Le premier CD de BAROK

-- Musique --

Chronique de Culture et Celtie
Porte-parole: Gérard Simon

Publié le 22/10/21 10:57 -- mis à jour le 22/10/21 14:59
Menued ur gwenedad e Eisenach (Ridée 6 temps) CD BAROK - Fest noz !
53714_1.jpg
Groupe BAROK

Que vous soyez un frénétique danseur de fest-noz, adepte exigeant de la ridée 6 temps, de la gavotte, du rond de Saint-Vincent… ou de tout autre expression chorégraphique traditionnelle qui font, ancestralement, intime corps avec la musique bretonne, ou, tout simplement, un auditeur perméable à la world music, un mélomane imbibé de musique baroque ou un féru de jazz, cet opus du groupe breton BAROK, par sa musique élaborée, voire sophistiquée, en tous cas, ciselée, va, nécessairement, vous, séduire.

Le titre de ce premier album, « fest noz ! », rend parfaitement lisible le contenu de cette récente publication musicale. Oui, les 16 titres qui composent ce programme de plus de 65 minutes sont toutes, des pièces à danser, mais aussi, à écouter et ré-ecouter avec attention pour mieux découvrir les subtilités des interventions instrumentales de cinq jeunes musiciens en devenir, certes, encore peu connus d’un plus large public que celui des festoù-noz et de musiciens de référence de la culture bretonne.

Né de l’envie du duo Lomig LE LU et Gwenvaël LE MOAL, créé en 1999, de parfaire et d’affiner son répertoire à danser proposé dans les festoù-noz du Kreiz-Breizh, en façonnant, parallèlement, une musique à écouter, le talabarder, devenu saxophoniste et l’accordéoniste originels, ont recruté; depuis 2017, comme le précise la fiche du site internet Tamm-Kreiz, Ludovic KERNIN, à la contrebasse, Kaîs RHADDOUF, au violon, pour fonder le quatuor BAROK.

Par ces apports humains, artistiques et instrumentaux, la musique du groupe évoluait bien, tellement bien, qu’elle manquait, encore, un peu d’épaisseur rythmique. Pour palier à cette carence sonore, Alan LE BOZEC, rejoint, dès 2018, la formation, devenue, de ce fait… quintet !

Sur ce disque, nous retrouvons, donc, d ans l’ordre de présentation de la jaquette :

- Ludovic KERNIN, à la contrebasse,

- Alan LE BOZEC, aux percussions et tapan (1),

- Lomig LE LU, aux saxophones soprano et ténor,

- Gwenvaël LE MOAL, à l’accordéon diatonique,

- Kaïs RHADDOUF, au violon.

Cet, encore jeune, groupe de fest-noz, récente révélation du monde de la danse populaire en Bretagne, décide, pour marquer son évolution musicale et en garder une trace, de publier un CD, en 2021.

Sur HelloAsso, BAROK lance, alors, une campagne de financement participatif et propose aux donateurs de devenir co-producteurs. Une belle réussite puisque le résultat dépasse l’espérance, situation, en grande partie, due aux aficionados qui apprécient la formation, au cours des nombreux festoù noz qu’elle anime avec tellement d’énergie et de générosité.

Pour donner, encore, plus d’ampleur et de crédibles références à son projet discographique, BAROK, s’est associé, dans cette entreprise, à des « pointures » de la musique, en Bretagne.

Excusez du peu !...

- Hervé LE LU (Carré manchot, Kejaj, Lyannaj Névé), talabarder reconnu et instigateur par son investissement du développement du monde du fest-noz dans les années 80-90, qui vient ici placer sa grande maîtrise de la bombarde sur sa propre composition avec Lomig LE LU, c’est, en plage 3 « Galantiz ar c'havotenn » : Bal (Gavotte).

- Ronan PELLEN (Skeduz, Hamon Martin Quintet, Istan trio), musicien voyageur qui puise son inspiration de l’Inde à l’Irlande, de la musique ancienne au choro brésilien (2) et dont on peut entendre le cistre (3) sur six plages : 03 – « Galantiz ar c'havotenn » : Bal (Gavotte), 04 – « Galantiz ar c'havotenn » : Ton diwezhafi (Gavotte), « Les pies se pavanent » (Rond de Saint-Vincent), 06 – « Marche pour la cérémonie des Turques » (Marche) et 07 – « Barrez ar roue Fañch » : Ton berr (Plinn).

Dans cet enregistrement, le neveu du très regretté Jacques PELLEN, joue, également du dessus de viole (4).

