Le président fondateur de Dihun passe le flambeau
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 14/06/10 1:29 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Profitant du vingtième anniversaire de Dihun Breizh, l'association de parents d'élèves pour l'enseignement du breton dans les écoles catholiques, Yannig Baron, son fondateur et président, a annoncé aujourd'hui à l'Institut de Locarn, où Dihun avait organisé un colloque international sur les langues ( ( voir l'article )) , qu'il se retirait.

Dihun est à l'origine de l'ouverture de la la majorité des filières bilingues dans l'enseignement catholique. Comme le fait remarquer Yannig Baron "Il fallut attendre 15 ans après Diwan et 7 ans après l'Enseignement Public pour que l'Enseignement Catholique de Bretagne accepte enfin d'ouvrir les deux premières filières". Il y a aujourd'hui 62 écoles de l'enseignement catholique, réparties dans les cinq départements bretons, qui offrent des filières bilingues breton-français.

Yannig Baron a mené de nombreux combats pour la langue bretonne, dont une grève de la faim de 38 jours en 1990, qui résulta dans la création de stages de formation de longue durée dans l'enseignement public. En 1995, il utilise encore ce moyen, avec une douzaine d'autres personnes, pour exiger la signature par la France de la Charte européenne des langues minoritaires. Yannig Baron entama d'autres grèves de la faim en 1998 et 2006 et mena de nombreux combats pour l'ouverture de classes bilingues.

La nouvelle présidente de Dihun Breizh se nomme Chantal Clément.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2217 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
Jean Cévaër
2010-08-31 23:27:40
keneiled,
Il faut en effet saluer l'admirable travail effectué par Yannick pour la défense de la langue et de la cultue bretonens depuis des décennies. Elles lui doivent beaucoup. Il faut souhaiter longue vie à Dihun face à un enseignement caholique qui, frappé de gallicanisme n'a jamais vraiment pris en compte l'enseignement du Magistère concernant les minorités culturelles et/ou linguistiques. Les déclarations du Pape Jean-Paul II, par exemple devant l'Assemblée générale de l'ONU le 5 octobre 1995nà New York étaient pourtant sans ambiguïté.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.