Le Pays de Galles champion de l'écotourisme
Dépêche de Bernard Le Tellier

Publié le 17/07/08 10:40 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Dans tout le pays de Galles les initiatives se multiplient pour attirer les touristes amoureux de la nature, tout en protégeant l'environnement et en minimisant l'empreinte écologique.

Lors d'un récent débat à l'Assemblée Galloise, le ministre du Patrimoine, Rhodri Glyn Thomas, a mis en avant l'importance du développement durable dans l'économie touristique. Selon lui, « le tourisme, plus que n'importe quelle autre industrie, se doit d'intégrer l'environnement naturel dans son développement. Pour que le tourisme prospère, il est essentiel que nous protégions et que nous mettions en valeur nos atouts uniques. Reconnaître le potentiel de notre environnement sera toujours une priorité dans le développement du tourisme. Afin que celui-ci soit durable, l'impact des visiteurs sur l'environnement doit être bien géré pour le bien-être des générations à venir. Il ne suffit pas d'être « vert » ; l'éco-tourisme implique de reconnaître les besoins et la qualité de vie des communautés locales, de mettre en valeur et de respecter la culture et les traditions populaires, de contribuer à l'économie locale et finalement de minimiser les dégâts causés à l'environnement. »

Dans ce pays pas plus grand que la moitié de la Suisse, peuplé de seulement 3 millions d'habitants, 80 % du territoire est occupé par des étendues vertes et une nature sauvage, où les exemples de tourisme durable ne manquent pas.

Situé en bordure du Parc National du Pembrokeshire, au sud-ouest du Pays de Galles, Bluestone ouvre ses portes cette semaine aux premiers vacanciers. Accessible toute lannée en courts séjours, ce centre de vacances écologique est constitué de 186 lodges en bois - équipés de panneaux solaires et isolés avec des journaux recyclés - disséminés dans une forêt de 200 hectares. Au coeur de Bluestone se trouve un village celtique traditionnel avec des boutiques, des restaurants et un magnifique spa. Unique au monde : l'eau du complexe nautique Blue Lagoon Waterpark est chauffée par l'énergie provenant de la biomasse produite par le centre énergétique du site. (voir le site)

Eco Retreats propose des retraites de 3 jours en tipi ou en yourte traditionnelle, sur une vingtaine d'hectares au coeur du Snowdonia National Park. Perdus dans la nature et assez éloignés les uns des autres, chacun des 4 tipis est meublé d'un lit double, de grands coussins confortables et de peaux de mouton, d'un poêle et d'un coin cuisine, toilettes et douche à l'extérieur. Le séjour est ponctué par une séance de méditation en soirée autour d'un feu de camp, un soin Reiki pour aider à décompresser et des balades en forêt. Eco Retreats a remporté le prix du Tourisme Alternatif lors du dernier Welsh National Tourism Award en octobre 2007. (voir le site)

Ce nouvel engouement pour les séjours au vert n'a pas échappé à James Lynch, un architecte d'intérieur londonien, qui vient d'ouvrir Forestplay à proximité de la réserve naturelle de Teifi. Cette nouvelle génération de camping a une capacité d'accueil de 90 personnes, réparties en tentes équipées, en tipis ou dômes géodésiques très design, dans un environnement forestier et 100 % nature. Un grand lodge accueille les campeurs le matin pour un petit déjeuner reconstituant. (voir le site)

Autre bel exemple d'éco-tourisme : le TYF Eco Hotel à Saint David. Unique en son genre, cet ancien moulin à vent reconverti en hôtel de 12 chambres, est devenu le premier hôtel bio du pays de Galles. La règle d'or de l'hôtel est de réduire au minimum ses émissions de dioxyde de carbone. Les chambres sont équipées de radios solaires, de matelas et linge en coton bio et tous les achats pour l'hôtel proviennent du commerce équitable. Le personnel porte un uniforme en tissu recyclé et les produits de nettoyage sont fabriqués à partir d'extraits de plantes. Le restaurant de l'hôtel ne sert que produits frais et bio, provenant de fermes et marchés alentours, afin de protéger l'environnement et soutenir l'économie locale. (voir le site)

Le Green Dragon Award, décerné à une cinquantaine dhôtels du pays de Galles, permet d´évaluer les différentes actions mises en place par ces hôtels, telles que le recyclage de leurs déchets, l'utilisation de produits écologiques ou de panneaux solaires.

Rappel : le pays de Galles est l'invité d'honneur du Festival Interceltique de Lorient du 1er au 10 août 2008.

Bernard Le Tellier

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1489 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.