- Sylvain BAROU (Celtic procession, Olli and the Bollywood Orchestra, Sualtam), multi-instrumentiste accompli et célébré en Bretagne et en Irlande notamment, qui vient poser son duduk (5) et sa kaba zurna (6) sur quatre pistes de cet album : 13 – « Les loups des Margourroux » : Baleu (Loudéac), 14 - En arrivant é Loudéac : « Deuxième rond » (Loudéac), 15 – « Le tout petit bonhomme » : Riqueniée (Loudéac), 16 – « Jibidi ur prifis kornogiz » (Scottish).

- Willy PICHARD (Pichard/Vincendeau, Nevolen), jeune Loudéacien issu de la nouvelle scène traditionnelle et encensé par la critique, présent, bien évidemment, avec sa vieille à roue, en piste 12 sur le premier rond de Loudéac, « J'ai fugué de Plessala », co composé avec Gwenvaël LE MOAL.

« Fest noz ! » n’est pas, stricto sensu, un album de danses traditionnelles, mais un disque de musique à danser, d'inspiration traditionnelle où les compositions et les ré-écritures sur des airs traditionnels sont, largement, signées de Gwenvaël LE MOAL ou de Lomig LE LU.

Un 3ème membre de BAROK, Kaïs RHADDOUF, signe, sur un traditionnel, le Kas a-barh de la plage 10, « Ar c'hanariez ag a faote dezhafi bout él ur skrev ».

Parmi les autres compositeurs, mentionnés sur le 3ème volet interne du triptyque de la jaquette, nous trouvons aussi, un certain compositeur et violoniste de la période baroque, florentin d’origine et naturalisé français… Jean Baptiste Lully (1632-1687) ! Voici, en plage 6, par BAROK semblant, en clin d’œil, justifier son non, une très personnelle et intéressante version de la célèbre « Marche pour la cérémonie des Turcs ».

Cette pièce musicale est issue d’une, non moins célèbre, comédie-ballet, « Le Bourgeois Gentilhomme », écrite par MOLIERE et Jean-Baptiste LULLY, en 1670. C’est, précisément, la onzième comédie-ballet, combinaison de comédies parlées, de chants et de danses, signée de MOLIERE et LULLY, une volonté de Louis XIV, alors que le Roi Soleil recevait l’ambassadeur du Grand Turc.

1 minute 19 de délectation, où les instruments de Ronand PELLEN retrouvent leur cadre d’exécution originel.

Plus généralement, les compositions qui font, bien évidemment, part belle à la danse bretonne sont arrangées autour des influences contemporaines des cinq instrumentistes du groupe, mais aussi, dans les sphères des attirances des artistes pour la world, le jazz et le baroque.

Aussi, vous le constaterez à l’écoute du programme, si, et c’est bien logique, vos pieds trépignent, à la ré-écoute la part d’évasion, de rêve, s’amplifie, une intention artistique, également, vivement souhaitée par la formation.

Au cœur de ces musiques, il y a des paysages qui s’étirent, en panoramique, de Bretagne en Orient, en passant par l’Afrique du nord ou les Balkans, images, plus explicitement crées grâce aux colorations exotiques dispensées par les spécifiques et traditionnels instruments des musiciens invités.

« L’album a été enregistré, en août 2020, avec les moyens du bord, chez Alan LE BOZEC. Martin CHAPRON, guitariste professionnel du monde du fest-noz, nous a aidés pour l’enregistrement et le mixage », précise le contrebassiste Ludovic KERNIN, lors d’un entretien avec la presse.

Avec un mastering signé de Sylvain BAROU, le résultat, vous l’apprécierez, se révèle fort satisfaisant.

Côté jaquette, qui a suscité nombre de propositions et de questionnements, au sein du quintet, sa réalisation a été, finalement, confiée aux mains du graphiste Elouan LE COUIS et à l’œil du photographe Jean-Luc CAVELLEC.

Le digipack est sobre et ensoleillé, avec en première de couverture une juxtaposition de photos individualisées des 5 musiciens de BAROK et au dos du 4ème pan, une trouvaille… Une interprétation parodique de la légendaire peinture murale de la Cène de Léonard de Vinci… avec, semble-t-il des répétitions de personnages, suggérant les 9 musiciens du projet.

« Fest noz ! » qui selon la page en ligne de l’appel de fonds participatifs, devait, a priori, s’appeler « Traoù mat ar vuhez » (Les bonnes choses de la vie), est un attractif album avec un son nouveau qu’il faut découvrir et re-découvrir au-delà de l’évidence de la musique à danser.

