Le président irlandais Michael D. Higgins au Festival Interceltique de Lorient
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 3/08/14 13:48 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Hier le président irlandais Michael D. Higgins, invité d'honneur, a inauguré le Festival Interceltique de Lorient au Grand Théâtre en présence de l'ancien maire de la ville, devenu depuis Ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian.

Le Drian et Higgins se connaissent depuis longtemps, car Lorient et Galway sont des villes jumelées et Michael Higgins a été le maire de Galway quand Jean-Yves Le Drian était le maire de Lorient

Le président Higgins a lu un poème hier lors du Glanmore gala concert, dédié à la mémoire du grand poète irlandais Seamus Heaney (1939-2013). Il a lu "The Given Note" qui se passe aux iles Blaskett, le Ouessant irlandais inhabité.

Pour accompagner la soirée, le FIL avait invité quatre des plus grands musiciens irlandais de musique traditionnelle: Liam O'Flynn, un des meilleurs joueurs de uilleann pipe et le fondateur du mythique groupe Planxty, le pianiste Mícheál Ó Súilleabháin, le violoniste Paddy Glackin, et le musicien Neil Martin.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
Spered Gouez
2014-08-03 14:09:02
C'est là qu'on voit le décalage avec nous, ici en Bretagne. L'Irlande sait qu'elle est terre de poésie et de littérature. Pas nous ! Hélas !
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.