messieurs Ayrault, Le Foll et Auxiette (entre autres) ont de grandes chances de « l'emporter » contre les voeux exprimés par les forces vives, sociétales et politiques du département de la Loire-Atlantique et des régions Bretagne, Centre et Poitou-Charentes.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.