Il revêt, à nos yeux, plutôt à nos oreilles, l’aspect d’un triptyque musical à, très attentivement, écouter, avec 3 « plages colorimétriques » spécifiques, mises en lumière par une programmation des musiciens, en trois chapitres : Titres 2 à 7, avec Roland PELLEN, 8 à 11, avec le quintet seul, 13 à 16, avec Sylvain BAROU.

« Ainsi, ce premier ouvrage sonne comme une véritable invitation dans le Kreiz Breizh actuel », précise la jaquette.>:i>

N’hésitez pas à répondre, très favorablement, à l’invitation de BAROK, en « astiquant les parquets de danse », au fil de leurs notes métissées ou en voyageant de votre salon, avec ces « faiseurs de pas et de rêves ».

Alors, dès maintenant, « Fest noz ! », avec un groupe qui, par ses compositions ciselées, inspirées du traditionnel, ravive, avec une approche musicale réfléchie et un indéniable talent, les couleurs de la musique à danser bretonne...

Gérard SIMON

__________

(1) Tapan : Instrument à percussion de type membranophone similaire au davul turc, se jouant avec des baguettes spéciales, et très populaire dans la musique traditionnelle bulgare et macédonienne.

(2) Le Choro brésilien a ses origines dans les danses de salon du XIX. Siècle, interprétées et ensuite transformées par les musiciens brésiliens jusqu’à lui donner une propre identité. Il se définit par le placement des musiciens en cercle (roda).

(3) Cistre : Instrument à cordes pincées et à manche et à caisse arrondie, mais à fond plat, qui semble avoir fait son apparition vers le XVe siècle

(4) Le dessus de viole ou pardessus de viole est le membre le plus aigu de la famille d'instruments viole. C'est un instrument à cordes frottées avec cinq ou six cordes et un manche fretté.

(5) Duduk : Hautbois de perce cylindrique.

(6) Kaba zurna : Instrument à vent, à anche double, de la grande famille des hautbois dont les origines sont anatoliennes.

__________

Illustration sonore de la page : BAROK - Album "Fest-noz"

Menued ur gwenedad e Eisenach (Ridée 6 temps) - Extrait de 01:01.

La page facebook du groupe : Voir ICI

D'autres extraits sonores sur Culture et celtie l'e-MAGazine (voir site)

__________

Les titres du CD de BAROK, « Fest noz ! » :

01 - Menued ur gwenedad e Eisenach (Ridée 6 temps) - 05:58 - (BAROK).

02 - Galantiz ar c'havotenn : Ton kentafi (Gavotte) - 04:11 - (BAROK invite Ronan PELLEN).

03 - Galantiz ar c'havotenn : Bal (Gavotte) - 01:54 -(BAROK invite Ronan PELLEN et Hervé LE LU).

04 - Galantiz ar c'havotenn : Ton diwezhafi (Gavotte) - 04:41 - (BAROK invite Ronan PELLEN).

05 - Les pies se pavanent (Rond de Saint-Vincent) - 05:56 - (BAROK invite Ronan PELLEN).

06 - Marche pour la cérémonie des Turques (Marche) - 01:19 - (BAROK invite Ronan PELLEN).

07 - Barrez ar roue Fañch : Ton berr (Plinn) - 04:41 - (BAROK invite Ronan PELLEN).

08 - Barrez ar roue Fañch : Bal (Plinn) - 01:32 - (BAROK).

09 - Barrez ar roue Fañch : Ton hir (Plinn) - 04:20 - (BAROK).

10 - Ar c'hanariez ag a faote dezhafi bout él ur skrev (Kas a-barh) - 04:29 - (BAROK).

11 - Dañs-tro ar saozon e Kenekan (Kost ar c'hoad) - 04:59 - (BAROK).

12 - J'ai fugué de Plessala : Premier rond de Loudéac - 04:55 - (BAROK invite Willy PICHARD).

13 - Les loups des Margourroux : Baleu (Loudéac) - 02:30 - (BAROK invite Sylvain BAROU).

14 - En arrivant à Loudéac : Deuxième rond (Loudéac) - 04:54 (BAROK invite Sylvain BAROU).

15 - Le tout petit bonhomme: Riqueniée (Loudéac) - 03:11 - (BAROK invite Sylvain BAROU).

16 - Jibidi ur prifis kornogiz (Scottish) - 05:59 - (BAROK invite Sylvain BAROU).

BAROK : « Fest noz ! ».

Parution : 10 septembre 2021.

Distribution : Coop Breizh (Voir site)

Référence : 4016448

© Culture et Celtie

logo
« Culture et Celtie… le magazine » C'est le magazine en ligne des événements celtiques et artistiques en Presqu'île guérandaise et, d'ailleurs... Des 5 départements bretons... à la Celtie !
L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.