Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le Président d'honneur de l'Association des Vétérans des Essais Nucléaires, le docteur Jean-Louis Valatx, est décédé des suites de maladies radio-induites
Michel Verger pour AVEN le 2/02/09 17:04

Le Président d'honneur de l'association des vétérans des essais nucléaires, le Docteur Jean-Louis Valatx est décédé des suites de maladies radio-induites le 22 janvier 2009. Il a présidé l'A.V.E.N. dont il a été un des membres fondateurs depuis le 9 juin 2001, malheureusement son état de santé lui a fait abandonner cette fonction en 2008.

Le Docteur Jean-Louis Valatx, ancien médecin chef de l'armée puis directeur de recherches à l'Inserm a beaucoup contribué à faire connaître la vérité des conséquences sanitaires des essais nucléaires pour les personnes présentes sur un site nucléaire. Il a mené une enquête de santé sur 1800 vétérans qui révèle que les victimes exposées sont atteintes de cancers et de maladies non cancéreuses notamment cardio-vasculaires supérieures à la moyenne française. Le taux de cancers (35 %) est le double de la population, à âge égal. Les vétérans malades déclarent un à trois cancers. Le taux de maladies du sang (leucémies, lymphomes…) est 25 fois supérieur au taux constaté en France.

Le Docteur Jean-Louis Valatx avait été envoyé comme médecin suite au tir nucléaire souterrain raté du 1er mai 1962 à In Eker au Sahara Algérien. Plusieurs fuites radioactives ont irradié ou contaminé de nombreux vétérans car il y eut ensuite d'autres explosions souterraines qui ont provoqué des fuites polluantes.

Le 1er mai 1962 les ministres présents, Pierre Messmer et Gaston Palewski, ont été irradiés. Ce dernier est décédé d'un cancer du sang et a toujours affirmé que sa maladie avait été provoquée par les irradiations reçues. Le président Jean-Louis Valatx, atteint de deux cancers dont une maladie du sang, est lui aussi une de ces victimes de la bombe à retardement que constituent les conséquences tardives des rayonnements ionisants.

Nous osons espérer que la future loi qui sera votée dans le premier semestre 2009 réponde aux revendications de vérité et de justice des vétérans, des veuves de vétérans et qu'elle ne soit pas une loi pour rien.

Michel Verger, président de l'A.V.E.N

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons