Le premier des globe-trotters : Pierre-Olivier Malherbe de Vitré
En Bref de Philippe Argouarch

Publié le 21/08/05 19:57 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Encore ignoré de beaucoup de Bretons, le voyage autour du monde accompli par un Breton de Vitré de 1592 à 1609 commence à être mieux connu.

Son nom a été donné, il y a quelques années, à une rue de Vitré et également à un collège public de Châteaubourg.

Un grand spectacle son et lumière a été monté cet été au château de Vitré sur “L’extraordinaire voyage d’un Vitréen autour du monde” et les huit représentations données en juillet ont attiré au total près de 5.000 spectateurs.

La municipalité de Vitré a prévu de présenter à nouveau ce spectacle l’an prochain, à l’été 2006, et par ailleurs elle envisage déjà la création d’un nouveau grand spectacle en 2007 pour célébrer le millénaire de Vitré.

C’est en effet peu après l’an 1000 que le duc de Bretagne Geoffroy confia à l’un de ses compagnons, Riwallon, originaire du Broërec, un vaste territoire des marches du duché, qui allait devenir la baronnie de Vitré, avec la charge pour lui de le défendre.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1077 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.